Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Lyon : les automobilistes perdent en moyenne plus de deux semaines par an dans les embouteillages

Lyon : les automobilistes perdent en moyenne plus de deux semaines par an dans les embouteillages

par
137 vues

On le savait, les écologistes n’aiment ni la voiture, ni l’économie. Ils ne sont vraiment bons que lorsqu’il s’agit d’embêter les Français. Un article d’Economie Matin, revient sur le bilan de la politique des transports menée par les verts à la tête de la ville de Lyon, et de sa métropole, depuis deux ans. Le constat est bien triste.

Se basant sur l’étude publiée récemment par l’institut INRIX, le journal indique que Lyon est passée de 34ème ville la plus embouteillée de France en 2020, à la seconde place du classement en 2021, « la distance parcourue en 30 minutes a diminué de moitié dans les secteurs récemment aménagés. » En 2021, l’automobiliste grand-lyonnais a perdu 102 heures dans les bouchons. Si l’on considère qu’il a travaillé 7 heures par jour, il a donc perdu plus de 14,6 jours dans les embouteillages, soit plus de deux semaines.

Au taux horaire moyen (18,1€/heure), cela a représenté une perte de 1 846,2€ pour l’actif métropolitain lyonnais. Comme le précise le journal : « Pour l’économie de l’agglomération, c’est un gouffre qui représente, chaque année une perte de 630 millions pour la population active locale, mais qui fait fondre depuis deux ans près de deux milliards pour les entreprises en coûts induits, charges, et perte de productivité. »

Experts de l’inclusivité sur les pistes cyclables, les écologistes lyonnais ont pourtant « repoussé [les travailleurs modestes] à l’extérieur ». « La gentrification de la ville, une cascade de mesures punitives sans aucune alternative, les difficultés de livraison et de desserte, sont autant de mesures qui s’ajoutent pour faire de Lyon l’enfer du transport des personnes des biens, des services, et du commerce ou de l’industrie. »

Fabien Bagnon, vice-président de la Métropole de Lyon à la voirie et aux mobilités actives, indique sur son profil Twitter que l’exécutif métropolitain « [développe] les alternatives à la voiture individuelle pour ceux qui souhaitent changer de mode de déplacement. » Ceux qui ne le souhaiteraient pas n’ont pas voix au chapitre. Pourtant, aucune nouvelle alternative à la voiture n’existe pour l’instant, si ce n’est des pannes quotidiennes du métro qui rendent la mobilité problématique. Il devient de plus en plus compliqué de vivre à Lyon.

Vous pouvez aussi aimer

3 commentaires

Astérix 3 novembre 2022 - 8:12

Quand je dis qu’il faut mettre en prison les écologistes pour destruction de la FRANCE !

Répondre
B.GERMAIN 3 novembre 2022 - 9:46

Lyon n’est plus la ville de la Résistance, mais des vaincus et fuyards depuis l’arrivée des hordes écolos.
Saleté, insécurité, imbécilité des réglementations en tout genre.
De sa gastronomie, on veut nous servir de l’insipide, et j’en passe, j’en passe, j’en passe ….

Répondre
Obeguyx 3 novembre 2022 - 10:39

La solution existe : supprimer le droit de circuler aux automobiles et il n’y aura plus de bouchons !!! C’est simple, c’est du SOCIALISME !!! Ouvrez les yeux, bon Dieu !!!

Répondre

Laissez un commentaire