Accueil » L’Agence internationale de l’énergie tire la sonnette d’alarme sur l’impact environnemental des voitures électriques

L’Agence internationale de l’énergie tire la sonnette d’alarme sur l’impact environnemental des voitures électriques

par Romain Delisle

Dans son rapport annuel sur le parc automobile mondial publié ce mois-ci, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dévoile l’impact environnemental généré par la recrudescence des ventes de voitures électriques, via l’utilisation de métaux rares pour les batteries, le lithium notamment.

Environ 6,6 millions de voitures électriques ont été vendues dans le monde l’année dernière, dont la moitié en Chine, (le double de l’année précédente), soit 10% des ventes totales de voitures neuves.

Au premier trimestre 2022, la vente de véhicules électriques a bondi de 75 %, un chiffre annonciateur de tensions futures sur les terres rares extraites dans des pays comme la Chine, le Congo et le Chili.

Pékin produit d’ailleurs les trois quarts des batteries au lithium et contrôle la moitié des capacités de transformation et de raffinage du lithium, du cobalt et du graphite nécessaire à leur conception. D’ici 2030, les besoins en lithium devraient être multiplié par six, nécessitant l’ouverture de cinquante nouvelles mines.

Etant donné le vote par la commission environnement du Parlement européen de l’interdiction des véhicules thermiques à horizon 2035, la production de voitures électriques et de batteries devrait continuer à s’envoler, alimentée par la politique de subvention des pouvoirs publics. A trop vouloir forcer le marché contre ses mouvements naturels, on fini toujours par créer une autre externalité négative qu’il faut également résoudre. Après l’émission de gaz à effets de serre, la recherche de terres rares et la sécurisation de leur approvisionnement sera sans doute l’un des problèmes majeurs des prochaines décennies.

You may also like

10 commentaires

Almaviva 27 mai 2022 - 7:08

Voici le résultat des écolos bobos !! Et ce n’est pas l’U.E. n’y la France qui vont y mettre un terme !! Bien au contraire !

Répondre
Laurent46 29 mai 2022 - 5:53

Le plus grave ce ne sont pas les écolos mais les gouvernant qui en prennent leur idioties et la grande majorité des gens les plus dangereux de notre société, les médias qui leur laissent les colonnes à la une.

Répondre
PAL 27 mai 2022 - 8:28

L’électrification des transports est un des actes de foi du dogme décarboniste, la troisième tentative de suicide de l’Europe, encore plus grave que les deux guerres mondiales. Incompréhensible!

Répondre
Astérix 29 mai 2022 - 7:25

Où l’incommensurable crétinisme de nos dirigeants et des écolos !
Il est prouvé que la voiture électrique de sa conception jusqu’à sa destruction pollue bien plus qu’une voiture thermique, sans compter l’utilisation massive des métaux rares.

Répondre
Daniel 1945 29 mai 2022 - 8:33

Plutôt que de parler de voitures électriques, il serait plus juste de dire voitures nucléaires.

Répondre
Phantom 29 mai 2022 - 1:18

Autrement dit, les voitures électriques vont devenir plus difficiles à fabriquer et donc plus chères…et donc au bout du compte, pas intéressantes pour le consommateur lambda…et finalement on restera sur le moteur thermique…la boucle est bouclée

Répondre
AlainD 29 mai 2022 - 3:54

Tout à leur entêtement, les verts/rouges sont en train de réussir une formidable duperie. Certes l’exploitation intensive des terres rares va devenir un énorme problème à moyen terme mais qui plus est, à terme, la production d’électricité ne sera plus suffisante pour assurer l’ensemble des besoins en énergie malgré le développement anarchique des éoliennes qui par ailleurs coûtent cher en subventions ce qui est scandaleux.
Naturellement les politiques sont tombés à pieds joints dans ce piège qu’ils n’ont pas vu venir ce qui tendrait à prouver qu’ils ne sont pas très malins.

Répondre
montesquieu 29 mai 2022 - 6:07

Les écolo et les gouvernants irresponsables soutenant leurs mesures ineptes devraient être mis hors état de nuire.
Mais il faudrait pour cela que tous ceux, majoritaires dans les pays de l’UE, qui n’en peuvent plus de leurs diktats se réveillent!
Vœu pieux, j’en ai peur!

Répondre
REMI 30 mai 2022 - 9:07

’Prévoir c’est gouverner’’ et ‘se mettre la tête dans le sable’’, c’est vouloir s’enliser…

Chasser un problème connu pour en créer un autre connu…C’est montrer une incapacité à anticiper donc à gouverner…
• C’est aussi simple que cela !

Répondre
Jean-Claude PICHOT 27 juin 2022 - 4:19

Il y a entre 21 et 19 mille années de cela, le niveau des océans et des mers étaient inférieurs de 120 mètres à ce qu’il est aujourd’hui.
La Scandinavie, le Danemark, les Pays.Bas, le nord de l’ Allemagne, le nord de l’Europe étaient recouverts par 3 à 4 mille mètres de glace, ainsi que le nord du continent américain!
Qu’est-ce qui a provoqué la fonte de ces 3 à 4 kilomètres de glace!!!
Les mecs qui fument des clopes et qui roulent au diésel??? pour reprendre une déclaration fumeuse d’un marcheur??
Il y a entre 11 et 9 ans, le Sahara avait des rivières, des lacs, on a retrouvé des traces d’os d’hypopotames (animaux qui vivent dans un climat chaud et humides avec d’abondantes végétations), de girafes, de crocodiles, etc.
Pourquoi cette région est-elle devenue désertique?
Il y a déjà eu par le passé 5 périodes glaciaires avec des périodes de réchauffement entre elles. Est-ce la faute de l’homme?
Au Canada ont été trouvé des roches qui étaient auy niveau du Pòle Nord (détecté en raison des radiations du au Pôle magnétique) avec datant de la même période des traces de palmiers. Ces arbres ne poussent que dans des contrées chaudes.
ALORS LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE DONT EST RESPONSABLE??? JE N’Y CROIS PADS !!!
Je suis un sceptique concernant ces allégations. Qui a été responsable des 5 périodes glacières ewt des 4 périodes de
réchauffement???? Et pour la 5ème période de réchauffement se serait l’homme!!!! Blanc, de plus de 50 ans et hétérosexuel???

Répondre

Laissez un commentaire