Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Grâce aux anticorps naturels, l’immunité contre la Covid progresse

Grâce aux anticorps naturels, l’immunité contre la Covid progresse

mercredi 9 juin 2021, par Adélaïde Motte

Selon le département de la santé de la ville de New York, il y a un an, 23% de la population avait des anticorps contre la Covid. Le Wall Street Journal précise que cette part a “nécessairement augmenté avec la propagation de la pandémie”. Ainsi, en février, Los Angeles avait conclu que 45% de ses citoyens bénéficiaient d’une “auto-immunité”.

Par ailleurs, l’immunité résultant d’une primo-infection semble durable : les chercheurs de l’université de Washington ont affirmé que les cellules infectées par la Covid pouvaient encore produire des anticorps onze mois après la première infection. Ils en ont conclu qu’une primo-infection à la Covid produisait une “robuste” et “durable réponse immunitaire”. Comme pour les vaccins, les réinfections après une primo-infection sont rares et souvent asymptomatiques. Les effets des vaccins et des primo-infections sur l’immunité sont donc semblables.

L’auto-immunité et l’immunité résultant d’une primo-infection devraient être prises en compte, dans la recherche d’une immunité collective. Cela permettrait de lever plus rapidement les restrictions sanitaires et de retrouver plus vite une vie normale, sans pour autant vacciner 80 à 90% de la population, comme certains médecins le demandent.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Grace-aux-anticorps-naturels-l-immunite-contre-la-Covid-progresse

Vos commentaires

  • Le 11 juin à 15:43, par Lavarec En réponse à : La nature fait bien les choses

    Aujourd’hui la plupart des gens sait que nous fabriquons des anti-corps dès que notre organisme est confronté à une attaque microbienne ou virale. Nous avons été soumis à l’utilisation trop fréquente des antibiotiques ce qui a affaibli notre réponse immunitaire face à une épidémie ou une simple maladie classique.
    Pourquoi avons nous développé cette peur de ce virus sinon par les discours violents et répétés diffusés en permanence par les médias. Nous devons réagir contre cette tyrannie qui rend la population totalement irresponsable. Le vaccin n’est absolument pas nécessaire surtout dans les conditions actuelles ou ceux ci ne sont ni fiables ni homologués et ne sont pas de véritables vaccins traditionnels. Pourquoi ne pouvons nous pas choisir un vrai vaccin comme le vaccin russe ou le chinois ?
    La question est quel est le but final de cette soit disant vaccination ?

  • Le 18 juin à 13:09, par Vince En réponse à : Certes

    Merci pour votre article intéressant.

    On ne sait pas actuellement, en France, quelle est précisément la part de la population ayant rencontré le virus et ayant, de fait, développé des défenses immunitaires pour s’en protéger.

    Pour avoir participé au don du sang en pleine période de pandémie, j’ai posé la question au médecin présent pour savoir si on en profitait pour tester les échantillons sanguins reçus et en extrapoler la proportion de personnes ayant été infectées par le covid.
    L’on m’a répondu, qu’aucun instruction ni aucune étude épidémiologique en ce sens n’était en cours...
    Une occasion ratée car un échantillon vaste et représentatif de la population (âge / sexe) s’offrait à eux.
    Le Conseil Scientifique et les décideurs politiques préférant certainement s’en remettre aux "modèles" qui ont pourtant montré leurs limites.

    Toutefois, pour être précis, veillez à ne pas mélanger immunité acquise et auto-immunité car ce sont des notions TOTALEMENT différentes. Cela décrédibilise votre article en montrant une certaine méconnaissance du sujet.

    Relisez-vous.

    Bien à vous

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière