Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

La fonction publique en France et en Suède : deux mondes complètement différents

Le « modèle suédois » jadis inspiré par le socialisme a versé au libéralisme et l’Etat s’est retiré de nombreux domaines. Cela se traduit en particulier par le nombre et le sort des fonctionnaires. Un tableau saisissant pour comparer cette situation avec celle de la France.

Parmi les dernières études récentes de l’IREF, celles qui ont fait référence à la situation en Suède, l’une sur la sociologie des parlements, l’autre sur la liberté scolaire, ont entraîne nombre de réactions et interrogations.

On le comprend : il est difficile d’admettre les changements intervenus dans ce pays qui est passé pendant un demi-siècle pour un modèle socialiste, et qui était à la fin des années 1980 encore plus étatisé que la France et qui est devenu, en l’espace d’une vingtaine d’années, l’un des plus libéraux en Europe.

Pour confirmer l’importance de ce changement, nous avons choisi de faire aussi le point sur la fonction publique suédoise en la comparant au statut des fonctionnaires français. Le tableau suivant fait apparaître les différentes considérables. Malgré un taux de l’emploi public semblable (environ 24 % de la population active), les dépenses des administrations publiques sont plus élevées en France (56 %) qu’en Suède (51 %). Aujourd’hui, la dette de l’Etat suédois s’élève à seulement 33 % du PIB alors que celle de la France atteint 90 % du PIB, provoquée par des déficits dus non pas aux investissements publics, mais aux déoenses de personnel. La Suède a choisi de réformer son Etat au début des années 1990 et a transformé ses fonctionnaires en employés de droit privé.

Etat et Emploi public en France et en Suède

FRANCE

SUEDE

L’emploi dans les administrations publiques (en % de la population active)

24 %

23 %

Nombre de fonctionnaires

6,7 millions

530 000

Statut

Spécial (Fonctionnaire d’Etat ou territorial)

Pas de statut. Contrat de droit privé.

Corps

380

NON

Emploi à vie

OUI

NON

Carrière et rémunération dans la fonction publique

En fonction de l’ancienneté

En fonction du mérite et des résultats

Régime de retraite

Spécial

Comme dans le secteur privé : retraite par points et capitalisation

Dépenses totales des administrations publiques (en % du PIB, 2011)

56 %

51 %

Dette publique (en % du PIB, 2012)

90 %

33 %

Partager cet article :

Autres lectures ...

Pourquoi l’Etat français ne garde pas les bulletins de paye de ses fonctionnaires ?

La capitalisation pour tous les Français !
Pourquoi les fonctionnaires auraient-ils le droit et pas nous ?


Le rapport de l’OCDE sur les "Perspectives des pensions"
Un coup de semonce pour l’alignement de nos retraites publiques

L'OCDE prône une capitalisation éclairée



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (1)

Modèle suédois

le 1er août 2014, 20:54 par Ariane Fontaine

Quand la France adoptera le modèle suédois ? Ceci permettrait plus de justice entre les salariés du secteur privé et les fonctionnaires. Les fonctionnaires territoriaux ont ils besoin d'un statut spécial ? hormis la magistrature et les hauts fonctionnaires de police, tous les autres devraient avoir un contrat de droit privé et ne plus bénéficier "d'un emploi à vie" et n'oublions pas que nos impôts servent à payer des fonctionnaires qui très souvent ne sont pas débordés !

3 juillet, 00:54 - lolo51

et si on mettait les enseignants à 5 semaines de congés payés et non à 4 mois par an !! nos chers gouvernements parlent en permanence d'un manque de prof , mais à 20/22h par semaine et 4 mois de congés , si on les fout à 35h et 5 semaines , pas de manque de profs !! pourquoi autant de député , 1 par département , on ferait des économies !! pourquoi autant de députés européens , encore des postes d'inutiles !

- Répondre -

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications