Accueil » Fête du travail ou ode à la violence ?

Fête du travail ou ode à la violence ?

par François Turenne

En ce week-end du 1er mai, 116 000 Français ont défilé à l’occasion de la fête du Travail. Les cortèges ont permis à l’ultra gauche, comme c’est désormais presque systématiquement le cas, de casser et de brûler tout ce qu’elle trouvait sur son passage, et de violenter et d’insulter les forces de l’ordre.

Après une élection présidentielle dont les résultats ne leur conviennent pas, les black blocks étaient de sortie pour exercer leur « droit inaliénable à la casse ». Devantures de banques, d’assurances, de restaurants ont été vandalisées et taguées. Quant aux policiers, huit ont été blessés d’après le ministère de l’Intérieur. Dans une vidéo largement relayée par les médias, on peut voir une extrémiste agresser un pompier dont le seul tort était d’éteindre des flammes. Les images sont choquantes et interpellent. Combien de temps l’impunité dont jouissent les black blocks et autres groupuscules d’ultra gauche, va-t-elle durer ?

Il n’est pas tolérable d’observer des scènes de violence pareille à chaque manifestation. Il l’est encore moins qu’une partie de la classe politique ne condamne pas de tels actes, offrant l’étrange impression qu’elle les approuve. C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon  qui n’a eu aucun mot pour les pompiers agressés ni pour les policiers qui recevaient un déluge de pierres et autres projectiles. Il n’a pas non plus condamné les actes inadmissibles qui ont été commis par des manifestants politiquement pas si éloignés de lui. Alors qu’il se voit déjà Premier ministre, son attitude irresponsable, indigne d’un homme d’État, pourrait lui jouer des tours. Les bobos du XIe arrondissement de Paris, qui ont voté Mélenchon à 36 % lors du premier tour de l’élection présidentielle, pourraient lui en vouloir après le saccage de leur magasin bio !

You may also like

3 commentaires

montesquieu 4 mai 2022 - 12:17

Tout commentaire devient inutile. C’est à désespérer de ceux (les décideurs) qui sont chargés du maintien de l’ordre!

Répondre
Picot 4 mai 2022 - 2:21

Tous ces blacks blocks sont parfaitement connus et identifiés par la police qui les laissent bien tranquilles. Le pouvoir les utilise donc à son profit.

Répondre
Obeguyx 5 mai 2022 - 9:24

Je me souviens, enfant, de la Fête du Travail. Quelle belle journée c’était. De la camaraderie partout, de la joie et de la bonne humeur, le muguet, les filles toutes printanières devant lesquelles on écarquillait des yeux de velours. Aujourd’hui, si vous regardez les filles (même enfant) vous risquez le dépôt de plainte et la franche camaraderie se dispense à coups de bastons. Quant au muguet, il est plus aisé de casser la vitrine du marchand de fleurs que de l’acheter aux bambins dans la rue. Et puis, le plus terrible : le rire a disparu.

Répondre

Laissez un commentaire