Accueil » Face à la guerre : quand Emmanuel Macron refuse le débat

Face à la guerre : quand Emmanuel Macron refuse le débat

par Adélaïde Motte

En général, l’élection présidentielle est l’occasion de voir les candidats débattre et échanger sur leurs mesures et, quand ils en ont un, sur leur bilan. Celle de 2022 déroge à la règle. Pour l’émission Face à la guerre, diffusée sur TF1 lundi 14 mars, Emmanuel Macron avait veillé au grain : non-invitation de Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan, dont les deux derniers ne sont pourtant pas les moins bien placés dans les sondages, arrivées séparées des candidats pour que Macron ne se mêle à personne, et donc évite les questions gênantes, et aucun plan du public, pour que le narratif selon lequel Macron survole la campagne sur un océan d’opinions favorables ne pâtisse pas de quelques grimaces.

La démocratie ne peut vivre que si les électeurs peuvent s’informer librement. Pour cela, les journalistes ont un lourd et exigeant devoir d’honnêteté. Céder aux exigences d’un candidat n’est pas acceptable, quel que soit par ailleurs son score dans les sondages. Ce score ne risque d’ailleurs pas de diminuer si toutes les émissions auxquelles participe Emmanuel Macron sont scénarisées de la sorte. La déontologie journalistique demanderait de forcer tous les candidats à débattre, y compris le président sortant. D’un autre côté, pouvait-on espérer autre chose des médias quand ils ont opportunément reçu près de 500 millions d’euros de la part du gouvernement en août dernier ?

Il reste forcément des journalistes honnêtes. Ils doivent se saisir de l’élection présidentielle et en sauver la légitimité avant que l’arrogance d’Emmanuel Macron ne se propage aux autres candidats. Cela a déjà commencé : Marine Le Pen, en deuxième position dans tous les sondages, a annoncé qu’elle ne souhaitait débattre qu’avec Emmanuel Macron, laissant pour compte Eric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon et Valérie Pécresse, à quelques cinq points derrière elle. Faut-il le rappeler ? Une élection se joue dans les urnes, non dans les sondages.

 

You may also like

6 commentaires

Obeguyx 16 mars 2022 - 10:20

Bon article. Macron refuse le débat car il n’a pas changé ses couches. Marine lui emboîte le pas car pour elle il n’y a pas de raison claire qui permette de se dérober. En clair il n’y aura pas ou plus de débat. Si les français étaient un peu « joueurs » ils feraient en sorte d’avoir au 2° tour Zemmour, Pécresse ou Mélenchon, voire Jadot en éliminant systématiquement Macron et Le Pen dès le 1° tour. Là, ce serait rigolo en cette période de guerre…

Répondre
Jonas 16 mars 2022 - 4:52

Non, le président n’est pas obligé de débattre avec les douze candidats dont le fameux Poutou, avec sa déglingue
Je suis pour un débat a trois ou quatre , mais pas à douze. Ce n’est plus un débat c’est le chahut de la cour d’école.
Je pense qu’il y a trop de candidats , pour pouvoir débattre sérieusement. Deux trotskistes, un communiste , la France est unique . Un Nicolas du Pont -Aignan, fabulateur es qualité :  » Il n’y a qu’un chef d’Etat dans le monde , Vladimir Poutine  » –  » Macron tel un Judas qui s’apprête à livrer l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne » , lors du Pacte de Marrakech 2018- Il a soutenu les antivax, avec son ami Philippot , les Gilets jaunes etc sans oublier ses doutes concernant l’incendie de Notre-Dame :  » Pas un Français ne croit à la thèse du court-circuit électrique , quand on sait qu’une charpente de plus de 850 ans est dure comme du béton « 

Répondre
Rémi 16 mars 2022 - 8:14

Monsieur Macron, JUPITER aux pieds d’argile, est « fallacieux » et « politicard » ne voulant pas faire un « état des lieux » sur son quinquennat :
• « Notre Dame des Landes » qui est un échec politique, économique, humain et financier ….
• L’apparition de « Gilets Jaunes » dont il est à l’initiative aux conséquences humaines, financières abyssales…
• La mise en place de la Commission sur la réforme des retraites, DELEVOIE …Commission pléthorique qui a fait « PCHITT » avec toutes les conséquences économiques et politiques induites
• La réforme du Droit du Travail et du chômage, en panne en laissant le chantier en jachère, par lâcheté et impuissance
• Les grèves générales subites qui n’ont été que la résultante de l’impuissance et des contradictions gouvernementales
• Une gestion de la COVID par un ministère de la Santé, dépourvu de réactivité et empêtré dans ses structures aux télescopages multiples, qui a montré au monde son impuissance à gérer ses stocks de précaution, utiles, la gestion aux multiples décideurs de commandes de masques et de tests qui a montré ses carences face aux grandes surfaces qui ont montré leurs réactivités et efficacités, ridiculisant nos structures de l’Etat
• L’appel aux cabinets de gestion et aux société de conseils internationales, payées pour combler les carences professionnelles (Nos Enarques ont ainsi montré leurs totales de l’inefficacité de réflexions inefficacités opérationnelles de nos structures d’études et d’aide à la décision logistique et organisationnelle) … Alors qu’il suffisait de faire appel à nos structures existantes : Logistique existante opérationnelle de l’armée, des pompiers et surtout de réseau de distribution pharmaceutiques livrant et distribuant dans 55000 pharmacies, les hôpitaux et centres de soins….
Choix de de ces cabinets d’ingénieurs conseils, décision de « copinages » entre Enarques solidaires aux frais du contribuable montrant une INEFICACITE de nos centres de décisions administratives…Etc…etc….
Une Education Nationale totalement abandonnée et dégradée en la plaçant au niveau toujours plus bas en la classant au 18 rang mondiale …Une Honte absolue pour ce MAMMOUTH à la gestion totalement incohérente et dont les résultats sont à l’abandon à la hauteur des syndicats communistes qui sont à la manœuvre sans réaction gouvernementale…
• Une ouverture à l’immigrations économique et un accueil aux sans papier, illégaux reconnus et protégés par une France dite de Droit « Républicain ».
• Une dette abyssale 120% du PIB…Du jamais vu, qu’il faudra rembourser par nos enfants et petits-enfants
• Distributions de cadeaux électoraux 6 mois avant les élections présidentiels…
• Echec diplomatique avéré au Mali, qui laisse une place béante à l’armée Russe (Wagner)…Nos troupes (58 soldats tués… ! ) quittent le Mali, poltron qui affecte au minimum l’honneur de nos combattants engagés….
• Un manque de crédibilité de notre diplomatie, qui a ridiculisé la France dans nos relations avec les USA du temps de Monsieur TRUMP qui prenait Jupiter comme un « pantin » désarticulé… Aveu de faiblesse d’une France dégondée… France absente, dans les faits, sur l’échiquier international (sous-marins Australiens)
Ainsi, aujourd’hui, face à ce quinquennat que monsieur Macron ne veut pas défendre sur ses résultats en se cachant derrière les évènements …
Une France abandonnée au seul Jupiter qui sera réélu par des votes blancs et abstentionnistes, majoritaires…
Terrible constat… Mais la France à le Président qu’elle mérite… aussi face à ce résultat, je vais suivre le conseil de Voltaire : Je vais aller « cultiver mon jardin… » !

Répondre
Dudufe 17 mars 2022 - 11:37

Comparaison n’est pas raison. La guerre au Mali à fait 58 morts . Bien sur,on ne s’engage pas dans l’armée pour se faire tuer,mais ce sont les risques du métier.
Pendant la guerre d’Algérie (dont on rappelle le souvenir des 60 ans du cessez le feu le 19 mars) ,Tunisie,Maroc ,il y a eu 27000 morts (environ 10 par jour) dont la plupart étaient des appelés du contingent.
Ne les oublions pas !

Répondre
Rémi 20 mars 2022 - 10:20

MONSIEUR MACRON NE REFUSE PAS LES DÉBATS….
IL N’ACCEPTE QUE LES MONOLOGUES « AMÉNAGÉS » ET « ORGANISÉS » POUR SATISFAIRE PUBLIQUEMENT SON « EGO »… !
POURQUOI DEMANDER A MONSIEUR MACRON QUELQUE CHOSE QU’IL N’ENTRE PAS DANS SA « SEGMENTATION » et « VOLONTÉ » QUI EST CELLE D’UN « MONARQUE-RÉPUBLICAIN » » MARKETEUR DE SES « PROPRES » AMBITIONS… ?
• LE PEUPLE EST SON JEU DE BILLES ET RIEN DE PLUS….
SON PRINCIPE :
« ON N’EST JAMAIS SATISFAIT QUE PAR SON « EGO » » … CE QUI IMPLIQUE TOUT DÉBAT CAPABLE DE MONTRER QUE LES AUTRES EXISTENT… PAUVRETE HUMANISTE… :
• « HEUREUX LES AVEUGLES QUI NE VEULENT PAS ENTENDRE » … !
Molière disait :
« C’EST POUR CELA QUE VOTRE FILLE EST MUETTE »… Et, en ce qui me concerne, m’intéressant aux autres…. Je sais pour qui je ne voterai pas…!
Ainsi poursuivrai-je mon chemin en me sentant libre débattre pour échanger et m’enrichir de valeurs humaines… En me sentant citoyen de mon territoire d’appartenance sur lequel je débats avec ceux qui m’entourent en prenant soin de les écouter …
Territoire d’appartenance dans lequel je construis ma vie sur des bases où l’ambition personnelle ne me permet pas de prendre en otage mes voisins…!

Répondre
Astérix 22 mars 2022 - 8:33

E. Macron écoute parler son incommensurable égo !. Un dictateur refuse toujours le débat ! c’est bien son cas. J’ai toujours dit qu’il détruirait la France. C’est fait.

Répondre

Laissez un commentaire