Accueil » Le Gouvernement veut augmenter le point d’indice des fonctionnaires… à moins d’un mois de la présidentielle

Le Gouvernement veut augmenter le point d’indice des fonctionnaires… à moins d’un mois de la présidentielle

par Romain Delisle

Dans un entretien accordé au Parisien en début de semaine, Amélie de Montchalin, le ministre de la Transformation et de la Fonction publique, a annoncé le dégel du point d’indice applicable aux agents publics avant l’été, une mesure qui devrait coûter environ 2 Mds€. Cédant à la pression des syndicats, qui annoncent une mobilisation pour la fin de semaine, le Gouvernement a argué de l’augmentation de l’inflation (4,4% en 2022 selon la Banque de France), pour justifier ce petit cadeau aux fonctionnaires, annoncé 27 jours avant la présidentielle.

Conséquence immédiate de cette décision, une énième loi de finances rectificative devra être votée cet été, dans un contexte de marasme économique lié à la guerre en Ukraine.

Dans le cadre de l’annonce de la volonté du président de la République de reporter l’âge légal de la retraite à 65 ans, le système de rémunération des fonctionnaires devra être revu dans son ensemble, a également expliqué le ministre, se contentant, toutefois, d’évoquer un vague compromis avec les partenaires sociaux.

L’un des rares effets bénéfiques de l’inflation eût pu être de faire baisser les dépenses de l’Etat, et notamment les coûts salariaux de la Fonction publique, a bas bruit et sans déclencher de contestation supplémentaire : une option qui n’a visiblement pas été retenue.

On s’étonnera, une fois de plus, que l’annonce ait été faite par un ministre en exercice alors qu’elle aurait dû l’être par le candidat Macron ou un membre de son équipe de campagne puisque la mesure serait mise en œuvre après l’élection présidentielle.

Et on regrettera que cette annonce ne soit pas accompagnée de celles d’une rationalisation des effectifs de la Fonction publique et de la suppression du statut, réformes pourtant indispensables au redressement du pays.

You may also like

2 commentaires

ux US qui a innondé toute l'UE 16 mars 2022 - 5:02

Dans la République une des plus endettées au monde avec des taxes et charges les plus élevées on attendait pas mieux pour conserver la place que mérite cette République pour devenir et rester la plus endettée au monde. Les taux d’intérêts grimpent le prix de l’énergie atteint des sommet des produits les plus taxés au monde ce sont des places honorifiques qu’il convient surtout de sauvegarder. Pour cela rien de mieux que l’augmentation de tous ceux qui travaillent le moins dans cette honorifique République, vous voyez ceux qui sont en vacance tous les deux mois .. Mais il est vrai il faut se comparer au privé qui lui est en vacance tous les 15 jours et qui des horaires de travail bien en-dessous du travail particulièrement pénible des services publics. Il est fort à parier qu’après les prochaine élections parlementaires ils vont eux aussi augmenter leurs revenus pour les inciter un peu à remplir l’hémicycle les jours de vote. Sans oublier tous les élus locaux touchés par la crise du covid et de la guerre dans d’autres pays dont le stress est à un tel niveau que seul une grosse augmentation de leurs revenus sera acceptable. Et pour finir, ce sera le tour du privé, vous savez le tour de ceux qui triment de longues heures par jour pour payer la République des fainéants et qui se verront une fois de plus plumé jusqu’au dernier centime, et qui ont encore l’arrogance de prétendre qu’ils ont besoin d’une voiture pour aller travailler et de chauffage quand ils ont fini le travail et prendre un peu de repos qui devrait lui aussi être taxé.

Répondre
Obeguyx 16 mars 2022 - 10:13

Ils vont pas se tirer une balle dans le pied. Ca fait plus de 40 ans que cet électorat met en place nos gouvernants, pourquoi voudriez-vous que ça change ?

Répondre

Laissez un commentaire