Accueil » 4 candidats de la Nupes au débat sur France 2 : les spectateurs voient rouge

4 candidats de la Nupes au débat sur France 2 : les spectateurs voient rouge

par Benoît Chrétien
prop_4_pendules.png

Jeudi 9 juin, France 2 organisait un débat entre dix candidats à l’occasion des élections législatives. Les spectateurs ont sans doute été surpris de voir quatre candidats d’un même mouvement, la Nupes, y prendre part.

Adrien Quatennens, Ian Brossat, Olivier Faure et Julien Bayou étaient placés du même côté du plateau, et chacun de leur pupitre affichait le joli logo multicolore de la Nupes créée le 3 mai dernier, date émouvante pour tous ces hommes de gauche qui y voient un parallèle avec le 3 mai 1936 qui vit la victoire du Front Populaire aux élections législatives.

Les spectateurs ont dû écouter quatre candidats sans réelles divergences puisqu’ils se sont mis d’accord sur un programme commun, dévoilé le 19 mai, qui comporte toute une série de mesures providentielles : SMIC à 1500 euros net, retraite à 60 ans, planification écologique, etc…

Les spectateurs n’ont pas dû être les seuls à se poser quelques questions concernant la représentation multiple de la Nupes puisque le Conseil d’Etat a demandé au ministre de l’Intérieur, deux jours avant le débat, que cette nouvelle force soit comptabilisée comme une nuance politique. Le juge des référés du Conseil d’Etat a en effet estimé que leur programme commun et leurs candidatures uniques reflétaient un même courant politique. Le juge administratif a laissé jusqu’au 10 juin au locataire de la place Beauvau pour inscrire la Nupes dans la liste des nuances politiques.

Afin de répondre à la perplexité des spectateurs, Léa Salamé s’est empressée d’alléguer le strict respect de la loi par France 2 en rappelant à ceux qui l’auraient oublié, que ces candidats étaient opposés il y a encore quelques semaines. Et puisque la décision du Conseil d’Etat de considérer la Nupes comme une nuance politique ne trouvait à s’appliquer que deux jours plus tard, le directeur de l’information de France télévision a invoqué quant à lui l’application des règles de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle (ARCOM) qui stipulent le respect de chaque formation politique.

France Télévision joue (encore) avec les mots et avec le temps pour pencher (un peu plus) à gauche…

You may also like

10 commentaires

montesquieu 11 juin 2022 - 7:15

Nos impôts sont utilisés partialement par les médias étatiques sans que les électeurs puissent s’y opposés.
On dit que la France est désormais de droite, mais tout est fait pour qu’elle en ait honte.
Solution: Le vote.

Répondre
montesquieu 11 juin 2022 - 7:17

Nos impôts sont utilisés partialement par les médias étatiques sans que les électeurs puissent s’y opposer.
On dit que la France est désormais de droite, mais tout est fait pour qu’elle en ait honte.
Solution: Le vote.
Répondre

Répondre
Daniel 1945 19 juin 2022 - 7:00

Solution : L’abstention.

Répondre
Obeguyx 11 juin 2022 - 7:31

France télévision ne penche pas à gauche, France télévision est d’extrême gauche avec un penchant indéniable vers le fascisme médiatique. L’outrance est que personne ne s’en cache. Il n’y a que les consommateurs qui se laissent bluffer.
Seule solution : privatisation de cette secte et destruction de l’AFP.

Répondre
Verdun 11 juin 2022 - 9:26

Cette comparaison avec le front populaire est indécente. La comparaison avec les parti dit communistes qui ont installé la précarité et la famine serait davantage de circonstances.

Bien à vous

Répondre
Philippe Blot 11 juin 2022 - 8:41

Commentaire pertinent.
Il faut exfiltrer la chienlit qui dirige le service public.

Répondre
CLEMENT 11 juin 2022 - 9:56

La seule mesure de Macron qui trouve grâce à mes yeux, c’est la suppression de la redevance audiovisuelle. Même si je sais que ça sera absorbé dans nos impôts, au moins cela m’évitera des crises d’urticaire… (rares car j’évite tous ces médias standardisés de la bien-pensance ce qui – j’anticipe votre réaction – ne me laisse guère effectivement beaucoup de choix… ). Mais je trouve mon bonheur dans les médias internet qui m’assurent la diversité d’informations que je recherche pour pouvoir me faire MON opinion !

Répondre
Dudufe 11 juin 2022 - 10:15

Explications vaseuses de FR2 sur cette affaire ! Aussi vaseuses que celles de la Justice qui a « omit » de demander la saisie des bandes vidéos des évènements du stade de France qui auraient pu gêner aux entournures certains responsables et qui,de ce fait,ont été effacées dans le délai légal !

Répondre
AlainD 12 juin 2022 - 8:38

Je suis un peu désespéré de voir comment notre pays se délite lentement. J’ai l’impression de ne voir autour de nous que des gens dont le seul but non avoué est d’être élus, peu importe la couleur pourvu qu’ils y trouvent une place. On voit souvent des reniements et retournements de veste sans complexe, sans la moindre honte.
Les radios et télévision d’Etat sont toutes acquises à une gauche extrême qui ne rêve que de révolution, attisée par un Mélenchon dont la mégalomanie n’a d’égale que sa bêtise.

Répondre
Duhamel 19 juin 2022 - 8:58

Un Melenchon soutenu par toute une frange de la fonction publique qui n’a pas compris que c’etait le Privé qui gagnait leur salaire donc le capitalisme . Melenchon fait un retour dans le passé ,1945 grande epoque du. Communisme qui a conduit tous les peuples de l’Est de l’Europe a la misère et au goulag pour les contestataires .

Répondre

Laissez un commentaire