Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » GRAF : quand l’austérité épargne les hauts fonctionnaires

GRAF : quand l’austérité épargne les hauts fonctionnaires

par
25 vues

Grade à l’Accès Fonctionnel : une réforme initiée par le gouvernement permet de calculer les rémunérations des fonctionnaires « occupant des postes à responsabilité » suivant une nouvelle méthode qui les avantage. L’IREF s’étonne de ce nouveau privilège en pleine période « d’austérité ».

Le ministre de la Fonction publique, Georges Tron, l’a bien précisé : il n’était « pas question » d’une baisse ou d’un gel des rémunérations des fonctionnaires. Le ministre ajoute : « La France, ayant plutôt mieux géré la crise, il n’est pas question d’évoquer ce qui se passe dans à peu près la majorité des pays européens, à savoir la baisse des rémunérations et ensuite le gel des rémunérations ». Il semble que Monsieur le ministre, comme Madame Lagarde dont il a entendu le discours, n’ait pas vu les chiffres de la croissance, de l’endettement et du déficit de la France. Il faudrait que quelqu’un les leur fasse parvenir…

En 2009, concernant les salaires des fonctionnaires, « le point d’indice a augmenté de 0,5%, et le pouvoir d’achat de plus de 3% ». La rémunération des fonctionnaires est composée d’une part indiciaire (calculée avec le point d’indice) et d’une part indemnitaire, basée sur les primes, les mesures catégorielles et l’avancement individuel dû aux évolutions de carrière.

Et ce n’est pas fini. Il y a quelques semaines, le gouvernement a institué en douce un nouveau système de rémunération, le GRAF (Grade à Accès Fonctionnel).

En quoi consiste ce système ? Quand un fonctionnaire accède à un poste à responsabilité sa rémunération augmente. Mais, lorsqu’il quitte ces mêmes responsabilités, il doit revenir à la grille salariale de son corps d’origine et subit parfois une perte de rémunération. Le GRAF permettra au fonctionnaire dans cette situation de conserver jusqu’à la fin de sa carrière une rémunération plus élevée. Jusqu’ici, les corps des attachés (catégorie A) et des administrateurs civils (A +) de la fonction publique d’État ne comportaient que deux grades. Avec le GRAF, nous aurons un troisième grade. Comme l’affirme le gouvernement « la catégorie A implique un niveau élevé de responsabilité et d’autonomie, comme de management et d’expertise ».

Les objectifs affichés par le gouvernement sont la dynamisation des parcours professionnels, de reconnaissance de la valeur professionnelle des agents et de prise en compte de l’allongement de leurs durées réelles. Par ce jargon administratif, il faut comprendre le maintien d’un salaire élevé jusqu’à la retraite et donc une pension (calculé sur les derniers salaires) encore plus importante. On doit s’attendre à une forte demande de « postes à responsabilités » dans les années à venir… Et pendant ce temps, le privé souffre de la crise et se fait saigner à travers les impôts et autres prélèvements…

Vous pouvez aussi aimer

8 commentaires

Anonyme 7 juin 2010 - 2:28

hauts fonctionnaires(de la decence S.V.P)

Répondre
Anonyme 7 juin 2010 - 9:55

Que le lambda se r
Notre malheur, c’est bien que ceux qui travaillent n’ont pas l’esprit de rebellion qui habite

Répondre
Anonyme 7 juin 2010 - 8:34

les fonctionnaires ne sont pas assez pay
je vous signale que la contre partie de la baisse du nombre de fonctionnaires

Répondre
Anonyme 7 juin 2010 - 9:36

Public/ priv
Justifier le maintien des privil

Répondre
Anonyme 8 juin 2010 - 4:00

baisse des fonctionnaires
il n’y a aucune baisse du nombre des fonctionnaires car et lorsque l’

Répondre
Anonyme 8 juin 2010 - 7:40

les fonctionnaires ne sont pas assez pay
Les fonctionnaires ont une garantie d’emploi et de salaire dans un pays qui le refuse aux autres, ceux qui prennent des risques et paient les salaires et les retraites de ces fonctionnaires. Un bon moyen de faire cesser cette opposition est d’en finir avec ce statut particulier et de construire un statut contractuel g

Répondre
Anonyme 8 juin 2010 - 8:24

oligarchie et ploutocratie
Tant que le Peuple n’aura pas impos

Répondre
Nicolas Lecaussin 8 juin 2010 - 8:48

merci pour votre message. Je
merci pour votre message. Je ne crois pas que la rue soit la solution. Il faut évidemment montrer que nous avons un certain pouvoir mais imposer des changements pas la force n’est pas la bonne méthode. Influencer de plus en plus les politiques et les médias me paraît la marche à suivre

Bien à vous

NL

Répondre

Laissez un commentaire