Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

214 %. C’est la hausse des importations de charbon en France au premier trimestre 2017 !

Les écologistes font semblant de ne pas être au courant et les médias bien-pensants ont d’autres préoccupations. Pourtant, il s’agit d’une révolution dans le domaine de l’énergie.

En février dernier, le président Trump a signé un décret qui supprime toutes les réglementations (la plupart de sources écologistes adoptées par Obama) concernant l’exploitation du charbon aux Etats-Unis.
L’industrie du charbon avait même été déclarée « morte » par l’ancien président américain. Depuis février donc, selon le Bureau of Economic Analysis, la production de charbon a augmenté de 14.5 % et les exportations de 58 %.

La France est l’une des principales destinations du charbon américain. Les exportations ont augmenté de 214 % au premier trimestre vers la France, de 94 % vers l’Allemagne, et de 282 % vers la Grande-Bretagne. L’une des raisons est le très faible apport des énergies renouvelables compensées par le…charbon.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Le kwh est deux fois plus cher en Allemagne qu’en France

Glyphosate : et si l’interdire était encore plus risqué ?


Les vertus du « laissez faire » contre les vices des entreprises parapubliques

Gaz de schiste : 1.5 million d’emplois créés aux Etats-Unis



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

Question

le 23 août, 15:57 par Jean

Bonjour, quelles sont vos sources ? Merci.

24 août, 15:14 - Nicolas Lecaussin

Bureau of Economic Analysis et le Wall Street Journal

- Répondre -

Analyse pas pertinente

le 24 août, 15:38 par Roger

Et pourquoi pas faire l'analyse d'un jour à l'autre. C'est sur le long terme que l'on juge de la pertinence d'une solution. Le premier trimestre a été marqué par des conditions météorologiques défavorables à l'éolien et l'hydraulique (lien http://www.rte-france.com/sites/def ...).
Sur le long terme il faut voir comment évolue la puissance installée des différentes sources d'énergie (lien http://www.rte-france.com/sites/def ...).
En 2015 la puissance installée des centrales thermiques fossiles a diminué de 1777 MW. C'est la conséquence des fortes augmentations de capacité de l'éolien et du photovoltaïque les années précédentes.
En France plus on a d'électricité renouvelable moins on a besoin de puissance d'électricité fossile. Ce n'est pas un trimestre qui change les données. D'ailleurs même pour ce premier trimestre 2017, si on n'avait pas eu l'électricité renouvelable il aurait fallu importé encore plus de charbon, gaz, fioul. L'idéologie anti-renouvelable de l'IREF lui fait commettre des bévues volontaires ou non.

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire