Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » La SNCF irrite sérieusement la région des Hauts-de-France… vite la concurrence !

La SNCF irrite sérieusement la région des Hauts-de-France… vite la concurrence !

par François Turenne

Le Conseil régional des Hauts-de-France, par la voix de son président, a publié ce lundi un communiqué incisif envers la SNCF. Devant la piètre qualité du service, la Région menace de ne plus payer le transporteur ferroviaire et dénonce la multiplication des suppressions de trains, en augmentation de 50% en un an sur certaines lignes. La Voix du Nord raconte, par exemple, l’enfer des usagers de la ligne Hazebrouck-Arras sur laquelle les retards sont quotidiens. Sans compter que la SNCF a réduit le nombre de TER en circulation alors que les vacances de la Toussaint viennent de débuter.
L’opérateur invoque les intempéries récentes, les collisions avec des animaux et les suicides qui ont endommagé les rames. En fait, une des causes principales de ces perturbations est le manque de personnel, le nombre d’arrêts maladie très important empêchant la bonne gestion de certaines lignes. Les cheminots du nord sont, en effet, réputés pour leur taux élevé d’absentéisme. Difficile dans ces conditions de parler de service public.

Depuis mars dernier, plusieurs lignes régionales ont fait l’objet d’appels d’offres publics. Des lignes autour d’Amiens et de St-Pol-sur-Ternoise ainsi que la liaison Amiens-Paris devraient basculer vers un opérateur concurrent de la SNCF. L’entreprise espagnol Renfe, l’italienne Trenitalia et la française Transdev se sont positionnées. La concurrence est attendue avec impatience par des usagers excédés par la SNCF. Après la région PACA, la première à avoir sauté le pas, le Grand-Est, l’Ile-de-France et les Pays-de-la-Loire vont suivre le mouvement de la mise en concurrence. Il faut espérer que la qualité de service s’améliorera et que le coût pour le contribuable diminuera.

You may also like

1 commenter

Duhamel octobre 27, 2021 - 11:06

La SNCF irrite sérieusement la région des Hauts-de-France… vite la concurrence !
Il ne faut pas s’en prendre à l’Etat qui ne peut que payer ledeficit annuel avec nos impôts et accepter sans contestation la gestion par la CGT ou Sud Rail .

Répondre

Laissez un commentaire