Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Arnaud Montebourg veut déposer plainte contre Emmanuel Macron pour (...)

Arnaud Montebourg veut déposer plainte contre Emmanuel Macron pour utilisation abusive de l’argent de l’État

mercredi 27 octobre 2021, par Aymeric Belaud

L’ex-ministre socialiste du redressement productif lit-il Jean-Philippe Delsol ? Remettant les pendules à l’heure, notre président évoquait l’inéligibilité d’Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2022 du fait de ses dépenses clientélistes pharamineuses sur le dos du contribuable. Le candidat de la gauche trouve lui aussi que la spirale des chèques en tout genre est anormale. Il songe d’ailleurs à aller au-delà de la simple dénonciation : « Je me demande si je ne vais pas déposer une plainte auprès des autorités de contrôle des campagnes électorales pour dire qu’il y a un abus de l’argent de l’État qui est utilisé à des fins de campagne ».

Cette prise de conscience est une bonne nouvelle. Mais n’est-elle pas purement opportuniste ? Qu’un socialiste dénonce une logique socialiste qu’il mettrait en place une fois au pouvoir peut faire sourire. Quoi qu’il en soit, cette volonté de M. Montebourg devrait également faire réagir la droite qui elle aussi, si elle avait un minimum d’estime pour l’argent du contribuable, devrait agir concrètement pour s’opposer à ce gaspillage et ce creusement de la dette, plutôt que de se complaire dans une opposition de façade stérile.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Arnaud-Montebourg-veut-deposer-plainte-contre-Emmanuel-Macron-pour-utilisation-abusive-de-l-argent

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière