Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Nouvelle trouvaille du Gouvernement : le bouclier tarifaire pour les billets de trains

Nouvelle trouvaille du Gouvernement : le bouclier tarifaire pour les billets de trains

par
105 vues

Cet été, Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, n’avait pas craint de réclamer 100 Mds€ sur quinze ans à l’Etat afin de doubler la part du ferroviaire dans les transports de fret et de passagers, sans naturellement remettre en cause le modèle économique de sa société, que le Sénat avait vertement critiqué.

Si la SNCF a besoin d’argent pour investir, chacun pourrait penser qu’une augmentation de son chiffre d’affaires serait la bienvenue pour lui permettre d’avoir les moyens de ses ambitions.

Pourtant, un peu sur le modèle du piège tendu par l’Etat à EDF, Clément Beaune, le ministre des Transports a demandé à la société ferroviaire française de travailler sur une augmentation des prix des billets de train inférieure à l’inflation, et ce, alors même que les coûts de l’énergie explosent.

A la rentrée, le même Jean-Pierre Farandou avait estimé l’augmentation de la facture d’électricité de la société qu’il dirige à environ 1,7 Mds€, menant à une hausse des prix des billets de 10% si elle devait être entièrement répercutée.

En l’absence d’indications précises fournies par le ministre, on peut estimer que l’augmentation des prix des billets sera supérieure aux 2% des années précédentes mais inférieure aux 8% de l’inflation.

Une mesure qui ne règlera pas les surcoûts engendrés par les privilèges des cheminots et la faible concurrence qui existe sur ce marché quasi monopolistique. Le lien avec les pouvoirs publics demeure si intense que l’Etat a repris 35 milliards d’euros de dette de la SNCF en deux ans.

Vous pouvez aussi aimer

4 commentaires

nanard 9 novembre 2022 - 8:02

Existe t-il un bouclier contre la bêtise gouvernementale ? je crois qu’on la perdu depuis longtemps… sauf à considérer que nous sommes dans un état socialiste de redistribution à tout va, sans financement….

Répondre
Almaviva 9 novembre 2022 - 8:26

Tant que cette entreprise sera nationalisée avec la CGT et sud rail à sa tête, nous serons toujours dans ce cas, à savoir, boucher les trous par les impôts !

Répondre
Astérix 9 novembre 2022 - 2:14

Le bouclier tarifaire, encore une invention gouvernementale imbécile puisque c’est le contribuable qui supporte le déficit permanent de la SNCF !?

Répondre
Obeguyx 9 novembre 2022 - 5:42

C’est à désespérer !!!

Répondre

Laissez un commentaire