Accueil » La malnutrition en Afrique pourrait être résolue grâce à un maïs OGM

La malnutrition en Afrique pourrait être résolue grâce à un maïs OGM

par Aymeric Belaud

En Afrique, l’une des cultures principales est le maïs. Malheureusement, de nombreux pays de ce continent voient leurs champs saccagés par la chenille dite « légionnaire d’automne ». Les épis de maïs sont ensuite infectés par des champignons et des bactéries qui réduisent non seulement les rendements, mais menacent la santé des consommateurs. En effet, ces parasites produisent une substance chimique toxique, la fumonisine. Une solution existe contre cela : l’adoption du maïs Bt, OGM produit et cultivé dans certains pays depuis 25 ans.

Or, de nombreux gouvernements africains, conseillés voire endoctrinés par des ONG environnementalistes, considèrent que les OGM sont dangereux pour la santé et l’environnement, argument qui est totalement démonté par la science et l’expérience. Ils devraient pourtant s’inspirer de leur voisin sud-africain. L’Afrique du Sud a adopté le maïs génétiquement modifié depuis plusieurs années déjà, et le succès est parlant. Le maïs blanc OGM permet la commercialisation en moyenne de 4,6 millions de rations annuelles supplémentaires. Entre 2001 et 2018, c’est 83,5 millions de rations supplémentaires qui ont été récoltées grâce au maïs OGM, par rapport à un maïs non OGM. Un chiffre considérable !

Avec 1,1 million d’hectares de variétés de maïs OGM, l’Afrique du Sud montre la voie aux autres pays du continent : pour permettre à des millions d’africains de manger à leur faim, il faut que leurs gouvernements autorisent les OGM ! Voilà une réelle politique humaniste efficace à mener en Afrique.

You may also like

1 commenter

JR 7 décembre 2021 - 10:13

La malnutrition en Afrique pourrait être résolue grâce à un maïs OGM
Bonjour, la malnutrition en Afrique a reculé grâce à la légère augmentation de C02 passé de 0,03 % à 0,04 % en 150 ans. Ce gain de 0,01 point correspond une amélioration de la productivité céréalière de 80 kg de céréale par an et par habitant. C’est l’équivalent du verdissement de la surface d’un sixième continent (photos Nasa). Gageons qu’avec le développement économique mondial, dont l’Inde et la Chine qui vont contribuer à générer du C02 fertilisant, cela contribuera à endiguer la famine dans le monde. Cette alimentation naturelle par la molécule miraculeuse de C02, associée au maïs OGM permettront de nourrir des millions d’individu. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire