Accueil » Le nec-plus-ultra du journalisme de gauche deviendrait-il intolérant-able ?

Le nec-plus-ultra du journalisme de gauche deviendrait-il intolérant-able ?

par Benoît Chrétien

Joao Gabriel est un utilisateur de Twitter qui a récemment exhumé une vidéo dans laquelle Christine Kelly parle ouvertement de sa foi. Ce qu’il présente comme « un grand moment de normalisation de l’extrême droite financé (sic) par Bolloré » a aussitôt permis à la fine fleur de la gauche morale journalistique d’exprimer son indignation.

Le 27 mars dernier, l’animatrice de CNews était invitée par l’église pentecôtiste Martin Luther King de Créteil à témoigner de sa foi dans le cadre de son activité journalistique. Cet évènement s’est déroulé devant près de mille personnes, croyantes ou non. Protestante, Christine Kelly y a évoqué la « puissance de Dieu », ses moments de prière avant les émissions et son sentiment d’être là où Dieu l’envoie. Il n’en a pas fallu davantage pour ressusciter la haine de ceux qui n’ont ordinairement que le mot tolérance à la bouche.

En effet, à la suite du message du dénommé Joao Gabriel, qui se présente lui-même comme doctorant, panafricain abolitioniste, musicien de zouk, et militant d’extrême gauche, de nombreux internautes ont fait part de leur profond mépris face au témoignage de Christine Kelly. Au nombre de ces vierges effarouchées, on compte Gérard Miller, Jean-Michel Aphatie, Raphaëlle Bacqué ou encore Claude Weill. Tous ont en commun d’être des soi-disant intellectuels et journalistes de gauche. Caustiques ou ironiques, ces grands-prêtres de la tolérance rient jaune et ne lésinent pas sur des propos qui sentent bon le complotisme et la mauvaise foi.

« Emission fascisante », « journaliste préférée de Vincent Bolloré », « Dieu ressemble quand même sacrément à Bolloré ». Ces parangons de vertu se révèlent sous leurs meilleurs jours. Manifestement, pour ceux qui imposent leurs opinions à l’antenne, il est intolérable que d’autres puissent exprimer les leurs en dehors des plateaux TV.

You may also like

3 commentaires

montesquieu 8 juillet 2022 - 8:41

Venant de Claude Weill, c’est désolant. Pour les autres, c’est bien naturel puisqu’il ignore la bonne « foi »!

Répondre
Sirius09 9 juillet 2022 - 5:10

Qu’attendre d’autre de l’infect Gérard Miller ou d’Apathie. Ces deux guignols gauchistes nous ont habitué à leurs outrances, mensonges et énormités. Dommage que Claude Weill, d’ordinaire plus respectable, se fourvoient dans ce genre d’intolérance et de mépris envers une collègue qui a bien le droit, en privé, d’affirmer ses convictions.

Répondre
POUGNET 17 juillet 2022 - 7:19

On se demande bien de quoi ils se mêlent ces gens, moi j’adore écouter cette journaliste sur CNEW, parce que elle incarne une telle bonté et bienveillance que j’en suis admiratif. De plus elle aussi le droit d’exprimer ces convictions même et encore quand c’est une sphère privée, ça ne regarde que ceux qui l’écoutent et pas leur détracteurs.

Répondre

Laissez un commentaire