Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/2324

par ,

Fonctionnaires : au moins 10 semaines de vacances

50 jours = 10 semaines = durée des vacances des fonctionnaires du Ministère de l’Ecologie. Un fonctionnaire (parmi les 39 000) du ministère de l’Ecologie nous a rendu visite de sa propre initiative pour dénoncer ce qu’il appelle « une terrible inégalité ». Alors que la crise économique est très grave, surtout en France, alors que les dépenses publiques atteignent presque 57 % du PIB, alors que la dette est à plus de 85 % du PIB, alors que le taux de chômage dépasse largement les 10 % et alors que le secteur privé ne cesse de souffrir, les privilèges dans le public deviennent inadmissibles, même pour ceux qui en profitent. Le fonctionnaire du ministère de l’Ecologie travaille en moyenne 7h42 par jour et grâce à son badge de présence il peut cumuler des heures réutilisables sous forme de vacances supplémentaires (jusqu’à un jour par mois). Ceci revient à 10 semaines de vacances par an (2 fois plus que dans le privé). C’est une manière de dépenser les 21 Milliards d’euros du budget du ministère. Mais il est vrai que la durée exorbitante de ces vacances est indispensable pour permettre à ces fonctionnaires d’aller voir la nature de plus près, sur les plages de Nice ou au bord de la Loire : la vie de châteaux.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les nouveaux privilèges des fonctionnaires ou le leurre de la réforme du statut de la fonction publique

Un spectre hante la France : le spectre de l’Etat et de ses fonctionnaires
Il faut supprimer le statut des fonctionnaires, privatiser et ouvrir à la concurrence


Cette caste qui coule la France

Rémunérations à Bercy : excès, opacité et illégalité !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

pourquoi ce titre mensonger ? les fonctionnaires de l'ecologie ne sont pas "les fonctionnaires" mais juste une minoritén

le 1er septembre 2013, 00:33 par agentCencolere

malheureusement cet article semble faire un amalgame dangereux (et totalement faux) entre les fonctionnaires d'un ministère en particulier (qui ne faut pas partie des plus gros loin s'en faut) et l'ensemble desfonctionnaires !! Tout le monde sait (ou devrait savoir) que pour le commun des fonctionnaire de categorie C et B (c'est à dire la pluspart de ceux qui peuplent nos administrations) hors education nationale et assimilés, il y a 6 semeines de congé (RTT comprises) et pas une de plus !!!
De plus je vous souhaite vivement de decouvrir le quotidien dans un "centre des finances publiques" ou la verité c'est que les agents n'ont pas le temps de prendre des congé car sinon en leur absence le travail s'accumule et les collègues peuvent difficilemnt faire face à la charge de travail toujours grandissante et au stress encore plus grandissant (par des phenomenes sournois qui agissent directement sur les conditions de travail et l'usure prématuree qui en découle) ! Mais des congés il en faut quand meme de temps en temps (hors des périodes les plus chargées) pour ne pas craquer, et ceux qui ne sont pas pris vont sur un compte-epargne-temps pour pouvoir en profiter avant le depart à la retraite (donc ceux qui décèdent avant n'auront pas profité de leurs congés qui sont pourtant un droit)...
j'ai lu quelques articles sur ce site de l'IREF, qui me paraissent assez pertinents mais celui ci est infect car il manipule l'opinion des lecteurs par le mêm type de stratagème hypocrite que le font les media "grand public" à longeur d'année (pour mieux attiser la haine des anti-fonctionnaires)...

- Répondre -

et les autres fonctionnaires (finances, police, justice, pénitentiaire,...) hors enseignants ?) ?????

le 1er septembre 2013, 01:07 par sasuffit

pour que le titre et le contenu de cet article soient justes (dans tous les sens du terme) il faudrait aussi parler des autres sortes de fonctionnaires, au lieu de vouloir faire croire au lecteur que ce qui se passe au ministère de l'ecologie est valable pour tous les fonctionnaires de France et de Navarre.
il faudrait aussi se pencher sur les conditions de travail et d'exercice de leurs missions depuis les destructions massives de postes engagées depuis disons 2007 (qui ont commencé en réalité bien avant mais timidement et 2007 a été comme un demultiplicateur) ; ceux qui subissent ces conséquence ne sont pas les hauts-fonctionnaires (les seuls qui ont vraiment des privilèges dont on peut remettre en cause le bienfondé). Non ceux qui trinquent sont les categories C et B, et une petite partie de ceux qui les encadrent sur le terrain.
Qu'il y ait globalement en France trop de fonctionnaires en quantité pure, peut-etre, et en comparant avec d'autres pays, surement, mais de là en faire systematiquement des boucs emissaires et en omettant délibérement de dire (et voir)toute la vérité, ce n'est pas une attitude digne d'un think-thank, car c'est l'attitude que montrent deja la plupart des média à commencer par la radio et la télé. La manipulation de l'opinion publique par la désinformation (en particulier par le tronquage d'une partie des faits c'est à dire le mensonge par omission) c'est ce que font deja les media à longeur d'année. A tel point que je n'ai plus envie d'allumer la radio ni la télé aux heures des journaux, sachant deja ce qui m'y attend.

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies