Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » PIB de la Russie : Philippe de Villiers déraille

PIB de la Russie : Philippe de Villiers déraille

par
3 481 vues

Le créateur du merveilleux spectacle du Puy du Fou a un talent fou. Mais il est aveuglé par son admiration poutinienne. Le 22 décembre, sur CNews, après avoir affirmé que « la Russie est en train de gagner la guerre » contre l’Ukraine et avoir dénoncé le soutien européen à l’Ukraine et les sanctions contre la Russie, il a déclaré que selon le FMI en 2024 « le PIB de la Russie serait supérieur à celui de toute l’Europe ».  Il faut pourtant rappeler qu’on en est très, très, loin.

Selon la Banque mondiale, en 2022 (dernier chiffre connu) le PIB de la Russie était de 2 240 Md$, celui de l’Union Européenne (qui n’est pas toute l’Europe) de 16 750 Md$. Le PIB par habitant était en 2022 selon l’OCDE de 29 819 $ en Russie et de 57 180 en France, le double !

Ce qu’a dit le FMI, c’est qu’en 2024, la croissance économique de la Russie devrait dépasser celle de la zone euro. Il s’agit d’un rattrapage, comme pour l’Ukraine dont l’économie a rebondi avec une croissance du PIB qui devrait être de 4,8 % en 2023 et, en l’état, est prévue de 3,7 % en 2024.

En Ukraine le rebond est dû à de très bonnes récoltes et aux mesures de relance adoptées avec le financement des Etats-Unis et de l’Europe. En Russie, le retour de la croissance, encore timide en 2023, est dû aux cours du pétrole et à l’économie de guerre. Mais construire des tanks et des munitions qui vont disparaître sur le champ de bataille ne fait pas grandir le pays.

Quant au PIB, ce n’était peut-être qu’un lapsus révélateur. Mais c’est dommage que Philippe de Villiers abîme son image en s’enfermant dans une défense de l’envahisseur russe aussi inconditionnelle qu’infondée et immorale.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

11 commentaires

Joslain 26 décembre 2023 - 11:51

Il y a belle lurette que Villiers déraille!
Son anti-américanisme, qui va de pair avec son admiration canine pour Poutine, lui a fait déclarer à la télévision, entre autres âneries et méchancetés , que « les Américains n’ont pas d’âme » et que nous sommes leur sommes asservis au point d’être « le 51ème état des USA ».
Triste pour son image, en effet.

Evelyne JOSLAIN

Répondre
Michel T. 26 décembre 2023 - 11:58

L’écart France-Russie n’est pas si important que çà si on prend le PIB exprimé en PPA, plus réaliste : 55 387 $ contre 33 878 $ pour la Russie, ce qui n’est pas mal pour un pays qui était il y a 30 ans encore sous économie soviétique. Belle progression. Et ne pas comprendre que De Villiers voulait parler de la Progression 2023 des PIB est une erreur d’interprétation (sa phrase n’aurait aucun sens sinon). Et alors, là, il a raison, la progression du PIB russe est supérieure à la progression stagnante du PIB moyen de l’Europe.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 décembre 2023 - 9:41

Même le PIB/hab en PPA de la Roumanie est supérieur à celui de la Russie. Et il n’y a pas de « progression stagnante » en Europe. Il y a une progression régulière. https://donnees.banquemondiale.org/indicateur/NY.GDP.PCAP.PP.CD?locations=FR-RU-RO

Répondre
Renaud 26 décembre 2023 - 12:20

Comparer les PIB des pays ne donne pas la mesure de l’économie. Il faut comparer la parité des pouvoirs d’achats. C’est ainsi que la PPA de la Russie est supèrieure à celle de la France et de l’Allemagne.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 décembre 2023 - 9:36

Même le PIB/hab en PPA de la Roumanie est plus élevé que celui de la Russie ! 41000 dollars contre 36000 ! https://donnees.banquemondiale.org/indicateur/NY.GDP.PCAP.PP.CD?locations=FR-RU-RO

Répondre
Patrice 26 décembre 2023 - 12:22

J’aime bien regarder Philippe de Villiers le vendredi sur CNews. Et en effet j’avais sursauté en l’entendant affirmer que le PIB de la Russie était supérieur à celui de l’Europe ! Grâce à vous je comprends qu’il confondait PIB et prévision de croissance, ça me rassure. Que voulez-vous, peu de politiques ont lu l’Economie pour les nuls…
Ceci dit, je trouve que vous chargez un peu la mule en parlant de son « admiration poutinienne ».

Répondre
Jean philippe HUBIN 26 décembre 2023 - 12:56

Vous avez bien raison Philippe de Villiers a de grandes qualités inopérantes du fait de son gout pour les positions extrèmes

Répondre
Martinet 26 décembre 2023 - 5:15

Certes, l’observation de Ph. De Villiers est erronée. Mais l’est également votre obstination unilatérale à ne voir dans la Russie qu’un envahisseur, et non un pays menacé d’encerclement, voire d’intégration par l’occident. Ce n’est pas de l’obsession poutinienne, c’est de l’objectivité. Et cela choque dans vos contributions, en général plus équilibrées et justes.

Répondre
Nicolas Lecaussin 28 décembre 2023 - 3:26

Monsieur, en quoi et comment l’Occident aurait « encerclé » la Russie. Visiblement, ça ne dérange pas Poutine et ses amis oligarques car ils envoient leurs enfants faire des études et même vivre en Occident. D’ailleurs, je ne vois pas beaucoup d’occidentaux, même poutiniens, qui vont vivre en Russie. Ce sont ls pays autour d ela Russie qui la fuient car ils ont peu d’être envahi (c’est déjà le cas pour plusieurs d’entre eux) et la seule possibilité de résister et d’être protégé par l’Occident.
Cordialement,
NL

Répondre
Eschyle 49 2 janvier 2024 - 4:34

Les commentaires ne m’intéressent pas , ce qui me préoccupe , ce sont les faits . Sur quels sites internet est-il possible de trouver des statistiques fiables , exhaustives et comparables sur les principaux pays ? Par exemple ,
pour le PIB 2022 , en milliards de $ : 01 États-Unis, 25.462,70 ; 02 Chine, 17.963,17 ; 03 Allemagne, 4.362,14 ;
04 Japon, 4.217,19 ; 05 Inde, 3.385,09 ; 06 Royaume-Uni, 3.070,66 ; 07 France, 3.000,90 ; 08 Russie, 2.240,42 ;
09 Canada, 2.139,84 ; 10 Italie, 2.010,43 . À partir de là , il est possible de commencer à réfléchir .

Répondre
Nicolas Lecaussin 3 janvier 2024 - 9:17

Bonjour, dans l’article il y a des liens vers les sources de PIB. La bêtise de Villiers est d’autant plus énorme.
NL

Répondre