Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

The Ultimate Obama Survival Guide
Ouvrage de Wayne Allyn Root (Regnery, 2013)

En dernier recours, comment résister à l’Obamania qui est en train de ruiner les Etats Unis ?
C’est un véritable Guide de survie. Comme celui qu’on distribue aux scouts. Avec pas moins de 51 conseils pour faire face aux politiques d’Obama. L’auteur, ancien journaliste pour la chaîne CNBC, membre du Parti Libertarien, analyste sur Fox News, passe en revue – sur plus de 450 pages – tous les maux de l’Amérique d’aujourd’hui : des problèmes économiques jusqu’aux restrictions des libertés individuelles.

Il part d’abord d’un constat chiffré. Obama avait promis de réduire le déficit de moitié pendant son premier mandat. Il l’a, au contraire, augmenté de 4 trillions de dollars. Le président a promis de baisser les franchises santé grâce à Obamacare, elles ont augmenté de 60 % en moyenne. Malgré la reprise économique, la population active ne cesse de baisser. Et d’ailleurs, la reprise actuelle est beaucoup moins importante que celles de 1982-1983 ou de 2002-2003. En prétextant une hausse des impôts sur les plus riches, ce sont les classes moyennes et les entreprises qui ont trinqué. Au total, 77 % des Américains ont subi une augmentation d’impôts. Et les 20 % des plus riches payent 94 % du total des impôts (les 1 % des plus riches acquittent 39 % du total !).
Un exemple local du désastre Obama est représenté par la ville de Detroit. Depuis des décennies sous la gouvernance des Démocrates, cette ville est aujourd’hui en faillite (plus du tiers des immeubles sont vides) et aussi la plus dangereuse en Amérique.

Alors, comment survivre ? En essayant de créer sa propre entreprise, sans attendre l’aide de l’Etat ; en défendant les libertés individuelles et en militant au sein de la société civile. C’est ce qui fait encore la force de l’Amérique. Il faudra aussi acheter de l’or et investir dans les énergies fossiles. Choisir aussi de vivre dans les Etats les plus accueillants. Parmi ceux qui résistent à l’Obamania figure le Texas. Entre 2000 et 2010, plus de 500 000 Américains ont quitté la Californie pour s’établir au Texas. Huit sur les quinze villes les plus prospères aux Etats se trouvent au Texas où on a créé plus d’emplois ces 10 dernières années que dans tous les autres Etats réunis. Cet Etat dirigé par le gouverneur Rick Perry a essayé de contourner toutes les mesures qui venaient de Washington et auxquelles les Texans étaient opposés parce qu’elles pénalisaient les petites et moyennes entreprises.

Enfin, lorsqu’un membre du gouvernement vous propose son aide, rappelez-lui les propos de Reagan : « Les neuf mots les plus terrifiants du vocabulaire anglais sont « I’m from the government and I’m here to help » !

Partager cet article :

Autres lectures ...

Une économie sans gouvernement, ça marche !
Espagne, Belgique, Pays-Bas… Trois pays où l’économie a bien tourné malgré (ou grâce) à l’absence d’un gouvernement.

Trois fois plus de permis d’armes et une baisse de 25 % de la criminalité


220 Milliards de dollars pour l’Europe

L’horreur politique. L’Etat contre la société
Olivier Babeau (les belles lettres, 2017)



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

Les neuf mots les plus terrifiants du vocabulaire anglais

le 8 mars 2014, 11:19 par Mark

Super, Reagan : un vrai libertarien. En France aussi on a eu Pompidou avec son célèbre "Fichez donc la paix aux Français". On observe que ce sont ces dirigeants qui ne contrôlent pas tous les faits et gestes de leurs concitoyens – employeurs ou salariés – qui sont à l'origine de périodes de saine prospérité.

- Répondre -

compétences

le 8 mars 2014, 19:00 par ostar

pour devenir boulanger, électricien, plombier il faut un C.A.P ;
et pour devenir député, sénateur, ministre..... ?
pourquoi les responsables politiques qui gouvernent le pays ne sont-ils pas responsables de leurs actes, décisions ?

- Répondre -

The ultimate...

le 8 mars 2014, 23:49 par Richard C.

On constate que les USA ont encore la liberté d'entreprendre et d'exploiter leur énergie, chose impossible en Soviètogauloiserie, interdite de gaz de schistes.
Mais il n'en reste pas moins qu' le cancer Obama pourrit l'économie et la dignité du pays, et a placé l'Union dans l'axe du Mal, en se mettant du côté des nazis ukrainiens !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire