Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

dimanche 15 août 2021, par Adélaïde Motte

Petit à petit, l’oiseau fait son nid, et les partisans de la décroissance prennent de plus en plus de place dans les médias et les opinions. En début de semaine, Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et candidate à la primaire écologiste pour 2022, appelait à une nouvelle voie, celle de la décroissance, « seule voie réaliste ». Selon elle, l’écologie n’est pas compatible avec la croissance économique, puisque « plus de PIB, c’est plus de pollution, de destruction du climat ».
Les Français ont donc le choix : continuer à soutenir les « Verts » et entrer dans l’ère de la décroissance, avec son lot d’interdictions, des voyages en avion à la consommation de viande et de légumes, ou inventer une nouvelle écologie, basée non pas sur la décroissance mais sur l’innovation. Les entreprises, industrielles, agricoles et autres, sont capables de penser sur le long terme parce que leur intérêt est de perdurer et se développer. Cet intérêt est donc de prévoir le renouvellement de leurs ressources de manière dans le respect des exigences des consommateurs. C’est pour cela que les entreprises inventent sans cesse de nouvelles façons de vivre en polluant moins, et que nous pouvons voyager et nous loger dans de meilleures conditions qu’il y a un demi-siècle. C’est la voie que Delphine Batho et ses comparses s’appliquent à détruire par des normes écologistes.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Delphine-Batho-appelle-a-la-decroissance-pour-sauver-la-planete

Vos commentaires

  • Le 16 août à 01:04, par zelectron En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    il faut la rapetisser elle-même !

  • Le 16 août à 06:40, par Varlet En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Pour commencer limiter les naissances humaines qui créaient la surpopulation et ces inconvénients.

  • Le 16 août à 07:50, par Duhamel En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Le problème ne serait il pas logiquement la surpopulation .Qui entraine forcément une surconsommation .Autant d’humains ,autant de voitures ,autant de maison, de frigo ,de fours , de sèche cheveux etc…………et exploitation exponentielle des ressources minières etde l’eau .

  • Le 16 août à 08:18, par Ghislaine FEDYCKI En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    et bing et bang encore un mot qui vient de sortir DECROISSANCE mais comme toujours on va ergoter mais comment allons enseigner de paradoxe avec ECONOMIE
    par exemple nos amis les bêtes que certains se sont empressés de chercher pour combler un vide dù au covid sans réflexions refuges SPA saturés !!!
    et bien hourra les motos crottes les petits sacs noirs pour l’urbanisation mais ron laisse proliférer les mégots (temps interminables pour les anéantir, on fait la loi Evin pauvre monsieur qui crot qu’il va régir le monde !!!)
    faites phosphorer vos neurones et mettez un peu d’ordre ’tu ne tueras point, tu ne voleras point et pour faire court ’respecte la VIE et obéis a tes parents si tu as un père et une mère c’est pour te protéger !!!

  • Le 16 août à 08:56, par Baptiste En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Il faut rappeler qu’à l’origine, la mesure de la "croissance" est un instrument élaboré par les hommes d’État pour leur permettre de savoir le mal qu’ils font à la société et ne pas aller trop loin dans la prédation fiscale (à l’époque où l’Etat était dirigé par des socialistes cupides et non des socialistes méchants).
    Il est donc particulièrement inouï de les voir utiliser leur instrument de contrôle de la prédation déjà comme une fin en soi et pour, au contraire exact de ce pour quoi même il a été créé, augmenter encore plus la prédation jusqu’à arriver à faire baisser "les chiffres" de la croissance ; alors qu’à l’origine il s’agissait justement de faire en sorte que les chiffres de la croissance ne baissent pas.

    On est vraiment dans un autre monde.

    On pourrait par ailleurs réexpliquer que si on "calculait" correctement la "croissance" (ne serait-ce qu’en enlevant les dépenses de l’Etat), on verrait qu’on est déjà bien dans la "décroissance".

    Ceux qui veulent la décroissance veulent en fait un pouvoir absolu sur la vie de tout un chacun. (ce qu’ils cachent).

  • Le 16 août à 11:53, par Teisserenc En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Quand comprendront les gens que la nature n’obéit pas à des règles de mathématique ou de physique, mais est sujette à des variations constantes. La température n’évolue pas selon une courbe algébrique pure et nette, mais selon des « hésitations », en dents de scie avec des hauts et des bas.
    Le manque de culture scientifique est patent chez ces écolos comme chez les médias et dans les milieux politiques. Ils ne comprennent rien à rien dans ces sujets si complexes, refusent de tenir compte des objections de beaucoup d’hommes de science, et nous entraînent vers des situations intenables. Ils vont faire plus de dégâts que ces misérables variations climatiques.

  • Le 16 août à 16:51, par PhB En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Nous sommes dans une phase de croissance de la population qui n’est plus compatible avec le fonctionnement harmonieux de la planète et son climat actuel.
    L’être humain est le seul être vivant qui ne se régule pas.
    La France avec toutes ses aides, favorise le développement de la frange basse de la société.
    Ce n’est pas compatible avec le fonctionnement de la nature.
    Dans le monde végétal ou animal, toute espèce se développe en fonction de l’évolution de son environnement ? et pas l’inverse.
    Avec l’entrée dans ce cycle de sécheresse, il faudrait progressivement diminuer la population mondiale d’un facteur important (tendre vers la moitié de l’actuelle dans cinquante ans).
    Favoriser un maintien d’une croissance minimale là où le climat est favorable.
    Sinon c’est invasion du monde occidental par les populations plus au sud qui va s’accélérer.
    C’est une gestion de la régulation des naissances au niveau mondial dont nous avons besoin.

  • Le 16 août à 18:46, par montesquieu En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Le premier pollueur de la sainte planète est l’être humain. Aussi le premier devoir des croyants en la décroissance serait de ne plus faire d’enfants et de se sacrifier eux-même !

  • Le 16 août à 21:25, par AlainD En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    La Delphine veut nous mener en bateau (mais à voile bien sûr !). C’est le genre même d’idée toute faite, parce que naturellement pour se présenter à la primaire écolo il faut émettre des idées. Au fond, elle pense comme tous ses amis verts que 67 millions de gens de France vont pouvoir réorienter dans le "droit chemin" de la régression les quelque 6.9 milliards d’habitants de la planète. Au concours du meilleur joueur de pipeau elle a toutes ses chances....

  • Le 17 août à 08:21, par Ghislaine FEDYCKI En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    c’est quoi d’entendre des petits parler ?
    en 1997 j’étais en voyage au Sénégal et Mamadou m’a donné une petite racine que j’ai replanté et conservé 10 ans elle me donnait une magnifique fleur jaune
    - tu as un thermomètre médical me dit il et je lui ai volontier donné ce thermomètre
    - c’est pour la choisir un bébé car voit tu ta pillule on en veut pas elle empêche nos femmes d’avoir des enfants
    voilà ce que je dis à l’OMS qui croit qu’elle va commander le monde !!!
    alors nous naviguons sur une vage de grand rpeur (trop de monde etc.....)
    alors faites réflexions sur le message premier qui est spiritualité !!!
    chacun à sa place et que les échanges soient pacifiques !!!

  • Le 17 août à 08:28, par GUETH Pierre En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Bonjour,

    Au début de ce siècle, les savants et chercheurs du GIEC ont publié une étude passée inaperçue : ils étaient arrivés à la conclusion que pour pouvoir exister durablement comme il le fait aujourd’hui dans les pays avancés, chaque homme a besoin d’une superficie de 2,5 km² ;
    Cette superficie se partage entre les terres émergées, les mers et les océans. Elle est nécessaire pour que l’homme puisse y puiser de manière pérenne sa subsistance, l’énergie, les minéraux et autres matières dont il a besoin.
    Si on fait un calcul en partant de la superficie conventionnelle de la terre (510 101 000 km²), cette dernière ne pourrait donc accueillir durablement que 204 millions d’individus. Or nous serons d’ici peu 8 milliards et on nous annonce que nous allons sans rire vers les 10 milliards.
    Il est avéré que nos gouvernants ont connaissance de ces chiffres irréfragables. Comment se fait-il qu’ils ne tirent pas la sonnette d’alarme et continuent à encourager la natalité au nom de cette impitoyable croissance qui épuise notre terre et y détruit toute vie ?*
    L’enfant unique devrait devenir d’urgence la règle pour inverser la multiplication anarchique de l’homme et cela "quoi qu’il en coute".
    Cet impératif devrait s’accompagner d’autres mesures urgentes : stopper l’urbanisme, la déforestation, revenir au végétarisme pour supprimer l’élevage, revenir sur le mondialisme -produire local- abolir les voyages lointains etc...
    Chacun de nous est aujourd’hui conscient de ces maux. Il est urgent de passer à l’acte !
    je défie toute personne de trouver d’autres solutions pour parer aux malheurs qui s’annoncent.

    Pour les contempteurs, je précise : j’ai 81 ans. Lorsque en 1968, nous nous sommes mariés, mon épouse et moi, déjà observateurs de l’état de la planète, avons décidé de n’avoir qu’un enfant., Nous sommes végétariens, adeptes des longues marches à pied, humbles contemplateurs de la nature, amateurs d’arts, de littérature et de grande musique... Je sais que je vais faire hurler de rire. Mais devinez qui a raison ?

    * La soudanaise, mariée à 12 ans, peut avoir 8 enfants à 20 ans. L’hindou, s’il veut aller au nirvana, doit avoir 10 fils pour le porter au bûcher. Peut-on encore tolérer de telles "coutumes" (qui par ailleurs livrent la femme à l’esclavage reproductif) ?

  • Le 17 août à 09:31, par jean claude poassier En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Vivement que je retrouve les peaux de bête de mes ancêtres !!!! .Mais alors , qui accusera t on de comportements capitalistes et d’exploitation des pauvres ? Serons nous tous pauvres , indigents,.... Delphine se chargera de la misère des français ! Merci Delphine, bon courage ! Vous êtes délicieuse !

  • Le 17 août à 10:37, par Maellys93 En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    La surpopulation est LE PROBLEME, pas la décroissance.
    En une génération la population mondiale a été quadruplée.
    4 personnes, même si elles ne consomment que pour leurs stricts besoins naturels et même si elles font du tri sélectif :) :) :), détruirons toujours plus de ressources naturelles qu’une personne qui vit en gaspillant.

    Autre considération de nature géostratégique à prendre en compte : la population de l’Afrique va bientôt atteindre en 2030 les 2 Mds d’individus alors qu’elle n’était que de 400 M il y a 50 ans. L’Europe stagne à 400 M. 
    Delphine Batho ferait mieux de réfléchir sur ce "grand remplacement" qui semble inéluctable si les politiques comme elle continuent à faire comme si rien n’allait se passer.
    J’aurais vécu au temps des Gaules, certes l’envahissement par les Romains m’aurait agacé et contrarié.
    Mais en contrepartie ils m’apportaient les routes, l’architecture, l’expérience des grands travaux, un art et un confort de vivre, une culture .
    A contrario, que peuvent nous apporter les africains quand ils vont débarquer en masse ?
    60 ans après leur "libération arrachée au méchant colonisateur européen et blanc", a part le chaos et les luttes tribales je ne constate rien de très positif.
    Je constate plutôt une régression démocratique (islam en progression constante sur le sol africain) et un mode de vie centré sur le communautarisme tribal qui est la source de conflits perpétuels.

    Sale temps à venir pour l’Europe si nous continuons à voter en 2022 pour une classe politique "hors sol" dont fait partie D. Batho.

  • Le 21 août à 10:04, par Obeguyx En réponse à : Delphine Batho appelle à la décroissance pour sauver la planète

    Allez, continuez de tout mélanger. Croissance, décroissance : pipeau ou appeau, interprétez le comme vous voulez. L’enjeu planétaire (le commandant Cousteau l’a dit et répété il y a plus de 40 ans) c’est la démographie. Passé les 7 milliards d’individus, le déséquilibre s’amorce. Faites le constat maintenant : avait-il tort ou raison ? Aujourd’hui, la première puissance de la planète et celle qui a copié le modèle éducatif français et imposé la régulation des naissances : la CHINE. Cela prouve que le régime politique n’a rien à voir à l’affaire. La solution est ailleurs...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière