Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’Espagne en première ligne face à l’assaut migratoire

L’Espagne en première ligne face à l’assaut migratoire

par
156 vues
prop_4_pendules.png

L’invasion migratoire continue. Les 2 et 3 mars, les Espagnols ont vu arriver sur leur sol plus de 800 clandestins venus d’Afrique, faisant preuve d’une violence encore jamais vue envers les forces de l’ordre. Comme bien souvent, il s’agit exclusivement de jeunes hommes originaires d’Afrique subsaharienne, aucune femme, ni enfant ou vieillard n’ont été aperçus sur les photos et vidéos. Tous ces clandestins sont entrés par l’enclave de Melilla, qui permet un passage entre le Maroc et l’Espagne. Une triple-clôture grillagée de 12 km de long a été élevée, équipée de miradors et de caméras, en vain. Une trentaine de membres des forces de l’ordre ont été blessés.

La préfecture de Melilla raconte que jeudi 3 mars, 1 200 migrants ont « commencé, vers 7h25, à franchir la clôture (…) lançant des pierres et utilisant des crochets et des bâtons contre les forces de sécurité espagnoles après avoir débordé les forces de sécurité marocaines ». 380 d’entre eux sont ainsi parvenus à entrer sur le sol européen. La veille, ils étaient 2 500 à attaquer les forces de l’ordre pour entrer, et 491 avaient réussi. Il s’agit là de la plus importante tentative d’intrusion en Europe enregistrée à sur cette frontière. Sabrina Moh Abdelkader, préfète de Melilla, alerte : « L’agressivité à laquelle nous avons assisté, hier comme aujourd’hui, n’avait pas été constatée en d’autres occasions ». Le Ministre espagnol des Affaires étrangère, José Manuel Albarès, ajoute : « C’est un fait très préoccupant. Cela fait des mois que ce type d’arrivée ne s’est pas produite. Et quand il y avait des tentatives, elles étaient repoussées, en collaboration avec les autorités marocaines, sans arriver à ce niveau de gravité. » Malgré cela, le porte-parole du gouvernement marocain a insisté : son pays effectue « un travail colossal pour surveiller ses frontières ».

Et une fois ces jeunes hommes clandestins arrivés sur le sol européen, avec la complicité des associations humanitaires, il est quasiment impossible de les renvoyer chez eux. Arrivés en France, l’AME et les autres aides, ainsi que les subventions aux associations, coulent à flot, avec l’argent de contribuables qui n’en peuvent mais.

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

Chemsi 5 mars 2022 - 6:36

Bjr
La dernière phrase semble incomplète ou erreur de frappe. Bien cordialement

Répondre
D. Wilmot 5 mars 2022 - 9:51

Bonjour,
Il serait bigrement intéressant de comprendre l’intérêt espagnol (et européen?) de cette enclave; pourriez-vous nous faire un topo à ce sujet: surface, population, économie, histoire de cette enclave…
Pourquoi ne pas la rendre au Maroc? Pourquoi s’y accrocher?…

Répondre
Obeguyx 5 mars 2022 - 1:30

Il en va de notre avenir à court terme. L’argent coule à flot alors qu’on devrait tout simplement couler ces barcasses. On en coulerait peu car c’est le SEUL langage qu’ils comprennent et ils ne recommenceraient plus. Invasion par le sud, invasion par le nord et aucune décision radicale. On regarde passer le train. De Gaulle avait raison : le français est un veau et ceux qui nous dirige sont tous des vaches.

Répondre
Rémi 5 mars 2022 - 1:56

Avec l’assistance des Organisations, dites humanitaires, et sous le regard attentif et complice de ses arrivants qui apportent leurs contributions actives et opérationnels à la candide Europe qui s’implique dans : «  »L’art de creuser sa tombe avec préméditation… » »
Ainsi, fin d’un monde envahi au nom d’une complaisance politicienne et d’une générosité aveugle… «  »Les envahisseurs ont jetés leur dévolue sur la « Des-Maux-Cratiques » Europe ayant trouvés portes fermées dans les pays du Moyen Orients frères, et d’Asie….
Ainsi bascule l’Europe dans sa générosité suicidaire…Bienvenue à nos ‘’frères-ennemis ‘’…!
Une autre Europe implacable apparaitra…!

Répondre
Coisne 5 mars 2022 - 6:16

Quitte à ce que l’Europe dédommage l’Espagne de cette « perte »! … de cette cession pour le dirham symbolique

Répondre

Laissez un commentaire