Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Taxe foncière : + 27,9 % entre 2010 et 2020

Taxe foncière : + 27,9 % entre 2010 et 2020

par Nicolas Lecaussin

Il y a quinze ans, l’UNPI a créé l’Observatoire national des taxes foncières. Son but est de mesurer précisément l’augmentation de la taxe foncière sur les propriétés bâties dans toutes les communes de France. L’Observatoire vient de publier sa dernière note sur l’évolution de la taxe foncière entre 2010 et 2020.
En 2020, les propriétaires immobiliers ont payé 35,3 milliards d’euros de taxe foncière sur les propriétés bâties. Cela « représente plus d’un tiers des recettes fiscales directes des collectivités locales ». Les recettes de la taxe foncière s’élevaient à 30,4 milliards d’euros en 2015 et à 23,5 milliards d’euros en 2010. En cinq ans le produit de taxe foncière a donc augmenté de plus de 30 % ! Afin de traduire l’augmentation réelle des montants payés par les propriétaires de France, l’Observatoire national des taxes foncières s’emploie à comparer les taux applicables à différentes époques dans toutes les communes de France. Il tient également compte de la revalorisation forfaitaire et annuelle des valeurs locatives. En moyenne, entre 2010 et 2020, la taxe foncière a connu une augmentation nationale moyenne de 27,9 %. C’est trois fois plus que l’inflation ou l’augmentation des loyers !

You may also like

4 commentaires

CLOVIS 20 octobre 2021 - 7:55

Taxe foncière : + 27,9 % entre 2010 et 2020
En fait, ce 27,9% est une moyenne qui cache des écarts très importants.
A la campagne, mon augmentation sur 10 ans a été de 19,18%.
Par contre, dans la proche banlieue Parisienne mon augmentation sur 10 ans a été de 40,74% pour un foncier d’habitation et de 138,54% pour un foncier commercial du fait de la déclaration obligatoire des revenus fonciers provenant d’un usage professionnel depuis 2015 (application Decloyer), ce qui a conduit à une revalorisation des bases d’imposition retenues générant une augmentation importante sans lissage.
Cette déclaration obligatoire des revenus fonciers va s’étendre aux autres revenus fonciers à partir de fin 2022 pour permettre une augmentation qui compensera la perte de la taxe d’habitation.
Pour les locaux occupés par leur propriétaires, les locaux comparables serviront de référence, une façon détournée d’appliquer un loyer fictif aux propriétaires occupants, idée chère au Conseil d’Analyse Economique.

Répondre
Dudufe 20 octobre 2021 - 10:20

Taxe foncière : + 27,9 % entre 2010 et 2020
Non la taxe foncière n’a pas augmenté de 27.9% entre 2010 et 2020 .Sauf erreur elle a augmenté de plus de 50% ( 35.3 en 2020/23.5 en 2010 = 1.502 ).

Répondre
PICOT 20 octobre 2021 - 2:03

Taxe foncière : + 27,9 % entre 2010 et 2020
Le propriétaires sont mal vus depuis longtemps par nos « élites ». Quand ils ne pourront plus payer une taxe foncière excessive que se passera t il? Wargon vient de nous sortir que la maison individuelle doit disparaître. Un projet de loi est en cours : puisque les AG dans les copropriétés ne peuvent plus avoir lieu en raison du Covid (comme c’est pratique) le gouvernement va s’autoriser à mettre le nez dans leur gestion. On peut aisément comprendre le message : la propriété privée ne sera un jour plus admise.

Répondre
AlainD 21 octobre 2021 - 5:08

Taxe foncière : + 27,9 % entre 2010 et 2020
Le message de Macron est clair :il ne veut pas de propriétaires qui non contents d’avoir remboursé leurs emprunts ne paient pas de loyer pour autant l’Etat ne se privera pas de faire payer les droits de succession aux héritiers. Pour moi cet impôt là c’est du racket fiscal !

Répondre

Laissez un commentaire