Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Vaccination en Europe : Thierry Breton nie la réalité

Vaccination en Europe : Thierry Breton nie la réalité

lundi 22 mars 2021, par Aymeric Belaud

Sur le plateau du 20h de TF1 dimanche soir, Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, s’est refusé à avouer l’échec européen en matière de vaccination. Pour lui, l’Europe a bien fait d’être plus lente que les autres pays comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. En effet, « on est sûr qu’en Europe, lorsqu’on est vacciné, on n’a pas de problème ». Il nous explique même que le retard vaccinal n’est pas la réalité…

Pourtant, à ce jour, les États-Unis ont administré 34 doses de vaccin pour 100 habitants, le Royaume-Uni, 40 et la France seulement...12 ! L’Etat français n’est pas le seul coupable. La centralisation européenne de la vaccination a été un échec. Les dirigeants européens doivent le reconnaître et engager des réformes structurelles, en particulier de la bureaucratie bruxelloise qui bride toute volonté d’exécution. Redécouvrir le principe de subsidiarité est le seul moyen d’avoir une UE efficace, et d’amoindrir ainsi les critiques et la méfiance des citoyens.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Vaccination-en-Europe-Thierry-Breton-nie-la-realite

Messages

  • Assez, le seul moyen de ne plus être écrasé par tous ces fonctionnaires de Bruxelles, ces normes, ces règlements imbéciles qui nous paralysent, c’est de sortir de l’Europe.
    Il faut que notre Pays retrouve sa liberté, soit maître de ses décisions, autonome ; il ne le sera qu’à la condition :
    - De retirer également tous pouvoirs à nos fonctionnaires français qui rivalisent d’idées pour nous empêcher d’avancer, par des règlements sans cesse plus stupides, et en les transférant vers le secteur privé qui, lui, saura faire le ménage !
    - D’interdire dans la constitution toute fonction politique aux énarques et fonctionnaires.
    Seules l’armée et la police doivent dépendre de l’état

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière