Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Intervention d’Emmanuel Macron : ni excuses, ni leçons tirées des échecs (...)

Intervention d’Emmanuel Macron : ni excuses, ni leçons tirées des échecs précédents

jeudi 1er avril 2021, par Nicolas Lecaussin

Au moment où, à Londres (9.3 millions d’habitants), il y a zéro mort dû au Covid et que la vie commence à reprendre son cours normal, la France est à nouveau confinée. Le président Macron s’est invité une nouvelle fois au Journal de 20h, pour nous « demander » de nouveaux « sacrifices ». Mais quid de l’échec des mesures et des politiques menées jusqu’à maintenant ? Visiblement, le couvre-feu ou le confinement dans certaines régions n’ont pas vraiment été utiles pour endiguer la transmission du virus.

Et, le plus important, la vaccination a pris énormément de retard en France par rapport à d’autres pays. Cela a mal commencé dès janvier : alors que la France avait à peine entamé sa campagne de vaccination le 17 janvier avec 422 000 personnes vaccinées, la Grande-Bretagne avait déjà administré quatre millions de doses, soit 10 fois plus ! Emmanuel Macron aurait pu s’excuser auprès des Français pour ce retard qui coûte certainement des dizaines de vies tous les jours. Rien, non plus, sur les causes du naufrage hospitalier en dépit des énormes sommes qui sont consacrées à ce secteur en France. Normalement, on apprend de nos erreurs et de nos échecs… Ce n’est pas le cas de notre Président.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Intervention-d-Emmanuel-Macron-ni-excuses-ni-lecons-tirees-des-echecs-precedents

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière