Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Maintenant, ils veulent aussi une retraite pour les bénévoles !

Maintenant, ils veulent aussi une retraite pour les bénévoles !

par
797 vues

Il y a quelque temps, un élu – de droite – nous avait demandé de réfléchir à la création d’un statut pour… les bénévoles. Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, deux autres élus – LR et Renaissance – émettent eux aussi le souhait que les bénévoles d’associations accèdent à des trimestres d’assurance retraite dans la nouvelle réforme. En 2020, il avait été question de leur accorder des points dans le calcul de leurs droits, et puis… rien. Selon ces deux élus, les bénévoles sont « les grands oubliés de la réforme »… Rien ne saurait être plus injuste que de ne pas les « accompagner » ! Oui, le rôle des bénévoles est inestimable, c’est vrai. La personnalité des bénévoles est souvent admirable, personne ne le conteste. Mais… ce sont des bénévoles ! Un terme précis, dont la définition est simple et claire : « qui fait quelque chose sans être rémunéré, sans y être tenu » (Larousse). La plupart sont des retraités, qui donnent un peu de leur temps, et parfois de leur argent, pour des causes qui leur tiennent à cœur. Ils s’engagent librement et volontairement, de manière désintéressée, sans attendre de retour autre que de la reconnaissance peut-être, et surtout l’inestimable satisfaction d’être utiles.

C’est très gentil à ces deux jeunes élus, qui semblent rayonner de bonne volonté, de songer à les « accompagner », mais le plus souvent, leur liberté, ils y tiennent. Les « accompagner » serait les replonger dans le cadre d’un statut et dans le cycle infernal des formulaires, déclarations, prise en charge sous conditions… Sans compter les risques d’abus. Ni celui de compliquer encore un système de retraite par répartition qui semble foncer de plus en plus vite dans le mur.

Les bénévoles se débrouillent très bien sans l’Etat, laissons-les à leur belle condition ! Tels qu’ils sont, c’est plutôt pour le meilleur. Avec l’intervention de l’Etat, ce serait, parions-le, pour le pire.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

Laurent46 17 janvier 2023 - 5:04

C’est déjà fait avec le minimum retraite plus élevé que pour celle de nombreux travailleurs .. Il faut bien remercier le monde fainéant et corrompu d’être venu aider cette République pour détruire la France.

Répondre
Dupond 17 janvier 2023 - 8:13

De jeunes députés qui ne rêvent que de bureaucratie !!!!. Il faut leur souhaiter une courte carrière , qu’ils partent voir ce qui se fait ailleurs

Répondre
GNA46 17 janvier 2023 - 10:11

Bénévole : Qui apporte son aide volontaire et sans être rémunéré = dictionnaire Larousse.
A partir de cette définition, sur la base de quoi veulent-ils calculer un indice de point de retraite ?
Je ne suis pas très futé, mais quand je sais le nombre de femmes qui n’ont jamais cotisé tout en travaillant comme des esclaves dans des entreprises familiales agricoles ou autres, et qui ne survivent de rien aujourd’hui, sinon des aides associatives, je reste sceptique sur cette idée émise, même si c’est par des intellectuels… pas intelligents.

Répondre
Zygomar 17 janvier 2023 - 3:14

Oû va-t-on?
Pitoyable mentalité.

Répondre
virginie 18 janvier 2023 - 3:18

Alors pourquoi ne réagissent ils pas ainsi pour les conseillers municipaux qui donnent bénévolement 6 ans de leur temps, et selon le parti, qui ne font que se faire insulter, menacer et ne plus avoir de travail parfois, sans compter l’aspect financier qui est à leur charge totale, la seule chose c’est d’avoir une pièce en commun avec les autres partis d’opposition, même pas d’internet !!

Répondre
Dudufe 18 janvier 2023 - 11:22

Pendant environ 40 ans j’ai été donneur de sang bénévole. Je n’en ai jamais rien attendu !

Répondre
Dupont 21 janvier 2023 - 6:54

Le pire qui nous arrive ´ n est pas dans les retraites mais dans l asservissement et la perte de notre humanité. L état veut nous transformer en robots

Répondre

Laissez un commentaire