Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Selon une étude, l’armée et le patriotisme ont la cote chez les jeunes

Selon une étude, l’armée et le patriotisme ont la cote chez les jeunes

par
702 vues

L’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’École militaire), un organisme dépendant du ministère des Armées, a publié une étude assez fournie sur la manière dont les 18-25 ans considèrent l’armée et le patriotisme.

Deux ans après le déclenchement de la guerre en Ukraine, le retour d’un contexte international sécuritaire dégradé pousse les jeunes Français sur la voie de l’engagement : en cas de conflit, 57 % seraient ainsi prêts à rejoindre les rangs de l’armée (un chiffre qui monte même jusqu’à 70 % chez les hommes, contre 46 % chez les femmes),  et défendraient la France sur un sol étranger, dans l’hypothèse où les circonstances l’exigeraient.

Notons également qu’en cas de guerre, 42 % seraient prêts à faire le sacrifice suprême, celui de leur vie, ce taux montant même à 53 % pour les jeunes de droite.

Après des années et des années de matraquage antimilitariste post-mai 68, la vision de l’armée est redevenue positive et 62 % des sondés seraient favorables au retour du service militaire. Quant à s’engager dans l’armée d’une manière générale, 56% des personnes interrogées s’en disent capables, à des degrés différents, ce qui est un indicateur précieux pour la vitalité de son recrutement. Ils sont plus nombreux à droite (72%) qu’à gauche (40%).

Le fameux lien armée-nation, qui a démontré son importance à de nombreuses périodes de l’histoire de France, est donc bel et bien vivace. Les gouvernements futurs seront-ils capables de faire des investissements dans cette armée et de rétablir des effectifs défaillants depuis la fin de la guerre froide ? La question est posée. 

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

5 commentaires

breizh 18 avril 2024 - 9:01

L’étude se fonde sur un sondage réalisé en juin/juillet 2023 : il y a 10 mois…
Depuis, le contexte a un peu changé…
Et les armées n’ont pas fait leur quota de recrutement (- 3000 pour l’armée de terre) et ne parviennent pas d’avantage à fidéliser en 2023.

Répondre
Maellys93 18 avril 2024 - 11:18

L’étude est biaisée.
En effet elle se focalise uniquement sur une distinction entre jeunes de gauche et jeunes de droite.
Ce n’est plus la réalité!!
Actuellement la distinction doit se faire entre :
– ceux qui souhaitent vivre comme des français ( laïcité, us & coutumes judéo-chrétien,culture de la pensée, goût pour le débat et la contreverse, sens de l’humour et de la dérision …)
– et les français qui pratiquent le communautarisme
Et dans ce cas il faut s’attendre à des résultats moins « patriotiques » !

Répondre
Nicolas Lecaussin 18 avril 2024 - 4:57

Non, elle précise clairement les résultats gauchevsdroite et ensemble

Répondre
CLEMENT 18 avril 2024 - 5:28

Hum hum hum… Soyons sérieux, il faudrait rentrer dans le détail des « catégories » concernées effectivement ! Mais si on veut se faire plaisir, continuons de penser que la France est encore un pays homogène. Quarante ans de balivernes de nos gauchistes, alors j’ai l’habitude…

Répondre
alainD 22 avril 2024 - 12:05

Cela me semble une bonne chose que les jeunes gens fassent de nouveau preuve d’un minimum de sens civique. Trop de générations ont piétiné le drapeau pendant quelques décennies, et ceux qui faisaient preuve d’un peu d’honneur passaient naturellement pour des fascistes…

Répondre