Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La « température mondiale moyenne » est une mesure dénuée de sens et les comparaisons avec la température il y a 125 000 ans sont absurdes !

La « température mondiale moyenne » est une mesure dénuée de sens et les comparaisons avec la température il y a 125 000 ans sont absurdes !

par
3 649 vues

Steve Milloy est Senior Fellow à l’Institut américain Energy and Environment Legal Institute. Il vient de publier un article dans lequel il dénonce la tromperie des températures moyennes d’aujourd’hui comparées avec celles d’il y a des milliers d’années. Voici ce qu’il dit :

« Les « experts » du réchauffement climatique ont affirmé que les 3 et 4 juillet ont été les deux jours les plus chauds jamais enregistrés sur Terre. La température mondiale moyenne signalée ces jours-là a été de 62,6 degrés Fahrenheit (ou 17°Celsius), la plus chaude enregistrée depuis 125 000 ans. La température a été calculée par le Climate Reanalyzer de l’Université du Maine, qui s’appuie sur un mélange de données de température par satellite et d’estimations de modèles informatiques pour calculer les moyennes des températures. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de données satellite concernant les températures d’il y a 125 000 ans. Les estimations actuelles ne peuvent pas être comparées correctement avec les estimations de la température mondiale d’il y a des milliers d’années.

D’ailleurs, une alternative plus probable à l’estimation de 62,6 degrés F est quelque chose autour de 57,5 degrés F (ou 13.8° C). Cette dernière est une moyenne des mesures réelles de températures de surface relevées dans le monde entier et traitées minute par minute par un site Web intitulé temperature.global. Les chiffres sont restés stables cette année, sans aucun pic en juillet. De plus, la notion de « température globale moyenne » n’a pas de sens. La température globale moyenne est un concept inventé par et pour l’hypothèse du réchauffement climatique. C’est plus un concept politique que scientifique. La Terre et son atmosphère sont vastes et diversifiées, et aucun endroit n’est significativement moyen.

La température mondiale moyenne change également sur une base saisonnière : les températures sont plus élevées à l’échelle mondiale pendant l’été dans l’hémisphère nord. Dans ce cas, les températures calculées par le Climate Reanalyzer au début de juillet ont été faussées par une vague de chaleur dans l’Antarctique. C’est probablement l’explication de la différence entre les estimations de 62,6 degrés et de 57,5 degrés. Un autre problème est que nos données de température sont imprécises. Il a été estimé que 96% des stations américaines qui relèvent la température produisent des données inexactes. Environ 92% d’entre elles auraient une marge d’erreur d’un degré Celsius complet, soit près de 2 degrés Fahrenheit. Les stations ont également tendance à être limitées aux zones peuplées. Sur une grande partie de la surface de la Terre – non peuplée -, la température n’est pas du tout mesurée. Bien que la National Oceanic and Atmospheric Administration aime présenter les températures mondiales à partir de 1880, la collecte régulière de températures dans des endroits tels que les pôles nord et sud a commencé beaucoup plus tard.

Il n’est pas plausible – c’est même ridicule – de comparer les températures actuelles avec celles d’il y a 125 000 ans. »

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

9 commentaires

nanard 10 juillet 2023 - 5:11

Nous sommes devenus fous ! ce n’est pas la peine de remonter si loin : https://www.meteo-paris.com/actualites/a-quoi-ressemblait-le-dernier-age-glaciaire-et-cela-peut-il-se-reproduire. Et maintenant, nous installons des dispositifs pour réchauffer l’atmosphère : les panneaux photo voltaïques. Quel est le rendement d’un panneau ? disons 15% peut-on dire que les 85 % sont perdus ? Ben oui, mais sous quelle forme ?
Globalement en chaleur…. au moins 70% de chaleur libérée dans l’atmosphère…. on lutte contre quoi ? Alors certains diront que si c’était du béton, le béton chaufferai, oui mais en « relâchant » la chaleur la nuit…. et non pas le jour. C’est comme la différence entre les radiateurs électriques « grille-pain » et ceux à accumulation thermique. Le gradient de température est différent entre le jour et la nuit. Or ce sont les différences thermiques qui génèrent les vents.
Heureusement certains en sont conscients :
https://www.transitionsenergies.com/fermes-solaires-geantes-sahara-fausse-bonne-idee/
(le PDF complet est téléchargeable sans abonnement)
Schématiquement : l’énergie solaire reçue, sous forme de photons, « arrachent » avec leurs petits bras musclés, les électrons du cristal pour les pousser dans les tuyaux (fils), mais tous les électrons ne sont pas arrachés, et une grande partie s’est agitée… c’est à dire transformée en chaleur, qui est rejetée dans l’atmosphère..
Ajoutons que l’implantation de panneaux dans des champs ou à la place de forêts, supprime toute la photosynthèse… qui aurait normalement eu… Alors que faut-il penser ? de notre dernier chauffage …

Répondre
Christian 10 juillet 2023 - 10:12

Jamais le Soleil n’a été aussi chaud depuis 1960 . Est-ce étonnant si nous observons des records de chaleur ?
Ne nous plaignons pas pour l’instant, El Nino n’a pas encore démarré. Espérons qu’il va avoir la sagesse d’attendre que le soleil se calme.
Dans 18 mois, fin 2024 tout rentrera dans l’ordre . En attendant, il va falloir rester proche des glacières.

https://lnkd.in/e8BmeYnk

Répondre
JOBIN 15 juillet 2023 - 5:59

Juste une remarque: Il y a peu j’ai retrouvé une page de notes concernant des vacances familiales au USA en août 1991. Nous avons passé 1,5 jour dans la vallée de la mort et le 15/08/1991 j’ai relevé à Furnace Creek Ranch vers 10H30 la température de 125F soit presque 52 °C. Ce matin15/07 on nous parlait à la radio de 53°C, c’est donc terrible !

Répondre
E.libres 15 juillet 2023 - 9:18

« Les estimations actuelles ne peuvent pas être comparées correctement avec les estimations de la température mondiale d’il y a des milliers d’années. »

Il n’y avait pas de satellites au Moyen Age et probablement les relevés de t° étaient-ils incertains. Par conséquent, toutes les personnes non-scientifiques qui affirment aujourd’hui que les t° ne sont pas plus élevées qu’au Moyen Age disent des choses infondées ?

Répondre
EVGUENIESOKOLOF 16 juillet 2023 - 8:39

J’ai posé des questions à Chat GPT qui m’a ressorti le bréviaire à l’usage des imbéciles si bien lu par les curés thermophiles escrocs de meteo fiente.Je lui ai alors demandé pourquoi, vers l’an 1000 les vins anglais concurrençaient les vins de Bordeaux…Rassurez vous: il est pas con: il ne m’a pas répondu que c’était Satan qui faisait bruler les sorcières du Sussex mais que la vigne pouvait s’adapter à tous les climats….Oui oui quelques ares de vigne à Maubeuge et finie l’eau ferrugineuse!!!

Répondre
Dorylée 23 juillet 2023 - 8:20

Je me souviens avoir vu à la télé que la température de la Terre avait augmenté de 1,837°C depuis 1900. J’aurais aimé qu’on m’explique alors comment, en 1900, on avait réussi à mesurer la température moyenne de la planète à un dix millième de degré près. Comme disait Goebbels, les mensonges, plus c’est gros mieux ça passe !

Répondre
Abbé 28 juillet 2023 - 8:36

Parlant de moyenne, on commence par une sommation de paramètres que l’on divise in fine par le nombre de termes. Que se passe t’il lorsqu’il est impossible de faire une sommation, ce qui est le cas pour la température ! Deux verres d’eau à 50°C mélangés ne donnent pas un liquide à 100 °C ! Les températures ne s’additionnent pas.

Répondre
CHEMINAL-LANAZ 1 août 2023 - 12:49

Mesdames , Messieurs ,

Restons sérieux ! Si les deux théories s’affrontent : celle du GIEC et celle des climatosceptiques ( pour laquelle j’inclinerais à cause de sa logique ) , elles devront toutes les deux être vérifiées par des expériences incontestables. Nul n’est besoin de se lancer des insultes qui n’ont rien à voir avec la Science. La religion est une affaire de coeur et d’humilité . La Science ne fonctionne qu’à l’aide de preuves tangibles et de démonstrations qui ne font appel qu’à l’intelligence.

Répondre
Serge CIBOXER 22 août 2023 - 7:12

3+7= 10 >>> moyenne 5. 1+9= 10 >>> moyenne 5 La notion de moyenne est, au mieux un repère, fruit d’une opération arithmétique. Si elle peut être considérée comme un indicateur mineur, il est inopérant en terme de réflexion, de gestion et de prise de décisions. Ainsi la moyenne mensuelle ou journalière de CA d’une entreprise, le ticket moyen, le temps moyen, la vitesse, la fréquence, le niveau, la « moyenne pondérée », la « moyenne mobile » etc…ne servent CONCRETEMENT à rien dans le registre opérationnel. Cependant elle favorise la masturbation neuronale. En matière de climat, si l’on ajoute la durée (sur des millions/milliards d’années (ce qui est impossible aujourd’hui, sauf à l’inventer pour les besoins des démonstrations… sophismes plutôt !!!), la moyenne est juste un paramètre idiot, servant quand bien même de fondement aux approches des pseudos spécialistes du GIEC.

Répondre