Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Pays-Bas : victoire électorale d’un parti « paysan » contre l’écologisme

Pays-Bas : victoire électorale d’un parti « paysan » contre l’écologisme

par
1 282 vues

Une révolte paysanne dans les urnes. Ce 15 mars ont eu lieu aux Pays-Bas les élections provinciales. Le grand vainqueur est le jeune parti BBB, mouvement agriculteur-citoyen, créé en 2019. Insignifiant dans les urnes jusqu’alors (1 % lors des élections législatives de 2021), il a connu un essor considérable après les grandes manifestations agricoles qui ont secoué le pays en 2022. Les agriculteurs hollandais protestaient vigoureusement contre un projet de loi du gouvernement visant à réduire drastiquement les émissions d’azote du monde agricole. Ce projet de loi provoquerait la suppression de 30 % du bétail du pays. Un tiers des exploitations agricoles serait menacé de disparition d’ici 2030 si cette politique était mise en place. Politique autoritaire d’autant plus que le gouvernement a laissé entendre qu’il irait jusqu’à l’expropriation des terres des agriculteurs qui ne se conformeraient pas à sa politique !

Au niveau national, le parti termine donc en tête de ces élections avec 19,36 % des voix et remporte 139 sièges ! Le parti du premier ministre Mark Rutte (VVD), termine 2e avec 11,16 % et 63 sièges. Le mouvement agriculteur-citoyen fait par exemple un score de 33,5% dans la province de Drenthe en remportant 17 des 43 sièges du parlement régional. Une grande victoire, d’autant plus que les élections provinciales sont également un enjeu national. En effet, ce sont les provinces qui élisent les sénateurs. Ainsi, aux prochaines élections sénatoriales de mai, le parti BBB pourrait être le premier parti du Sénat avec 15 à 17 sièges sur 75.

De fait, il faudra donc composer avec ce parti, dont la place devient centrale en Hollande. De quoi sans doute calmer les ardeurs écologistes de Mark Rutte. A moins que le centre-droit ne s’allie avec la gauche sociale-démocrate et écologiste, auquel cas il se couperait de son électorat. La bataille contre l’écologisme dogmatique ne fait que commencer.

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

JR 20 mars 2023 - 6:49

Bonjour, excellente nouvelle. Et sur un registre parallèle, si l’on tient compte du refus de la suppression du moteurs thermique de l’Allemagne, de l’Italie, de la Pologne et de la Bulgarie, la résistance s’organise. A quand la France ? Sans doute après la dissolution ou la démission de ce gouvernement sans visage. Merci. Bien à vous

Répondre
Astérix 23 mars 2023 - 1:21

Excellente nouvelle en effet, Bravo J.R. Merci. Bien à vous.

Répondre
paul 26 mars 2023 - 7:08

Quasiment aucun reportage dans les journaux tv de 20h de tf1, fr2 ou fr3….bizarre 🙄

Répondre

Laissez un commentaire