Accueil » La France rallume une centrale au charbon : à qui la faute ?

La France rallume une centrale au charbon : à qui la faute ?

par Benoît Chrétien

Définitivement fermée le 31 mars dernier, la centrale au charbon de Saint-Avold (Moselle) renaît de ses cendres. La décision a été annoncée par un communiqué du ministère de la Transition écologique, et doit permettre d’anticiper la hausse de la consommation énergétique hivernale à l’heure où l’offre d’électricité et de gaz est à flux tendu.

Cette décision a évidemment suscité de nombreuses réactions et il est vrai que le choix d’Emmanuel Macron, fait en février 2017, de doubler la production d’énergies éolienne et photovoltaïque d’ici 2022 laisse aujourd’hui perplexe, tant les risques de pénuries sont à craindre cet hiver. EDF, Engie et TotalEnergies ont d’ailleurs déjà incité les Français à réduire leur consommation puisque la perspective d’un hiver particulièrement froid pourrait faire courir des risques de coupures et de délestage.

Beaucoup pensaient que notre système énergétique était invulnérable, il s’avère en réalité extrêmement fragile. Alors qu’Emmanuel Macron a dit tout et son contraire à propos de l’industrie nucléaire, cette dernière semble désormais avoir durablement le vent en poupe du fait de la situation géopolitique. Oui mais voilà, le parc nucléaire français est vieillissant et sur ses 57 réacteurs, 26 sont en maintenance. Les centrales au gaz produisent normalement l’électricité complémentaire dans ce genre de situation, mais les exportations de gaz russe étant au point mort, l’hiver pourrait faire craindre une situation de pénurie, même si pour le moment, les stocks français sont à environ 50% de leurs capacités.

C’est ainsi que la centrale de Saint-Avold est de nouveau (temporairement) sollicitée. Malheureusement, des travaux de mise aux normes environnementales sont nécessaires et les ex-salariés, licenciés ou à la retraite, pas forcément disponibles. Le redémarrage de cette unité de production va donc coûter cher.

Plus généralement, ce sont toutes les tergiversations du gouvernement qui coûtent cher aux entreprises et aux consommateurs. Il est temps que l’Etat cesse de planifier une transition écologique désastreuse au détriment d’une efficacité énergétique terriblement mise à mal .

You may also like

8 commentaires

Laurent46 29 juin 2022 - 4:32

La faute aux écolos, ils ont tous des Iphones, des voitures et des vélos électriques, que des produits « propres » qui demandent beaucoup d’électricité.. et des batteries renouvelables tous les 5 ans si ce n’est pas plus tôt.

Répondre
JR 29 juin 2022 - 12:43

Bonjour, vous avez sans doute voulu dire « c’est la faute des éscrolos ou pire des éssescrolos ». Merci. Bien à vous

Répondre
Almaviva 29 juin 2022 - 7:27

Voilà où nous mènent les écolos ! Si nous étions restés dans le système ancien de l’EDF sans se préoccuper des ordres de Bruxelles largement influencés par l’Allemagne, nous n’en serions pas là ! Conclusion : il faut faire comme le Royaume Uni, sortir de l’U.E., quitter l’Euro et gérer nos affaires pour le bien de notre peuple et non pour celui des technocrates de Bruxelles !!
D’ici peu, d’ailleurs, l’euro va se casser la figure, il vaudrait mieux s’en séparer avant !

Répondre
JR 29 juin 2022 - 7:52

Bonjour, ce gouvernement parodique est vraiment placé sous le signe de l’inaction énergétique et avant le gouvernement Hollande.
https://climatetverite.net/2022/06/23/financer-le-nucleaire-sans-argent-public-et-sans-demanteler-edf-une-solution-existe/
https://climatetverite.net/2021/10/09/politique-energetique-europeenne-un-desastre-antinucleaire/
Il est urgent de lancer une grande campagne anti-écologiste, l’écologie s’étant transformée en néo-religion climatique sous prétexte Carbonique.
Des escrocs de toutes origines, agissant en bande organisée avec la bénédiction de l’état, sont non seulement en train de piller le pays (50 % des taxes & impôts), mais en plus, ils sabordent notre économie, notre pays et notre continent.
Pour qui travaillent tous ces croque-morts de notre économie; U.V.D. Leyen et ses complices mondialo-macronistes ? pour les US ? pour la Chine ? pour l’Inde ? ou est-ce tout simplement de la bêtise rattachée à de l’idéologie néo-religieuse ? Comme disait Michel Rocard « préférez la bêtise au complot »…
Il suffit de regarder les intermittents de gouvernement provisoire, pour se convaincre que l’inaction énergétique est en Marche (à 80 km/h, taxes dites Carbone et malus à 50 000 €).
Nous sommes tombés bien bas, très bas, Charles au secours !
Merci. Bien à vous.

Répondre
Jean-Pierre Bardinet 29 juin 2022 - 9:10

Donc, plutôt que de redémarrer Fessenheim, dont le bilan carbone est de 6 gCO2/kWh, notre gouvernement de bras cassés relance la centrale à charbon de St Avold, qui émet plus de 1000 gCO2/kWh. Nous sommes dans un monde de fous, dans lequel nos gouvernants ont perdu tout bon sens.

Répondre
Filaire 29 juin 2022 - 10:45

Avec des décisions des chefs d’états qui ne connaissent rien et qui ruinent leurs pays , pensant faire plier Poutine. Un enfant de 4 ans comprendrait mieux que les sanctions prisent ne servent qu’a faire des morts et augmenter le cout de la vie des citoyens. On ne veut que des voiture électriques dont la fabrication est très polluante et que l’on risque des coupures de éléctricité, on constate que les dirigeants ne savent rien à rien dans leurs actions débiles

Répondre
JR 29 juin 2022 - 12:53

Bonjour, bien que l’on se fiche éperdument du bilan Carbone, nous ferions mieux de prendre en compte le bilan connerie des décideurs politiques. De toute évidence le bilan efficience et pollution est nettement en faveur du thermonucléaire. Seule un escrologue ou un idéologue peut soutenir l’inverse.
Cela étant dit, il existe les urnes et les urnes commencent par parler, le balancier change de direction. Les éscrolo-islamo-gaucho-macrono-cancelo-wokistes vont vivre un mauvais moment. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 29 juin 2022 - 1:24

La faute incombe à une seule personne. C’est Macron qui a donné son accord à la fermeture de Fessenheim. Pour cela, dès qu’il sera poursuivable, il devrait, dans une VERITABLE démocratie, écoper de perpette !!! Il a idéologiquement et volontairement porter atteinte à l’indépendance et la souveraineté de notre pays.

Répondre

Laissez un commentaire