Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/2106

La crise pétrolière n’aura pas lieu

Les réserves pétrolières ne cessent d’augmenter et le poids de l’OPEP dans les exportations mondiales est désormais minoritaire. Le prix des énergies fossiles baisse, tandis que les nouvelles énergies sont plus chères d’environ 60 %. Synthèse par Nicolas Lecaussin d’une étude réalisée par Hildegarde de Liechtenstein et publiée dans « EU Energy Policy », un ouvrage collectif publié par l’IREF.

Un des chapitres de l’ouvrage collectif édité par l’IREF, intitulé « « EU Energy Policy. Time to reform », est consacré aux clichés sur le pétrole véhiculés par les médias, les ONG, les Etats et autres Agences internationales. L’auteur, Dr-Ing Hildegard de Liechtenstein, démonte tous ces mensonges avec une argumentation fondée sur des chiffres et des exemples concrets. Voici quelques vérités cachées :

La hausse du prix du pétrole n’est plus un véritable danger pour nos économies

Aujourd’hui, grâce aux récentes découvertes de nouvelles réserves un peu partout dans le monde, les pays membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) fournissent moins de 40 % de la production mondiale de pétrole. La peur de nouvelles sources d’énergie et l’apparition de nouveaux gisements ont poussé l’Arabie Saoudite par exemple à lutter pour des prix bas. En fait, les prix du pétrole seront de plus en plus déterminés par l’intervention des Etats à travers les subventions et les taxes et non pas par la rareté supposée des ressources.

Les réserves pétrolières ne cessent d’augmenter : elles ont même doublé entre 2005 et 2010

Contrairement aux discours des écologistes et des organisations non-gouvernementales, les réserves mondiales ont fortement augmenté ces dernières années. Entre 2005 et 2010, ces réserves ont même doublé après les découvertes faites au Canada, en Alaska, dans le Golfe du Mexique et en Afrique. Le Canada détient environ 178 Mds de barils de pétrole, ce qui le classe à la deuxième place dans le monde ! En même temps, les découvertes de pétrole de schiste aux Etats-Unis représenteraient environ 2 trillions de barils !

Les prix des énergies fossiles baissent

L’exemple le plus frappant est celui du gaz aux Etats-Unis. Depuis l’exploitation du gaz de schiste, le prix du gaz a baissé de 40 % entre 2008 et 2011.

Les énergies renouvelables coûtent trop cher

Les écologistes qui veulent partout de l’énergie solaire et éolienne devraient savoir que les coûts sont extrêmement élevés. En Suisse, des études ont montré que l’énergie grâce au photovoltaïque coûte en moyenne 60 % de plus que l‘énergie produite de manière classique grâce aux centrales.

Le meilleur moyen pour savoir quelles seront les énergies de demain est de laisser le marché et les entrepreneurs s’en occuper. Ils savent mieux le faire que les gouvernements et les écologistes.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Baisse des émissions carbone : rien de plus efficace que l’énergie nucléaire

Le coût exorbitant des énergies renouvelables


Le kwh est deux fois plus cher en Allemagne qu’en France

+ 47 % : Hausse du prix de l’électricité en Allemagne (2006-2016)



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (4)

Le pétrole !

le 29 novembre 2012, 13:39

Le seul danger pour nos économies est de subir une fiscalité simplement imbécile, uniquement parce que nos dirigeants sont incapables de gérer le Pays comme il convient depuis plus de 30 ans.

Il suffit de décomposer le prix hors fiscalité des carburants pour comprendre que les taxes ne devraient pas dépasser 30 %, tout comme les prélèvements obligatoires.

Mais une grande majorité de nos compatriotes gémissent toute la journée sur le montant délirant de leurs impôts et taxes en tous genres.

Ils continuent cependant à voter pour des incapables..!!????. Allez comprendre..???

Les Français auront ce qu’ils méritent... LA RUINE !

# Le Pétrole

29 novembre 2012, 21:35

Voter pour des incapables, je veux bien.

Le pays est en déficit depuis 35 ans, avec la gauche ou la droite.

Aucun homme politique a le courage de mener les politiques qu’il faut.

Alors dites moi pour qui il faut voter !

- Répondre -

Les Energies de demain

le 29 novembre 2012, 15:12

La meilleure énergie reste celle que l’on n’utilise PAS.

Chacun doit faire un effort, du petit particulier que nous sommes tous, aux plus grandes entreprises industrielles.

Il est grand temps d’apprendre à créer de la valeur ajoutée sans systématiquement détruire l’environnement et envoyer les civilisations à la dérive.

L’argent est sensé être un outil pour le bien être de tout individu et non le contraire, ce n’est pas un but en soi. Je ne rentre plus dans les débats stériles où chaque protagoniste n’y voit que son intérêt (il suffit de regarder l’actualité politique), à commencer par les têtes bien pensantes qui nous gouvernent et les moralisateurs de tous poils qui osent prodiguer leur bons conseils.

Signé un cadre d’entreprise privé près des 60ans qui a la chance encore de s’épanouir au travail (mais pour combien de temps ?) et de ne pas avoir besoin de compter à la fin du mois. 10% de la population française est PAUVRE !! : Alors réveillez-vous !!

Relisez les philosophes

- Répondre -

Quelle réserve

le 29 novembre 2012, 17:49

Encore une affirmation idéologique.

La majorité des experts estime le temps de formation du pétrole entre 10 et 100 millions d’années. Même en prenant le temps minimum, en 5 ans les réserves auraient augmenté seulement de 0,00005%.

D’après Monsieur Lecaussin ce qui aurait doublé en 5 ans (je n’ai pas vérifié l’information) ce seraient les réserves exploitables. Or on appelle réserves exploitables celles que la technologie permet d’extraire au prix du marché. Donc l’augmentation des réserves est due essentiellement à la tendance haussière du prix du pétrole (il faut exclure les variations spéculatives des prix). Prétendre que le prix du pétrole va sur une tendance baissière est une ineptie car si on baisse le prix on baisse les réserves.

L’OPEP représente 40% de la production mondiale est-ce pour autant qu’elle négligeable ? Quand un événement politique impacte de quelques % la production mondiale c’est l’affolement sur les cours du pétrole.

En un siècle et demi de civilisation industrielle pratiquée par 10% de la population de la planète on voit poindre l’extinction du pétrole liquide disponible. On est obligé d’attaquer les sables bitumineux et les gaz et pétrole de schistes. Si 100% de la population avait consommé autant que les occidentaux c’est en 15 ans que cette échéance serait arrivée. Dire qu’il n’y a pas de problème avec les énergies fossiles est d’une inconscience inouîe. Sans parler de l’incidence environnementale. Quel scientifique sérieux pourrait prétendre que réinjecter dans l’atmosphère en quelques siècles le carbone que la nature a mis des millions d’années à piéger serait anodin ?

Savez-vous qu’une heure d’énergie solaire reçue par la terre correspond à la totalité de l’énergie consommée par l’humanité en une année.

Les gens sensés comprendront quelle est l’énergie du futur.

Cordialement

Roger TARDY

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies