Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5271

par ,

L’énergie nucléaire devrait être enseignée à l’école
et figurer dans les propositions du Grand Débat !

Comme lors de la croisade de 1212, on a manipulé et utilisé les enfants pour « combattre le mal » ! Les marches organisées avec la jeune suédoise Greta Thunberg et avec des centaines d’enfants et d’adolescents ressemblent à cette fameuse croisade du XIIIe siècle partie d’Allemagne et de France. Heureusement, ceux qui manifestent aujourd’hui n’ont pas connu le sort de leurs prédécesseurs qui sont morts de faim et de maladies bien avant d’arriver à la Méditerranée. Mais les enseignements pourraient être les mêmes.

Des adultes fanatisés qui manipulent et offrent la logistique nécessaire à des milliers d’enfants au nom d’une cause qu’ils ignorent. Au XXIe siècle c’est même beaucoup plus grave car l’endoctrinement de ces enfants devrait être puni par la loi. C’est de notre devoir de leur expliquer que c’est l’innovation, et non les marches dans la rue, qui peut « sauver la planète » et qu’il existe déjà l’énergie nucléaire pour la protéger.

Ces enfants savent-ils qu’une centrale au charbon produit à peu près autant de déchets toxiques en une heure qu’une centrale nucléaire en un an ? L’énergie nucléaire est propre, sans émission de carbone, 24h / 24, 7j / 7, 365 jours par an. Elle peut se transformer, on peut l’améliorer techniquement et elle prend peu de place. Quelqu’un a-t-il informé la jeune Greta Thunberg du fait que, de 1970 à 1990, la Suède a doublé sa production d’énergie en construisant des centrales nucléaires et a réduit ses émissions de carbone de 50% ? Son économie s’est développée de 50%, tandis que l’utilisation de combustibles fossiles a chuté de 40%.

Au cours des cinquante prochaines années, le monde devra répondre à une demande d’utilisation d’énergie totale d’environ 38,6 térawatts (milliards de kilowatts). Cela équivaut à environ 38 600 centrales d’un gigawatt. Cette demande ne peut être satisfaite que de deux manières : par une énergie nucléaire propre ou par des combustibles fossiles. Il vaut donc mieux construire des centrales nucléaires. Selon les études des spécialistes (basées sur les estimations de coûts coréennes et incluant les coûts d’investissement et de financement), la construction d’une centrale nucléaire d’un gigawatt revient à environ 2,3 milliards de dollars. Pour 6 cents le kilowatt/heure, les revenus annuels nets par rapport aux coûts s’élèvent à environ 419 millions de dollars. Beaucoup moins que ce que l’on dépense pour les énergies renouvelables avec des résultats très médiocres.

Est-ce dangereux ? Le seul accident nucléaire majeur survenu aux États-Unis - Three Mile Island, en 1979 - n’a causé ni mort ni augmentation du nombre de cancers dans l’ensemble de la région. La « catastrophe » de 2011 à l’usine de Fukushima au Japon n’a également causé directement ni mort ni maladie par exposition aux rayonnements. Dans le monde, il y a eu moins de 150 morts, principalement après l’accident de Tchernobyl en 1986, dues à des erreurs, des négligences humaines dans une dictature communiste (toutes ces données proviennent du stableclimate.org, organisation qui regroupe des scientifiques en faveur des « solutions réalistes pour lutter contre les changements climatiques » ).

Le nucléaire est donc plus sûr et plus vert que toutes les autres énergies. C’est ce qu’on devrait enseigner à l’école et c’est ce que Macron devrait clamer haut et fort.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Éolien en mer : des subventions publiques supérieures à 4 Mds d'euros pour une électricité trois fois plus chère

Amazon va financer la formation de 100 000 employés !


Il faut supprimer le numerus clausus !

Electricité : de l’obscurantisme à l’obscurité



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (6)

Le nucléaire vraiment propre existe…

le 23 avril, 11:01 par Philippe_

C'est la fusion froide. Elle produit de l'énergie sans produire de déchets radioactifs. Elle consomme tellement peu qu'elle ne remettrait en cause ni les sources ni le marché des matières premières. Le seul problème, c'est qu'on nous fait croire que ce n'est pas possible, que ça ne marche pas. Car l'État et les lobbies n'en veulent pas ! Imaginez que chacun puisse produire sa propre énergie pour quasiment rien, chez soi, avec de petits générateurs… Et bien personne n'en veut, car l'énergie est une source énorme de profits. La perspective d'une énergie quasi gratuite, produite de façon non centralisée, effraie tous ceux qui vivent comme des parasites sur notre dos.

23 avril, 13:44 - Laurent 46

tout à fait juste. C'est la même chose avec l'auto-consommation du photovoltaïque. Heureusement que linky est là il pourra contrôler l'auto-consommation et la recharge des batteries pour que l'Etat ne "perde pas d'argent" comme ils disent c'est un "manque à gagner" !

- Répondre -

Quels scientifiques ?

le 23 avril, 13:44 par Schrepfer

stableclimate.org, organisation qui regroupe des scientifiques en faveur des « solutions réalistes pour lutter contre les changements climatiques
Il faudrait envoyer ces scientifiques sur les lieux des accidents pour nettoyer les lieux on verra ensuite leur durée de vie. Il faudrait également leur faire payer les dette d'AREVA par exemple et ce que va encore nous coûter la nouvelle génération de centrales nucléaire. Enfin il serait urgent de stocker les déchets de ces centrales sur les terrains de leurs habitats. On en reparlera après.

- Répondre -

Correctiion "du Français utilisé" et petits points complémentaires

le 23 avril, 15:50 par PhB

(1)HALTE AUX ANGLISCISMES :
En français, il existe un nom pour désigner la centième partie de la monnaie en vigueur dans le pays : LE CENTIME.
Après le centime de Franc, c'est le centime d'Euro qui prend place !
Merci d'utiliser ce terme en lieu et place de CENT qui est l'expressions anglo-saxonne, même si celle-ci a été choisie pour figurer sur les pièces.
"Pour 6 cents le kilowatt/heure" à remplacer par 6 centimes le kilowattheure.
(2)En effet le kwh est une unité d'énergie (1 Joule = puissance d'1watt appliquée pendant 1 seconde et 1kwh = puissance d'1kW appliquée pendant 1h ou 3600 secondes) de la dimension d'une puissance que multiplie un temps. En marquant kilowatt/heure, vous exprimez en fait la variation d'une puissance par rapport au temps, ce n'est plus du tout la même chose.
Merci d'être un peu plus rigoureux dans vos propos quand vous abordez la technique.
(3) Vous affirmez que l'énergie nucléaire est la plus propre. En effet actuellement, en ne considérant pas les déchets produits, dont on ne sait que faire pour l'instant et en ignorant les catastrophes déjà produites (ayant des amis japonais avec qui je maintiens des contacts réguliers*,je puis vous affirmer qu'il y a eu et qu'il il y a encore des conséquences, déjà rien que sur la contamination de la faune et la flore consommées par ces gens), c'est la source la moins mauvaise. Donc on prie pour ne plus avoir de catastrophes.
* Quand ces personnes se rendent en Europe (comme au KIT de Karlsruhe...) pour faire de mesures sur leur propre personne, ça en dit long sur la confiance qu'ils ont de leurs élus. C'est comme chez nous en Alsace, tout le monde sait que le nuage de Tchernobyl s'est arrêté au-dessus du Rhin. Allez faire juste un tour dans ces centres de recherche allemands : on vous tiendras un autre discours.
Heureusement qu'il y a des "durs à cuire" qui s'adaptent à toutes ces agressions que nous subissons de toutes parts dans ce monde dit "moderne".
Merci quand même pour vos articles intéressants.
PhB

- Répondre -

La désinformation obligatoire par les programmes scolaires !

le 23 avril, 15:58 par Arnaud Casalis

Pire encore : les programmes scolaires, donc les manuels, contraignent à l'apprentissage de mensonges éhontés. Les enseignants, même ceux qui savent le contraire, n'ont pas d'autre choix que de se soumettre aux diktats de la propagande !

Alors que les éoliennes, par exemple, servent à enrichir promoteurs et fonds financiers étrangers (1), on enseigne à l'école leurs prétendues vertus d'énergie, pourtant intermittente, aux enfants dès le plus jeune âge pour les dresser à accepter de gigantesques détournements de fonds publics ....

Les promoteurs éoliens arrivent, en s'appuyant sur des groupuscules activistes et décervelés, à imposer leurs objectifs commerciaux et financiers jusqu'au ministère de l'Education Nationale !

Ex 1 : un promoteur personne physique, M. Moratoglou, a pu s'enrichir d'un milliard d'euros par son commerce d'éoliennes vendu à EDF.

Ex 2 : une filiale de société éolienne anglaise, RES S.A.S, perçoit à elle seule 230 % de profit sur son capital social en 2017, ce qui est l'équivalent de 700 000 livrets A en moyenne de 4 500 € à 0,75 % de taux d'intérêt !

23 avril, 17:24 - Pancho

Vous faite de la peine à essayer de vous convaincre les uns les autres. A jongler avec des chiffres n'importe comment.
C'est de l'ordre du psychiatrique.
Don Quichotte au moins il avait du panache.
C'est pathétique

23 avril, 21:16 - Dominogris

L'endoctrinement de ces enfants devrait être puni par la loi. Sauf que c'est l'Etat qui les endoctrine.
J'ai pu constater en effet la présentation biaisée qui peut être faite au sujet de l'énergie électrique dans le programme de 4e : une grande éolienne ouvre le chapitre, la photo d'une centrale nucléaire est à peine plus grande qu'un timbre poste, nulle part ne figure la répartition des sources d'électricité pour notre pays. Un livre scientifique devrait expliquer aux élèves les différentes techniques pour produire de l'energie électrique et indiquer pour chacune, ses avantages et ses inconvénients. Au lieu de quoi, les énergies renouvelables sont parées de tous les avantages. On en est plus proche de l'idéologie que de la science. C'est consternant.

- Répondre -

Comme il doit être agréable de croire aux thaumaturges !

le 23 avril, 22:54 par Moraliere

M Lecaussin,

Je suis un libéral en économie et j'apprécie souvent vos thèses. Mais sur ce sujet je crois que vous manquez de culture scientifique.
Si vous ne craignez rien, allez vivre à Tchnernobyl même 33 ans après l'"incident", lequel ne peut absolument pas se produire dans un système démocratique comme vous le laissez entendre.
L'energie nucléaire est un don du diable. Comme je l'ai lu dans les livres de contes de mon enfance, si on accepte un cadeau du diable, après une courte satisfaction, on paye le prix fort pendant longtemps.
C'est la même chose avec l'énergie nucléaire !
Calculez l'espérance mathématique de gain, elle est négative.
Quelle est la durée des réserves prouvées d'uranium ?
Je sais que vous me repondrez que la science va trouver des solutions inimaginables aujourd'hui en me citant des exemples du passé.
Je reste pantois devant la confiance que vous accorderez aux thaumaturges !

Respects

Moraliere

- Répondre -

Nucléaire : Reformulation de mes propos suite à non publication (23/04)

le 24 avril, 13:41 par PhB

Bonjour monsieur Lecaussin
Merci pour vos articles globalement intéressants, même s’ils sont parfois un peu rudes
Concernant l’énergie nucléaire, j’aimerais vous faire partager une partie de mon point de vue.
Vous affirmez que l'énergie nucléaire est la plus propre. En effet actuellement, en ne considérant pas les déchets produits, dont on ne sait que faire pour l'instant et, en ignorant les catastrophes déjà produites.
Ayant des amis japonais avec qui je maintiens des contacts réguliers*, je puis vous affirmer qu'il y a eu et qu'il il y a encore des conséquences, déjà rien que sur la contamination de la faune et la flore consommées par les Nippons).
Il faut prier pour ne plus avoir d’autres catastrophes….
A NOTER
* Quand ces personnes se rendent en Europe (comme au KIT de Karlsruhe...) pour aller faire de mesures pour rechercher les résidus de rayonnement sur leur propre personne, ça en dit long sur la confiance qu'ils ont de leurs élus.
C'est comme chez nous en Alsace, tout le monde sait que le nuage de Tchernobyl s'est arrêté au-dessus du Rhin. Je pourrais vous inviter à aller faire un tour dans ces centres de recherche Allemands : où , documents et relevés à l’appui (avec historique antérieur à 1939-45) on vous tiendras un autre discours. Heureusement que chez l’humain, il y a des "durs à cuire" qui s'adaptent à toutes ces agressions que nous subissons de toutes parts dans ce monde dit "moderne"
Remarques annexes pour correction de votre document
Corriger le bout de phrase : "Pour 6 cents le kilowatt/heure" par
"Pour 6 centimes le kilowattheure » le centime étant en France le centième de la monnaie nationale (en 2002 on est passé des centimes de Franc aux centime d’Euro) ; 1kilowattheure (1kwh) est l’énergie développée par une puissance de 1kW pendant une heure. Votre unité kilowatt/heure exprime en fait une variation de puissance par le temps (dP/dt) ce n’est pas une énergie mais une Energie/(temps)² soit une sorte d’accélération/décélération énergétique.
Merci pour une correction future du document.
Avec tous mon respect,
PhB

# Re : Nucléaire : Reformulation de mes propos suite à non publication (23/04)

24 avril, 13:44 - Nicolas Lecaussin

Merci beaucoup pour vos remarques et corrections ! Et merci de nous lire.
Cordialement,
NL

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies