Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > La France n’est pas une réserve d’attardés !

La France n’est pas une réserve d’attardés !

mardi 23 mars 2021, par Elisabeth Danger

Des technocrates qui auraient bien besoin d’un stage de remise à niveau dans la vie réelle, passent un temps considérable – mais bien rémunéré – à pondre des kilomètres de règlements maniaques aussi incohérents qu’inapplicables. De braves trouffions du gouvernement s’appliquent ensuite, après s’être approvisionnés d’« éléments de langage » appropriés à la situation sinon aux règles de la syntaxe, à nous en démontrer la pertinence : tout est fait pour nous « protéger ». Nos légers retards en ce qui concerne les tests, les masques, les vaccins, n’étaient dus qu’à de vertueux scrupules : les Français « méritent » qu’on ne fasse rien avant d’être sûrs. Le gouvernement a toujours été « parfaitement clair » et a toujours agi « en responsabilité ».

Les couacs ? C’est à cause de l’urgence, n’en parlons plus. Les plus hautes autorités, enfin, se déplacent en personne pour « faire le point », qui est toujours très positif, comme l’étaient les rapports militaires du Gouvernement de la Défense nationale en 1870-1871. Les arguments les plus improbables sont mobilisés, jusqu’au buste du ministre de la Santé (attention au déboulonnage, très tendance en ce moment). Et lundi, la dernière bombe communicante : « Dedans avec les miens, dehors en citoyen ». Elle a été concoctée, nous dit-on, pour retrouver la confiance et l’adhésion des Français. Il y a une recette pour ça : humilité, honnêteté, organisation, courage, dégraissage, cocktail que l’on pourrait compléter par un zeste de sens du ridicule…

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/La-France-n-est-pas-une-reserve-d-attardes

Messages

  • Je propose pour coller au plus près des sacro-saintes et interminables attestations gouvernementales d’adapter quelque peu le slogan officiel. Il s’agirait de faciliter sa mémorisation , tout simplement en remplaçant par "chien" le terme de "citoyen" qui tombe comme des cheveux sur la soupe :

    "Dedans avec les les miens, dehors avec mon chien". Vous ne trouvez pas qu’on retient mieux ?

    Par ailleurs, quelqu’un s’est-il avisé de calculer le coût pour la planète de toutes ces attestations dont , malgré la banalisation des portables, certaines finissent bien par être imprimées quelque part. Même remarque pour le moindre tirage de la carte gouvernementale de la circonférence domiciliaire autorisée : 6 pages pas moins, si par mégarde vous oubliez de limiter votre tirage à la première page.

    La planète n’a visiblement pas la même valeur pour tout le monde !

  • Je propose pour coller au plus près des sacro-saintes et interminables attestations gouvernementales d’adapter quelque peu le slogan officiel. Il s’agirait de faciliter sa mémorisation , tout simplement en remplaçant par "chien" le terme de "citoyen" qui tombe comme des cheveux sur la soupe :

    "Dedans avec les les miens, dehors avec mon chien". Vous ne trouvez pas qu’on retient mieux ?

    Par ailleurs, quelqu’un s’est-il avisé de calculer le coût pour la planète de toutes ces attestations dont , malgré la banalisation des portables, certaines finissent bien par être imprimées quelque part. Même remarque pour le moindre tirage de la carte gouvernementale de la circonférence domiciliaire autorisée : 6 pages pas moins, si par mégarde vous oubliez de limiter votre tirage à la première page.

    La planète n’a visiblement pas la même valeur pour tout le monde !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière