Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Social : l’Etat doit laisser place aux associations

Social : l’Etat doit laisser place aux associations

par Adélaïde Motte

A l’approche de Noël et de la fin de l’année, nos boîtes aux lettres se remplissent d’appels aux dons : Secours Catholique, Apprentis d’Auteuil, Petits Frères des Pauvres, Fondation Jérôme Lejeune… La liste est longue.
À l’approche de l’élection présidentielle, les candidats, déclarés ou non, rivalisent d’inventivité dans leurs propositions sociales. Peut-être gagneraient-ils à ouvrir leur boîte aux lettres pour comprendre que l’Etat ferait mieux de se concentrer sur ses fonctions régaliennes, et laisser le champ du social aux associations. Ces dernières connaissent mieux le terrain, et peuvent travailler efficacement avec les collectivités locales. Mieux : certaines fonctionnent avec l’argent de ceux qui croient en elles, au lieu de prendre leur argent à des contribuables trop ponctionnés. Sur ce dernier point, le secteur associatif aurait intérêt d’ailleurs à améliorer son indépendance en diminuant la part de subventions publiques dans son budget. Le rôle social de l’Etat est d’autant plus illégitime qu’il se contente la plupart du temps de prendre les idées des associations d’aide sociale. Fournir des protections périodiques gratuites est une idée qui apparaît peu originale quand on connaît l’existence d’épiceries gratuites, initiative plus inclusive d’ailleurs. Au lieu de multiplier les chèques divers et variés, les associations cherchent la façon la plus efficace de dépenser un argent qui ne leur tombe pas du ciel. Leur aide est donc plus ciblée, et plus efficace.

You may also like

4 commentaires

VERON 24 novembre 2021 - 7:01

Social : l’Etat doit laisser place aux associations
Ce serait une erreur manifeste et naïve de croire que toutes les associations sont efficaces : examinez les comptes de beaucoup d’associations, voyez leurs dépenses et leur gestion du personnel laxiste, c’est souvent catastrophique en charges inutiles, voire fastueuses au profit de leurs dirigeants notamment.

Répondre
Adélaïde Motte 24 novembre 2021 - 10:30

Social : l’Etat doit laisser place aux associations
C’est évident. Mais au moins, à condition qu’elles ne soient pas subventionnées (ce qui n’est pas si répandu), il ne s’agit pas de l’argent du contribuable.
De la même façon, une entreprise mal gérée coule parce que les clients sont insatisfaits. Une association mal gérée ne parvient qu’à des résultats médiocres et les donateurs vont voir ailleurs, car la concurrence est rude.

Répondre
Obeguyx 27 novembre 2021 - 3:33

Social : l’Etat doit laisser place aux associations
Les associations, quelles qu’elles soient, ne doivent pas recevoir de subventions. Celles qui font appel aux dons doivent être contrôlées fiscalement tous les ans. Une association ne devrait avoir de personnel rémunéré que si le montant des cotisations des adhérents couvre cette dépense et celle de fonctionnement en général. Une association ne peut et ne doit pas être déficitaire. En appliquant cette règle stricte 50 % des associations disparaitront et ce ne sera qu’un bien pour la nation. On confond un peu trop « association » et « entreprise commerciale ». Et ne me parlez pas d' »humanitaire » lorsqu’on vit dans le pays qui dépense le plus au monde au niveau « social ».

Répondre
Astérix 3 décembre 2021 - 10:41

Social : l’Etat doit laisser place aux associations
Bravo à Obeguyx. Je me suis régalé à lire votre commentaire. Rien à ajouter !

Répondre

Laissez un commentaire