Accueil » Macron continue à refuser le débat et la confrontation

Macron continue à refuser le débat et la confrontation

par Adélaïde Motte

Macron a refusé de participer aux débats du premier tour. Il a habitué les journalistes à des allocutions présidentielles plus faciles à mener qu’une conférence de presse où ils peuvent poser des questions. Il a organisé un meeting avec des acteurs triés sur le volet et lisant leur texte. Il a imposé des règles strictes pour éviter de croiser les autres candidats lors d’émissions politiques. Il termine son ersatz de campagne en refusant de participer à l’émission “Elysée 2022”, qui a invité les différents candidats tout au long de la campagne. Ses prétextes tournaient autour d’obligations d’agenda, mais à force, il est permis de se demander si Macron ne s’applique pas à éviter les débats qui pourraient lui faire perdre des électeurs. La meilleure façon d’atteindre le second tour est peut-être, pour lui, d’éviter toute confrontation. Le candidat Macron assure qu’il a fait des choix parce qu’il n’a pas autant de temps pour la campagne que ses concurrents. L’excuse pourrait être valide si Emmanuel Macron refusait aussi de participer, non seulement aux débats, mais aussi aux émissions face aux journalistes, plus faciles pour lui.

Macron ne débat ni avec les candidats, ni avec les Français, et ne répond aux journalistes que quand cela l’arrange. Résultat, les Français semblent se désintéresser de sa campagne. Le meeting de la Défense a été rempli avec un concours récompensant ceux qui invitaient le plus de personnes, et encore n’était-il pas si plein que cela. Les images montrent de nombreux sièges vides dans les gradins. Dans la campagne du second tour, on aura sans doute mieux l’occasion de jauger le candidat.

You may also like

2 commentaires

Picot 8 avril 2022 - 4:53

Il a compris que devant certains journalistes, et plus encore face à certains candidats, il se ferait démolir immédiatement. La prudence est la mère de toutes les vertus.

Répondre
AlainD 8 avril 2022 - 9:48

Macron est un représentant de commerce, un camelot qui ne manque pas de verbe surtout quand on lui écrit ses discours. Il a refusé tout débat se contentant lors d’interviews de répondre aux questions préparées à l’avance et posées par des personnes dûment triées sur le volet, une sorte de faussaire…

Répondre

Laissez un commentaire