Accueil » Les voyous corses font concurrence aux voyous des banlieues et les politiques se taisent

Les voyous corses font concurrence aux voyous des banlieues et les politiques se taisent

par Nicolas Lecaussin

Le silence de la plupart des politiques est assourdissant. Il n’est pas sans rappeler celui qui accompagnait, il y a des années, la montée de la violence dans certaines banlieues. A l’époque, on a fait l’autruche. Aujourd’hui, le déchaînement de violence en Corse n’a pratiquement rien à envier à celui qu’on constate dans les quartiers les plus mal famés de la métropole. D’abord, il y a une manifestation ou une marche, en l’occurrence, « en soutien à Yvan Colonna », durant laquelle on a scandé « Statu francese assassinu » (« État français assassin »), mais aussi « Libertà » ou « Français de merde ». Ensuite, on a eu droit à des destructions, des voitures brûlées, des bâtiments publics saccagés et des affrontements violents avec les forces de l’ordre.

Faut-il rappeler qu’Yvan Colonna, appelé pudiquement par ses sympathisants le « berger de Cargèse », est un tueur qui a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans ? Cela n’excuse pas son agression dans la prison où il se trouve (et l’enquête doit montrer ce qui s’est réellement passé), mais ne justifie pas non plus des manifestations en son soutien.

Les politiques qui se taisent en ce moment devraient au moins penser aux contribuables français qui subventionnent la Corse : les ménages de l’île reçoivent, de la part de l’Etat « assassin », environ 5 200 euros en transferts net (2019) auxquels s’ajoutent des dizaines d’avantages fiscaux.

Y aura-t-il un candidat à la présidence de la République suffisamment courageux pour proposer que les frais de remise en état des équipements et matériels publics et les soins nécessaires aux 24 policiers et gendarmes blessés dimanche soient déduits des subventions versées à l’île ?

You may also like

7 commentaires

en fait 15 mars 2022 - 9:08

OUI, l’on a un peu l’impression que la Corse a un réel pouvoir hors du commun.
en effet, en partant des données INSEE 2018 l’on peut noter:
– population officielle 334 938 personnes soit 96 809 ménages, donc 5 200 € de transfert NET donnent 504 millions € tous les ans soit 5.7 % du P.I.B. Corse, . .. …., . Pourtant le PIB par emploi est en Corse supérieur à celui de la « province » en France.
– pour donner une comparaison, pour l’ I.D.F. « gros » contributeur fiscal la « même logique » consiste à transférer tous les ans plus de 41 Milliards €
En fait certains payent, d’autres touchent.
Donc tout va bien.

Répondre
Verdun 15 mars 2022 - 10:10

La comparaison est inadmissible.

En dehors de cet évènement la Corse ne fait jamais parler d’elle.

Bien à vous

Répondre
Nicolas Lecaussin 15 mars 2022 - 1:25

Je ne avais pas que la Corse est une île de paix et d’honnêteté …

Répondre
montesquieu 15 mars 2022 - 1:33

Pourquoi voudriez vous que les politiques fassent preuve de plus de courage face aux voyous corses qu’aux voyous des banlieues hexagonales?
Pleutres un jour, pleutres toujours!

Répondre
Garçon 15 mars 2022 - 6:09

Excellente analyse, rien à ajouter.

Répondre
Nicolas Lecaussin 15 mars 2022 - 6:13

Merci à vous !

Répondre
Obeguyx 16 mars 2022 - 9:24

Ce qui se passe en Corse est condamnable et inadmissible. Mais le gouvernement ainsi que ses prédécesseurs ont une grande responsabilité dans la dégradation généralisée qui pourrit peu à peu notre pays. Dans quelques temps on pourra se rendre compte des dégâts causés par toutes ces politiques dites « humanistes » qui font la part belle à la « racaille ».

Répondre

Laissez un commentaire