Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les sénateurs centristes veulent une hausse de la CSG sur le patrimoine pour financer la réforme des retraites

Les sénateurs centristes veulent une hausse de la CSG sur le patrimoine pour financer la réforme des retraites

par
914 vues

Le président du groupe Union centriste au Sénat, Hervé Marseille, a donné en milieu de semaine une interview au journal Les Echos pour détailler la vision de ce groupe charnière de la Haute Assemblée quant à la réforme des retraites, dont l’examen vient de s’achever à l’Assemblée nationale.

L’ancien maire de Sèvres a manifesté son intention d’intervenir sur le financement des retraites et a défendu l’augmentation de la CSG sur le patrimoine. Le président de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, Jean François Longeot, va d’ailleurs déposer une série d’amendements en ce sens et proposer une hausse de trois points de la CSG (avec des amendements de repli prévoyant une augmentation de 0,5 à 2 points) qui devrait rapporter 2,34 Mds€ destinés à financer un énième train de mesures d’accompagnement sur la pénibilité des carrières.

A l’heure actuelle, le taux de CSG sur les revenus du patrimoine atteint 9,2 % ; l’adoption de cette proposition le porterait donc à 12,2%, faisant progresser la taxation sociale du patrimoine à 20,20 % et le total du PFU (prélèvement forfaitaire unique) à 33 %.

Pour rappel, le groupe UC, fort d’une soixantaine de sénateurs, est membre de la majorité sénatoriale de droite ; mais il demeure, bien qu’il soit indépendant, le groupe philosophiquement le plus proche de l’exécutif. Plus petit que le groupe LR (qui compte plus de 150 membres), il peut néanmoins trouver des majorités de circonstance avec la gauche, à la faveur, par exemple, d’une démobilisation dans les rangs de la droite.

Alors que les mesures d’économies de la réforme se sont déjà réduites comme peau de chagrin et que le gouvernement ne cesse de faire des concessions (reconnaissons qu’il est confronté à la difficulté de faire adopter une loi sans majorité absolue à la Chambre basse), le système par répartition semble condamné à entrer dans une spirale de la surtaxation mettant en doute sa soutenabilité à long terme. Espérons que l’option d’une part progressivement croissante de capitalisation finira par germer dans l’esprit des décideurs publics.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

12 commentaires

Laurent46 24 février 2023 - 5:33

Ce ramassis de nantis gauchistes du nouveau monde, ceux qui n’ont aucune responsabilité quoi qu’il arrive continuent leur petite musique de nuit, augmenter les taxes dans le pays le plus taxé au monde pour sauver leurs fesses et conserver leurs avantages de gros fainéants irresponsables. En disant gros, c’est un constat dès qu’ils arrivent à ces postes sauf exception anatomique ils deviennent tous gros et gras dû à l’énergie qu’ils doivent dépenser pour leur travail.

Répondre
Eric Valin 24 février 2023 - 8:02

Quand on manque de logements il faut trouver des investisseurs qui sont beaucoup plus souvent du privé que du public. La gestion calamiteuse de la dette française et le manque d’imagination des « partis de gouvernement » font que l’inflation de taxes et impôts ne cesse de croître au risque de décourager les investisseurs potentiels et d’augmenter la pénurie de logements; le contraire du but à atteindre.
Taxer le patrimoine c’est un hold up et une bêtise, appelons les choses par leur prénom et leur nom. Déjà, dans une logique de bonneteau chère au président de la République, le transfert implicite de la taxe d’habitation sur le foncier fait que les locataires sont les hotes gratuits des propriétaires pour l’utilisation des services publics locaux. L’isolation des logements pour cause écologiste c’est une charge sans compensation pour le propriétaire et un bénéfice pour le locataire quant aux frais de chauffage; c’est nécessaire et bien pour ces derniers mais la charge n’est portée que par les premiers. On pourrait continuer longtemps ainsi. Vous en doutez? Frais de « modernisation » des ascenseurs suite au lobbying à Bruxelles des professionnels pour changer les normes et s’assurer un juteux marché….etc.

Répondre
Duhamel 24 février 2023 - 8:36

Le petit français qui aura travailler toute sa vie pour acheter son appartement à crédit sera taxé mais
Le Sénateur qui a investi dans des tableaux de Maîtres pour dissimuler sa fortune ne paiera absolument rien !!!

Répondre
Dupond 24 février 2023 - 9:12

« progresser la taxation sociale du patrimoine à 20,20 % et le total du PFU (prélèvement forfaitaire unique) à 33 %.  »
Taxer et encore taxer aucune recherche innovante pour trouver des ressources parmi les gâchis existants , fraudes diverses, abus de prestations sociales etc
Encore une fois la majorité des propriétaires fonciers individuels perdront 3 % de leurs revenus . Pendant ce temps les régimes publics spéciaux de retraites financés sans limite par les impôts ne seront pas touchés.
Les idées socialistes des sénateurs sont toujours de prendre l’argent des fourmis pour remplir les trous faits par les Shadock C’est finalement désespérant de lire ces projets proposés par des parasites

Répondre
maxens 24 février 2023 - 10:28

Macron n’aime pas les propriétaires, on le sait, et à priori, ceux qui le soutiennent, MODEM, n’aime pas les propriétaires non plus, par contre pour les boursicoteurs, les cadeaux, c’est en continu….Faut caresser la population dans le sens du poil, pour beaucoup, un propriétaire est d’office classé comme riche, mais pas une once d’intelligence pour se dire que celui qui est propriétaire s’est à un moment privé pour investir, ou à bosser dur, (ou ses parents) quand d’autres choisissait de se payer des loisirs ou autre gadget…

Répondre
Paul FELTEN 24 février 2023 - 10:52

Le réflexe du taxer d’avantage est en effet bien ancré et s’applique sans tenir compte des conséquences. Le seul réflexe que devraient avoir ces « responsables » politiques n’apparaît jamais c’est à dire faire des économies. Oui il y a de la fraude, des abus mais il y a surtout des processus administratifs à simplifier et beaucoup à supprimer purement et simplement. Est-il normal que l’éducation nationale compte environ 800000 professeurs dont plusieurs dizaines de milliers ne voient jamais un élève et des milliers qui sont malades et pas remplacés alors que l’éducation nationale compte environ (chiffre à vérifier dans le détail) un million et demi d’employés. Quelque chose ne va pas dans ce système. Avec moins d’employés administratifs et logistiques on pourrait augmenter le salaire des professeurs qui le méritent.
Grinderdo

Répondre
Duhamel 24 février 2023 - 11:43

Dans l’éducation nationale il y a bien sur nos enseignants ,très méritants d’ailleurs , mais que font la centaine de milliers de ronds de cuir que l’on ne voit jamais , Et qui ne verront jamais un seul élève ???? Entrain de nous pondre un lavage de cerveau bien gauchisant pour nos petits ! C’est ma faute , c’est ma faute , c’est ma faute .

Répondre
Maellys93 24 février 2023 - 6:08

Question basique:
Mais qui donc a élu les représentants des collectivités locales qui désignent les sénateurs centristes « bien propres sur eux » ?
Les « papy boomers » détenteurs de 67% du patrimoine français !
Pépé, tu t’es fait arnaqué!
Il faudra mieux réfléchir la prochaine fois quand tu es dans l’isoloir.

Répondre
Shaka Zoulou 24 février 2023 - 10:30

Dans ce pays , on résout les problèmes à coups de taxes .
Pour information ce patrimoine a déjà subit une cascade de taxe de transmission en transmission

Répondre
Shaka Zoulou 24 février 2023 - 10:30

Dans ce pays , on résout les problèmes à coups de taxes .
Pour information ce patrimoine a déjà subit une cascade de taxe de transmission en transmission

Répondre
Zygomar 26 février 2023 - 8:48

67% du patrimoine! Et comment ont-ils les « papys » (et ils ne faut pas oublier les mamies) « boomeurs » et « boomeuses ») pour avoir et accumuler tout ça? Des hold ups? des arnaques?des détournements de fonds? des fraudes et détournements de fonds? …

Répondre
Astérix 4 mars 2023 - 8:31

Encore une proposition débile puisque la CSG devrait être supprimée depuis des années ! Mais les français en majorité continuent à élire des incapables ?? Bravo… continuons !??

Répondre