Accueil » Galaxie libérale : stop ou encore ?

Galaxie libérale : stop ou encore ?

par Nicolas Lecaussin

Hier soir, Hervé Novelli réunissait les libéraux à la brasserie du Printemps pour essayer de les stimuler. Exercice difficile tant le président et le gouvernement actuels piétinent les principes libéraux depuis presque 5 ans. Opération de communication téléguidée indirectement par l’Elysée ? Initiative spontanée pour préparer l’après Sarkozy ou pour peser sur lui s’il est réélu ?

Ce qui est certain c’est que l’organisation de l’événement a été mauvaise (une heure de retard pour accéder à la brasserie – luxueuse – du Printemps), brouhaha général pendant les interventions, trop de décalage entre les contenus des interventions… Le tout donnait l’impression du déjà vu. N’a-t-on organisé la même chose en 2007 ? Bien sûr, on partage de nombreuses propositions faites par Novelli (statut des fonctionnaires, plus de concurrence, simplification législative, etc…) mais à quoi cela rime-t-il ? Pourquoi ne l’a-t-on pas fait entre 2007 et 2012 ? La droite avait même la majorité au Parlement. Peut-on encore faire confiance aux politiques ? Ce genre de soirée je l’aurais vu autour d’un nouveau candidat libéral qui soit prêt pour les élections de 2017. Sinon, ses retombées ne peuvent être que stériles.

You may also like

5 commentaires

Anonyme 12 novembre 2011 - 10:49

Je n’y étais pas mais il me
Je n’y étais pas mais il me semble que ton propos est trop pessimiste. A chacun de nous de faire de la pédagogie active pour les vraies idées libérales sans querelles stériles. L’homme providentiel n’existe pas encore, ce n’est pas une raison pour ne pas le faire émerger par nos actes.L’échec d’Alain Madelin en 2002 ne doit pas nous obnubiler. L’Homme est bon, les idées sont bonnes, c’est nous qui ne savons pas les véhiculer

Répondre
Nicolas Lecaussin 12 novembre 2011 - 4:24

Vous avez peut-être raison…
Vous avez peut-être raison… Merci de votre message.

NL

Répondre
Anonyme 12 novembre 2011 - 9:33

Et pourquoi pas un candidat en 2012 ?
>> Ce genre de soirée je l’aurais vu autour d’un nouveau candidat libéral qui soit prêt pour les élections de 2017.

Pourquoi attendre 2017 ?

Pourquoi ne pas essayer de présenter un candidat/un projet libéral dès la campagne de 2012 ?

Est ce que ce ne serait pas la meilleure façon de proposer, défendre et au final faire avancer les réformes libérales ?

Il y a une candidature libérale en préparation à priori :

http://www.lecandidatlibre.fr/

Cordialement,

Christophe VINCENT

Répondre
Nicolas Lecaussin 13 novembre 2011 - 8:04

Oui, tout à fait. Il faudrait
Oui, tout à fait. Il faudrait le soutenir.

NL

Répondre
Anonyme 14 novembre 2011 - 1:04

Un vrai candidat libéral (voire libertarien)
Je n’y étais pas mais je crois être d’accord avec vos propos et d’ailleurs, à quand un vrai candidat libéral voire libertarien à la Ron Paul ? Il va vraiment falloir un jour s’émanciper de l’UMP…

Répondre

Laissez un commentaire