Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/3224

par ,

Des vœux de liberté

Puisse cette année nouvelle apporter un peu plus de liberté à tous et dans tous les domaines. Bien sûr, il faut la souhaiter à tous ceux qui vivent dans des pays totalitaires, sous le joug de Daech ou sous celui des tyrans du Venezuela, de Corée du Nord ou d’ailleurs. Mais il faut aussi en faire le vœu pour bien d’autres qui vivent en liberté surveillée. Parce que la liberté ne se divise pas et ne se confond pas non plus avec ses caricatures dévoyées. La liberté suppose tout à la fois la démocratie en politique, la liberté d’expression et de croyance autant que la liberté d’entreprendre, de voyager, de commercer… A cette aune il y a encore beaucoup de faux pays libres

• La Chine dont le parti unique et la centralisation bureaucratique ont suscité le système peut-être le plus corrompu du monde que les nouveaux dirigeants chinois ne combattent qu’avec parcimonie, juste pour mettre au pas leurs ennemis politiques, en continuant de pratiquer la censure et d’emprisonner toute personne coupable de libre parole religieuse ou politique ;
• La Russie qui a peu à envier à son voisin asiatique. Elle bafoue les frontières des peuples libres et favorise les oligarques pour mieux interdire toute critique ;
• Tous les pays islamiques qui continuent de confondre politique et religion et de condamner l’apostasie, qui blâment aujourd’hui,- d’ailleurs timidement et pour certains d’entre eux seulement-, les odieux assassinats que leur attitude et leur enseignement d’intolérance ont favorisé en France, notamment ce 7 janvier, et ailleurs.

Mais l’Occident n’est-il pas coupable de cette situation par une passivité pusillanime qui fait que 80% des violences religieuses dans le monde le sont à l’égard de chrétiens, qui fait que nous tolérons l’intolérable de banlieues livrées aux vendeurs de drogue et aux influences exclusives de petits ayatollahs, qui fait que Cuba redeviendrait fréquentable alors que ses prisons sont encore pleines d’opposants politiques…

C’est une société française, YVES ROCHER, qui a permis la mise en scène du procès intenté aux courageux frères NAVALNY ayant osé dire quelques vérités à POUTINE. Et c’est Philippe de Villiers qui vante les mérites de ce pays muselé pour lui vendre un parc d’attraction !

Un nouveau film, A most violent year, sort sur les écrans avec fureur pour dénoncer le capitalisme et la presse s’en empare pour s’en réjouir. Mais le capitalisme qu’il dénonce, à juste titre, n’est que ce que les anglo-saxons appellent le crony capitalisme, le capitalisme de collusion, celui des oligarques et des mafias qui s’enrichissent par la corruption ou en profitant d’un maquis de règlementations stupides qu’ils ont parfois contribué à ériger pour y mieux prospérer…

C’est une autre connivence qui conduit les partis suédois de gauche et de droite à signer un accord débilitant dans lequel ils s’interdisent toute agression réciproque jusqu’en 2022 pour neutraliser l’extrême droite populiste (Les Démocrates de Suède). Une position sans doute pas plus intelligente que celle de l’UMP qui, hors les positions franches et courageuses d’Hervé MARITON, Frédéric LEFEBVRE et quelques autres, s’arc-boute contre la loi Macron dont elle avait proposé une version édulcorée il y a peu d’années ! Le populisme est tout aussi dangereux que la gauche et peut-être plus, mais nous ne le combattrons pas en nous enfermant dans des calculs politiciens et en refusant d’affirmer des idées claires en faveur de la liberté.

La liberté que nous souhaitons pour tous est d’un autre ordre, elle est faite de respect de ses engagements autant que des personnes, elle est celle qui autorise toutes les initiatives et toute créativité sous réserve qu’elles ne nuisent à personne. Cette liberté est ordonnée à l’Homme parce que c’est celle qui le veut responsable de lui-même et de son environnement plutôt qu’assisté et bientôt incapable. Qu’elle advienne, c’est notre vœu pour 2015.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Libérer la Liberté
Joseph Ratzinger/ Benoît XVI, Libérer la Liberté, Foi et politique, Parole et Silence, 2018

Le christianisme suppose le libéralisme
Catholique et libéral, les raisons morales d’une économie libre, par Robert Sirico, Editions Salvator août 2018, traduction Solène Tadié


Catholique et libéral
Les raisons morales d'une économie libre

Quand le Vatican se perd entre morale et économie



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (3)

VIVRE EN COMMUNAUTE

le 10 janvier 2015, 11:59 par LAREGLE

les exigences de vie en communauté ne sont pas toujours simples..Peut-on rire de tout ??? La liberté s'arrête où commence celle des autres ... Je m'aperçois que dans notre société de plus en plus individualiste, rire de son voisin ne le fait pas toujours rire ??? Notre existence n'est pas que dérision et nous devons sans cesse y veiller...Toute une éducation "apprendre à vivre ensemble"...

- Répondre -

Liberté !

le 10 janvier 2015, 15:27 par Astérix

Que vont décider nos gouvernants pour mettre fin à la barbarie de ces illuminés que nous venons de connaître, à part le défilé de l'unité ?

A quand l'arrestation immédiate de ces dangereux individus que nos services de renseignements connaissent, à titre préventif et avant qu'ils continuent à commettre d'autres massacres ?

La liberté a un prix, celui de la responsabilité, de la décision et de l'action dans la fermeté, à l'inverse de l'angélisme que nous subissons depuis 35 ans.

Il s'agit simplement d'une question de survie.

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies