Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’égalité stupide

L’égalité stupide

par
812 vues

La bêtise atteint des sommets à l’école de la République. Dans le sillage de son prédécesseur, le ministre de l’Education nationale n’a de cesse d’imposer l’égalité à l’école. Après l’avoir instituée, par le bas toujours, en dispensant les élèves de première de mathématiques, il s’aperçoit que cette mesure est catastrophique et tente de revenir dessus. Mais au lycée général, il veut que la parité filles/garçons soit atteinte dans toutes les spécialités. Il faut donc moins de filles dans la spécialité humanités, littérature philosophie et au lycée professionnel dans la spécialité services à la personne où elles représentent environ 95% des effectifs. Il en faut plus en informatique et en sciences. On ne sait pas encore combien il faut de transgenres et autres fantaisies. Bientôt sans doute on fera courir autant de filles que de garçons dans les équipes de France pour être sûrs de ne pas avoir de médailles aux jeux olympiques !

L’égalité des hommes et des femmes ne peut pas être quantitative sauf à remette en cause leur singularité. Nier les genres, c’est méconnaître la nature humaine qui entre autres bienfaits nous offre la différence des sexes et fait grandir l’humanité de ses échanges en tous domaines. Nous ne sommes pas « mêmes ».

Vouloir égaliser les formations par genre conduira à les appauvrir. Mais c’est peut-être ce que cherchent les contempteurs de la famille humaine qui veulent abolir les genres et nous rangent déjà parmi les espèces animales.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

Astérix 17 novembre 2022 - 8:24

Mais vous voyez bien que nous n’avons que des crétins incapables au pouvoir ! tous les domaines de l’activité en France sont touchés par la connerie et dès lors, c’est la déconfiture ! Ce peuple est devenu complètement idiot à force d’avoir été formé par des socialoverdocommunistes et des technocrates !
La France n’aura que ce quelle mérite !

Répondre
Obeguyx 17 novembre 2022 - 9:40

Tant qu’on aura des ministres stupides, l’école sera stupide … Depuis plus de 50 ans les vrais enseignants le martèlent, et l’âge aidant et avec la baisse continue du niveau des nouveaux entrants, ils sont de plus en plus rares. Je me fais donc le relai de ma mère, aujourd’hui décédée, pour crier haut et fort que la nullité affichée de tous les ministres depuis plus de 50 ans doit cesser. Remettez Jules Ferry au centre du village (et surtout pas Luc).

Répondre
Oncpicsou 17 novembre 2022 - 11:29

C’est fichu car c’est systémique. Les imbéciles instruits auront de plus en plus le pouvoir. Ils ont mis en place un système pour se reproduire et un climat repoussoir pour les êtres de bon sens et intelligents. En effet, ces derniers ont accès à de nombreux domaines ou ils peuvent exercer leurs talent autre que la politique, par contre un imbécile doté de mémoire ne s’épanouira que dans un domaine ou il suffit de paraitre pour faire carrière sans jamais rendre de comptes pour ses bêtises. Un domaine ou nul diplôme n’est exigé et ou seul le baratin sur des thèmes secondaires ou idiots valorise (les exemples récents pullulent) La France et les médiats ont inventé les « camelots de la politique », et il n’y a aucune chance que cela change.

Répondre
Zebu 17 novembre 2022 - 3:54

Mais enfin ! ces « ministres », du latin minister : « qui est au service de, qui aide »… ces technocrates n’ont-ils aucun conjoint, pas d’enfant, garçon ou fille, de frère ou de sœur, d’amis qui puissent sinon les guider, du moins les avertir d’une erreur(s) grossière(s) : supprimer les maths en Première n’aidera pas les étudiantes (dont leur fille ?) à accéder aux études scientifiques dont pourtant rêve pour elles « leur » ministre ! Leur fermer l’accès aux métiers qui les attirent et dont nous avons besoin ! (service à la personne, etc) relève d’un mot que je ne veux pas écrire de peur d’aller en prison pour diffamation…
Je ne comprends pas ces errances coupables… mais peut-être suis-je trop bête bien qu’ayant étudié le Français, le latin, le, grec, les Maths (oui !), les sciences, Nat » et autres, l’anglais, la physique et la chimie, l’histoire et la géographie, et ce jusqu’au Bac ! (et non, je ne l’ai pas eu…)
Je laisse donc à d’autres le soin de parfaire mes connaissances et de me corriger si je me suis trompé.

Répondre

Laissez un commentaire