Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

La dette serait un « pont entre passé et avenir »

Non, ce n’est pas une blague mais le titre de la dernière production du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental). Pour l’auteur, Michel Lamy, la dette est utile si elle est… « durable » et « soutenable ». On peut la résorber mais mieux vaut éviter l’austérité. La meilleure façon est l’augmentation des impôts. Il faut savoir que le CESE est un « machin administratif » rattaché au Premier ministre et épinglé plusieurs fois par la Cour des Comptes. Leurs membres touchent au moins 3 800 euros/mois pour une présence et un temps de travail assez flous.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les journaux d’annonce légale ou le socialisme de connivence

L’efficacité des systèmes publics de santé européens
Mieux vaut la concurrence que le monopole


La dette publique française en hausse rapide
Une bombe à retardement

Rentrée scolaire : devenir « éco-citoyen » avant de lire-écrire-compter



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

évidences

le 6 juillet 2012, 13:37

La corde du pendu est son lien direct avec l’Eternité.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications