Accueil » L’interdiction des ventes de voitures thermiques en 2035 en Europe franchit un nouveau pas

L’interdiction des ventes de voitures thermiques en 2035 en Europe franchit un nouveau pas

par Romain Delisle

La commission environnement du Parlement européen a voté à 46 voix pour ( 40 voix contre et deux abstentions) « la nouvelle loi (sic) encadrant les normes d’émissions de CO2 des voitures », a annoncé son président Pascal Canfin.

Concrètement, les voitures neuves émettant du CO2 seront interdites à la vente dès 2035, tordant le bras à un secteur automobile qui va devoir se plier à des règles très contraignantes destinées à favoriser l’électrification de ses gammes de véhicules.

Le coup de matraque pour le secteur automobile français, déjà malade et en perpétuelle décroissance, ne s’est donc pas fait attendre, sacrifié comme il l’est sur l’autel des objectifs européens d’atteinte de la neutralité climatique en 2050 et de la baisse des émissions de gaz à effets de serre de 55% à horizon 2030.

Notons que le vote en séance plénière du Parlement européen est prévu pour le mois de juin. Gageons que la courte majorité obtenue en commission se délite au profit du simple bon sens, qui commande de laisser la liberté aux entreprises et aux consommateurs de faire leurs propres choix éclairés.

De l’autre côté de la Manche, le gouvernement britannique semble, au contraire, avoir adopté une attitude bien plus prudente et pondérée à ce sujet.

You may also like

12 commentaires

JR 16 mai 2022 - 7:13

Bonjour, vous avez bien résumé la situation, attendu que :
– La France ne libère que 0,86 % du C02 d’origine anthropique mondial,
– La bienfaisante molécule de C02, n’est ni un polluant, ni une particule fine, mais un verdissant,
– La molécule de C02 constituée de 2 atomes de Carbone et de 1 atome d’Oxygène est un gaz rare, indispensable et irremplaçable à la vie sur terre.
– La molécule de C02 verdit la planète et accroit le rendement des récoltes,
– La molécule de C02 est présente à seulement 0,04 % dans l’atmosphère,
– Sous un taux de C02 inférieur à 0,03 %, les végétaux et les récoltes sont sous-alimentés, entrainant des grandes famines et obligeant à arroser d’avantage,
– La molécule de C02 est un gaz équilibré, c’est-à-dire qu’il se reparti uniformément
autour du globe terrestre en 6 semaines,
– Le C02 n’influence la température que de façon infinitésimale, même en cas de doublement (ce qui est loin d’être le cas),
– Le dit GES « Gaz à effet de serre » attribué au C02 n’existe pas, il s’agit d’un GAIR (Gaz Absorbant les Infra Rouge) et que le 1 er GAIR est la vapeur d’eau à plus de 76 %… (nuages, précipitations, humidité relative de l’air),
– Les émissions humaines mondiales de CO2 sont en grande partie absorbées par les océans et la végétation. Il n’en reste dans l’atmosphère qu’une faible partie bénéfique.
– Le taux de C02 suit la montée des températures de près de 800 ans et non l’inverse,
– La température à la surface de la terre a augmenté de 0,76 °C en 170 ans, nous sortons de la période du petit âge glaciaire (1850) qui correspond au début de l’ère industrielle et nous sommes encore sous les températures de l’Optimum Médiéval (Moyen Âge)… De plus, les périodes de forte industrialisation, donc de forte libération de C02 correspondent à une baisse des températures (1945 à 1975, 30 glorieuses). Ce qui contredit l’hypothèse de corrélation immédiate C02/température,
– Seule l’Union Européenne, à tort, se préoccupe de la molécule de C02, molécule de la vie,
– La politique dite de « décarbonation » est ruineuse, stupide, et conduit notre pays au déclin, ainsi qu’au déclassement de ses concitoyens-contribuables. De plus, les mesures associées à cette idéologie sont liberticides.
– La libération de C02 fait prisonnier il y a 20 à 350 millions d’années est une chose, le climat en est une autre et la pollution encore une autre.
Gageons que que le vote en séance plénière dédise les résultats du vote de ces traitres.
Cette idéologie virant en néo-religion est une supercherie entrainant une gigantesque escroquerie en bande organisée. Un grand procès devra voir le jour pour duperie, mensonge et haute trahison. Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 17 mai 2022 - 1:24

Bonjour JR,
Il y a vraiment des personnes qui n’ont rien d’autres à faire que de pourrir la vie des autres… Des sans dent selon un ex-président. Nous connaissons Canfin. Il devra un jour payer devant un tribunal. c’est certain !
Je confirme votre écrit. « Merci au CO2 » comme l’écrit si bien François GERVAIS.
J’ajoute que l’absorption du CO2 par les océans est en partie réalisée par les planctons qui eux-mêmes sont absorbés par d’autres organismes mangeurs de planctons comme les coquillages. Les planctons transforment le CO2 en restituant l’O2 que nous respirons. Le carbone sous forme de calcaire se dépose au fond des océans c’est pourquoi le fond de nos océans en est recouvert.
La répartition du CO2 dans les profondeurs des océans est réalisée par la circulation thermohaline. Les eaux froides et denses qui plongent vers le fond de l’océan, entraînent avec elles les molécules de CO2 dissoutes en surface. Cela permet un brassage des molécules qui composent l’eau des océans.
Merci à l’auteur de l’article de cette information.
Bien à vous tous.

Répondre
cantin 17 mai 2022 - 7:28

je suis parfaitement d’accord avec toutes les informations précédentes. Il en manque cependant une: la corrélation avec le méthane (au moins 26 fois plus efficace en effet de serre que le gaz carbonique, certains écrivent 80) dont le problème a commencé avec les ventes à l’Europe en 1980 et les 25% de fuites sur les tuyauteries venant de Sibérie. Le réchauffement induit a provoqué la fonte du permafrost qui contient du méthane ce qui a accéléré les augmentations de température en zone Arctique; ce réchauffement et les changements qu’il induit devrait durer encore 20 à 30 ans!

Répondre
Nounours 17 mai 2022 - 2:20

Bonjour Cantin,
Le méthane (CH4) serait 32 fois plus réchauffant que le CO2. Pour la valeur de 80, c’est purement et simplement une infox de réchauffiste. Le taux de méthane dans notre atmosphère est de l’ordre de 1,8 molécules sur 10000 autres, soit 0,00018% du total ou bien 1,8 ppm en clair, c’est un gaz trace. Notre atmosphère humide est constituée de 74,362% (7436 molécules sur 10000) de diazote, de 19,962% (1996 molécules sur 10000) de dioxygène, de 4,762% (476 molécules sur 10000) de vapeur d’eau, de 0,876% d’Argon (88 molécules sur 10000) et de 0,038% (4 molécules sur 10000) de CO2. Comment voulez-vous qu’une ou deux molécules qui représentent presque rien de CO2 sur 10000 puissent prendre une part active dans le réchauffement dit anthropogénique. (400ppm pour le CO2 et 1.8*32 = 57ppm) La croissance du méthane est de 4ppb par an environ. C’est très peu. Dans les mesures qui ont été faites dans les glaces de l’antarctique pour le CO2 et le méthane, il apparaît assez nettement que c’est le CO2 et le CH4 qui suivent la température, et non l’inverse, ce qui est cohérent avec le fait que l’océan relâche les gaz qu’il retient quand la température se réchauffe. Comme l’eau lorsqu’il devient vapeur sous l’influence du soleil. Vous pouvez lire le livre de monsieur Jacques-Marie Moranne : la physique du climat. Il explique clairement le fonctionnement du climat… Et démystifie les erreurs volontaire des prétendus experts du climat du GIEC.

Répondre
JR 18 mai 2022 - 7:56

Bonjour Nounours, excellente thèse que le CH4, merci. Du temps de De Gaulle& Pompidou les gouvernants avaient de grande ambition pour le pays et son rayonnement, il y avait des ingénieurs ou des techniciens au pouvoir, désormais il n’y a plus qu’une bande de petits arrivistes idéologues atrophiés du cerveau . Ah l’idéologie…: Strong & son ami Adolphe : https://youtu.be/5GNDyBlKdxg Merci. Bien à vous

Répondre
Nounours 18 mai 2022 - 4:19

Bonjour JR,
Votre vidéo est proche de la réalité. Ce brave Guterres et sa clique essayent de nous arrosent de sa propagande réchauffiste. mais cela ne passe pas vraiment. 60% des américains se fichent du réchauffement climatique dit pompeusement anthropogénique.
Selon ce brave homme, il nous reste que peu de temps. Mais depuis le temps que nos propagandistes nous bombardent d’infox, il est bien difficile de les croire.
Encore aujourd’hui, Météo France cherche, au travers les journalistes qui présentent les bulletins météo, à nous vendre que la température que nous vivons en ce moment est le reflet d’un futur pas rose mais bien rouge flamme.
De quoi bien rire.

Répondre
Picot 17 mai 2022 - 7:58

@JR.
Bravo, vous avez tout dit. Une escroquerie organisée pour nous faire accepter n’importe quoi en nous culpabilisant : le réchauffement climatique serait de notre faute, haro sur le CO2, nous sommes coupables. La bonne blague! Il faut absolument résister à cette bande de fous dangereux

Répondre
JR 17 mai 2022 - 2:07

Bonjour Picot, la meilleure arme, c’est la plume ! Merci

Répondre
JR 18 mai 2022 - 7:50

Bonjour Picot, des fous dangereux et collapsologues, oui: Arté film : Le réchauffement climatique, une escroquerie !
https://www.youtube.com/watch?v=r4ZPETbKeNY&feature=emb_logo Bien à vous

Répondre
Picot 18 mai 2022 - 4:12

@JR Excellente video. Merci.

Répondre
AlainD 18 mai 2022 - 12:50

Ce qui est grave c’est que les politiques écoutent et obéissent à ces oracles intellectuellement malhonnêtes car il y a peu de contradiction du discours ambiant et des prévisions apocalyptiques des Verts/rouges qui veulent nous envoyer dans le mur.

Répondre
montesquieu 22 mai 2022 - 10:42

Quand les populations européennes se révolteront contre ces mesures qui leur sont imposées par des doctrinaires?
Les instances de l’UE prennent des mesures indigestes et catastrophiques pour le plus grand bonheur des empires en devenir et les USA.
Revenir au traité de Rome est une ardente obligation. N’en déplaisent à Ursula et à Emmanuel!

Répondre

Laissez un commentaire