Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > La bêtise de la semaine > Barbara Pompili vante les bienfaits de l’éolien

Barbara Pompili vante les bienfaits de l’éolien

samedi 29 mai 2021, par Gabriel Collardey

Notre ministre de l’Écologie a de nouveau fait l’apologie de l’éolien en mer. Dans une vidéo que ne renierai pas la Pravda, elle a énuméré les avantages de cette source d’énergie. Elle ne semble pas avoir entendu les arguments des pêcheurs et des associations et autres organisations attachées à nos paysages. Voilà que le 9ème parc éolien maritime va se construire et défigurer pour longtemps la beauté unique des côtes bretonnes.

https://fr.irefeurope.org/Publications/La-betise-de-la-semaine/article/Barbara-Pompili-vante-les-bienfaits-de-l-eolien

Messages

  • Oui, elle n’en aura probablement pas une installée devant chez elle, ces verts sont sûrs de tout et même du contraire. Celle-là on va assez bien qu’elle n’a pas inventé l’eau tiède. Quand je pense à ces écolos qui s’érigent en défenseurs de la nature... Ils ne sont pas à une contradiction près.

  • Ce sont des Khmers verts et ils ne s’intéressent à rien d’autre qu’à leur vision de l’écologie.

  • Honte a ces écolos qui veulent défigurer notre pays et ne tiennent aucun compte des dégâts qu’ils vont générer : en dehors des difficultés de "recycler" les éoliennes en fin de vie (25/30 ans) on les enfoui dans les sols .... le béton ne peut être réutilisé pour d’autres éoliennes ... Mais surtout pour les hydroliennes on détruit les fonds marins et les zones de pêche seront fortement impactées. Les poissons et crustacés se reproduisent toujours dans leur zone de naissance, mais si les fonds marins sont impactés pour au moins 10 ans ils vont migrer ou être détruits. Joli résultat qui impacte l’économie des régions "choisies" et mettre les pêcheurs et toute cette filière en situation dramatique. Ce massacre
    pour produire une énergie que l’on ne sait pas stoker, des éoliennes qui fonctionnent par intermitence, et un prix de revient plus élevé que toutes les autres sources de production ..... On est dans un très mauvais scénario !

  • Cette pasionaria n’a-t-elle plus rien à dire ? Dernier message en date : ceux qui combattent l’éolien sont des suppôts de l’extrême-droite ! Mais oublions cette injure très bête.

    La démonstration est faite depuis longtemps que ni l’éolien ni le solaire, moyens de production intermittents, ne peuvent remplacer le nucléaire, qui nous procure une électricité sûre, abondante et bon marché (ce qui n’est pas du tout le cas de l’éolien).
    On ne peut baisser le nucléaire qu’en le remplaçant par des moyen pilotables : par du charbon (exclu), par de l’hydraulique de barrage (exclu), ou par du gaz. Or, en France, notre production étant déjà décarbonée à 93%, promouvoir le gaz reviendrait à augmenter nos émissions dans une proportion inacceptable... et à perdre notre 3ème place d’électricité européenne la moins polluante. Quelle honte ! Dès lors, nos chers idéologues écolos se trouvent coincés. S’ils ne veulent pas être accusés de saboter le climat, ils sont obligés de renoncer à leur objectif de disparition du nucléaire, pièce fondamentale de leur fond de commerce. Cela suffit-il à expliquer le prurit éolien dont Mme Pompili vient d’être brutalement atteinte ? Serait-ce un dernier baroud d’honneur avant la démission ?

    A-t-elle vraiment eu l’aval du président pour lancer sa circulaire du 26 mai, où elle intime aux préfets l’ordre de lui dénoncer les espaces encore disponibles en France pour y caser des éoliennes ? Cette tentative de relance de l’éolien à la hussarde, avec menaces à la clef, est étonnante, en ce sens qu’elle s’y montre plus royaliste...que Jupiter lui-même, qui a manifesté à plusieurs reprises des doutes sur l’acceptation de l’éolien par les Français. Quoi qu’il en soit, la circulaire Pompili a eu pour pour premier effet de susciter des prises de position radicales contre l’éolien, tant au plan national qu’en région. Elle aura pour second effet de faire arriver très vite un débat sur le nucléaire, qui n’était sans doute pas souhaité aussi tôt dans le calendrier de la campagne présidentielle.

    La PPE (programmation pluriannuelle des énergies), document officiel de 2018 qui prétend régler les problèmes d’alimentation électrique de la France jusqu’en 2028, n’a pas exclu l’annonce de la relance d’un programme nucléaire avant fin 2021. Elle a repoussé de 10 ans la baisse de 72% à 50% du nucléaire prévue par la loi de transition énergétique de 2015, jugée irréaliste. Le président lui-même, plus récemment, a fait fuiter le projet de 6 nouveaux EPR.
    Le principe de réalité s’applique : Jupiter sait qu’il n’échappera pas à une relance du nucléaire. Alors qu’on peut très bien se passer de l’éolien. Quand l’éolien disparaît 15 jours faute de vent, personne ne s’en aperçoit. Savez-vous pourquoi ? Quand on charge de l’éolien sur le réseau, on baisse le nucléaire d’autant ! Ce qui est le comble de l’idiotie, puisque le nucléaire, c’est 90% de charges fixes !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière