Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/4068

France / Angleterre

par ,

Les plus riches payent plus de 66 % de l’impôt sur le revenu

N’en déplaise à Thomas Piketty qui soutient que les riches ne payent pas suffisamment d’impôts, d’après les données publiées le 30 avril dernier par le Financial Times, 15 % des Britanniques les plus riches acquittent 66 % de l’impôt sur le revenu.
En France, la situation est encore plus exagérée, avec 67 % de la totalité de l’IR acquittée par 10 % des ménages français les plus riches.

Ces chiffres montrent que les 15 % des Britanniques les plus riches - imposés jusqu’à un taux de 40 % - payent 66 % du total de l’impôt sur le revenu (IR).
En France, le taux d’imposition des plus riches est supérieur, la dernière tranche est en effet imposée à 45 %.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Malgré le cirque du Brexit, les Anglais créent deux fois plus d’emplois que la France !

Certains haïssent plus les riches qu’ils n’aiment la cathédrale Notre-Dame


L’augmentation de l’impôt sur le revenu
ou le summum de la bêtise et de la démagogie

Pauvre Plan contre la pauvreté



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

un peu plus d'objectivité svp !

le 24 mai 2016, 17:31 par wpjo

Se focaliser sur les seuls impôts sur le revenus est très partisan. La question est : combien l'état prélève t-il des revenus bruts en incluant les cotisations sociales, la TVA, les taxes d'habitation, les impôts fonciers etc., moins les éventuels retours comme les allocations ? Et là, la réponse est beaucoup moins partisane : le smicard célibataire, voit, lui aussi, 68% de ses revenus bruts prélevés par l'état.

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies