Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Baisse du nombre d’agriculteurs : le gouvernement préfère la communication aux (...)

Baisse du nombre d’agriculteurs : le gouvernement préfère la communication aux réformes

lundi 5 juillet 2021, par Aymeric Belaud

La baisse du nombre d’agriculteurs inquiète depuis quelques années. D’ici la fin de la décennie, c’est près de la moitié des exploitants qui partiront à la retraite. Et les repreneurs ne se bousculent pas. Pour cause, agriculteur n’est plus un métier qui fait rêver. Heureusement, notre gouvernement est là pour résoudre ce problème : il va lancer… une campagne de communication ! En effet, la cause de cette désertification serait la mauvaise image du secteur agricole et les faibles rémunérations. Si la mauvaise image est en partie la cause de l’agri-bashing subventionné, le ministre de l’agriculture ne mentionne à aucun moment le poids de l’Etat.

Une exploitation agricole se transmet très souvent dans une même famille. Or, les droits de succession pénalisent la reprise des fermes, des grandes comme des petites ! De même, les normes abusives, le poids toujours plus lourd de l’administration, les interdictions de produits phytosanitaires sans solution alternative, les cotisations MSA élevées, les charges sur les salaires et le manque de main d’œuvre, et les entraves à la recherche et à l’innovation font de l’agriculture un secteur peu attrayant.

Alors, plutôt que de communiquer, le gouvernement devrait réformer et libérer les agriculteurs (et la société) de son emprise néfaste.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Baisse-du-nombre-d-agriculteurs-le-gouvernement-prefere-la-communication-aux-reformes

Vos commentaires

  • Le 6 juillet à 07:48, par Astérix En réponse à : Baisse du nombre d’agriculteurs : le gouvernement préfère la communication aux réformes

    Merci M. BELAUD de votre article dont je partage les termes.
    Encore une preuve supplémentaire de l’incompétence de nos dirigeants !
    Comme ils n’ont toujours rien compris, ils créent des comités à la réflexion intensive et communiquent .....! ??
    Alors qu’il serait simple de :
    Supprimer les droits de succession
    Supprimer les normes et règlementations imbéciles pondues par Bruxelles et nos technocrates (dimensions de la banane, des carottes et j’en passe) !!!....??
    Baisser les cotisations obligatoires de l’exploitant et sur les salaires
    Défiscaliser complètement la recherche et développement
    Laisser aux agriculteurs leurs libertés d’entreprendre et d’exercer en arrêtant de les emmer...
    toute la journée tout comme les millions de PME PMI TPE.
    Les Français comprendront peut être le jour où ils n’auront plus rien à bouffer..!
    A quand le renversement de la table pour virer tous ces crétins ????

  • Le 6 juillet à 07:51, par Fedycki ghislaine En réponse à : Baisse du nombre d’agriculteurs : le gouvernement préfère la communication aux réformes

    HUMILITE HUMILITE HUMILITE
    bien aimés Agriculteurs on s’agite on s’agite on s’agite et pourtant le monde est bien perturbé par l’infiniment petit
    et ça fonce les budgets, les économies, les chefs d’Etat, les régimes (Empire, royaume, république tout ce que vous voulez mais :
    la terre c’est la terre !!! et soyons un peu modeste la mienne c’est celle de FRANCE alors merci a tous ceux qui la travaille et nous donne de quoi se nourrir !!!!
    prenez le TEMPS de réfléchir ce monde est plein de lieux encore inexploré et plein de lieux qui ont subit des marasmes !!! et aussi un pardon homme/femme tu es poussière et tu redeviendras poussière !!! voyez toutes ces folies amassées sous le vocable d’écologie où bien sur chacun sait comment il faut faire et bien rayons toutes cette modernité et sachons voir l’herbe que est proche de nous !!!
    le plus joli des tableau c’est Millet l’Angélus !!!

  • Le 6 juillet à 12:44, par Jean-Louis COUVERT En réponse à : Baisse du nombre d’agriculteurs : le gouvernement préfère la communication aux réformes

    Un pays gouverné depuis 50 ans par des incapable ou des traitres se casse forcément la g.. ! La France n’est plus capable de se nourrir, de s’armer, de se défendre contre des envahisseurs, de se soigner, de s’exprimer, de protéger ses oeuvres d’art et ses monuments. De plus, dès que d’honnêtes citoyens ruent dans les brancards, ils sont massacrés à coup de LBD, sont condamnés, sont exclus de leur emploi ! Triste France, quelle déchéance !

  • Le 6 juillet à 13:18, par montesquieu En réponse à : Baisse du nombre d’agriculteurs : le gouvernement préfère la communication aux réformes

    Un agriculteur est un mauvais citoyen refusant de se plier aux diktats des écolo bobo urbains qui savent tout au nom de leur sainte religion vénérant la déesse Planète !
    Ils doivent donc être mis hors d’état de nuire et être remplacé par, par ex, des zadistes qui cultiveront la terre "biologiquement" !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière