Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

La dette serait un « pont entre passé et avenir »

Non, ce n’est pas une blague mais le titre de la dernière production du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental). Pour l’auteur, Michel Lamy, la dette est utile si elle est… « durable » et « soutenable ». On peut la résorber mais mieux vaut éviter l’austérité. La meilleure façon est l’augmentation des impôts. Il faut savoir que le CESE est un « machin administratif » rattaché au Premier ministre et épinglé plusieurs fois par la Cour des Comptes. Leurs membres touchent au moins 3 800 euros/mois pour une présence et un temps de travail assez flous.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Primaires de droite : les candidats reprennent les propositions de l'IREF

Faucheurs de chaises :
Quid de « l’évasion budgétaire » ?


Des référendums pour de saines finances locales ?

A-t-on besoin des aides à la presse ?



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

évidences

le 6 juillet 2012, 13:37

La corde du pendu est son lien direct avec l’Eternité.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications