Accueil » Pouvoir d’achat, climat et santé : les priorités mal posées du gouvernement Borne

Pouvoir d’achat, climat et santé : les priorités mal posées du gouvernement Borne

par Adélaïde Motte

Les priorités du quinquennat sont posées : ce sera le pouvoir d’achat, la santé et le climat, dont il faudra s’occuper avec rapidité, efficacité et résultats. Le gouvernement Borne n’a manifestement pas l’intention de  trop s’intéresser à la sécurité, à la justice ni à la diplomatie, donc de ce pourquoi les Français le paient. Le quinquennat se remet sous le signe de l’inaction régalienne, pendant que les adversaires du pays et de ses habitants avancent leurs pions, mais passons.

On aurait aimé des priorités politiques comme la baisse des taxes, l’innovation, la débureaucratisation…. On peut craindre que ces sujets soient oubliés car des ministres comme Bruno Le Maire ne sont pas plus connus pour leurs prises de position en ce sens que les députés du parti ne le sont pour savoir s’écarter de la ligne présidentielle. Elisabeth Borne a d’ailleurs annoncé qu’elle comptait mener le chantier de la planification écologique à marche rapide, ce qui risque de laisser l’innovation, pourtant efficace, sur le bord de la route. Comme la planification écologique va de pair avec de nouvelles taxes, le pouvoir d’achat ne se portera probablement pas mieux.

Elisabeth Borne souhaite réunir régulièrement ses ministres pour “fixer un cadre commun” à leur action et fonctionner avec “concertation, construction et résultats”. On ne pourrait que s’en féliciter si l’Etat se cantonnait à quelques domaines, cohérents entre eux. Comme il s’occupe de logement, d’écologie, de transports, de police, de santé, de travail, de sport, de jeunes, d’éducation, de justice, d’Europe, de dépendance, de handicap, de solidarité, d’armée, cette stratégie risque de ralentir un mode de gouvernance qui n’en avait décidément pas besoin et d’étatiser encore des secteurs qui demandent l’inverse. Ainsi, selon Elisabeth Borne, “tous les ministères doivent participer à la planification écologique”. Une phrase qui résume à elle seule le quinquennat à venir : étatisme, centralisation, idéologie.

You may also like

6 commentaires

REMI 30 mai 2022 - 7:57

Ce deuxième quinquennat se présente comme un « coup de pied dans la fourmilière » ….

Ainsi, les thèmes  »essentiels » du précédent quinquennat qui n’ont pas été traités pour les reporter sur le deuxième quinquennat, et, selon les annonces de Jupiter, paraissent devoir être aujourd’hui écartés pour tenter de répondre à l’affolement général en essayant de parer au plus pressé… ?
Est-ce cela « gouverner » ?

Ainsi le gouvernement présente t’il les « essentiels » d’ajourd’hui pour répondre à » aujourd’hui »… et ainsi « demain » devient-il un autre jour ?
Est-ce cela « gouverner » ?

De plus, il existe des ministres  »à thème » qui doivent consacrer tous leurs efforts pour gérer leur portefeuille…
C’est leurs rôles essentiels sur lequel ils doivent se concentrer pour apporter des solutions aux problèmes posées dans leurs ministères en fonction de leurs attributions et ainsi mettre en place des structures et moyens pour les faire évoluer….

C’EST BIEN CELA LA PRIORITÉ DU GOUVERNEMENT OU CHAQUE MINISTRE  »BALAYE » DEVANT SA PORTE TOUT EN SE COORDONNANT AUTOUR DU PREMIER MINISTRE….

Et ainsi les sujets seront-ils normalement traités par des ministres spécialisés et encadrés par un premier ministre capable d’orchestrer, tout simplement….
Aussi:
La Justice,
La Sécurité,
L’Éducation,
Les finances
L’armée,
Le commerce extérieur
La diplomatie
L’aménagement du territoire;
La réforme de l’État,
Les sports et l’organisation des Jeux Olympiques et autre manifestations européennes et mondiales
…etc…etc….!

Ainsi, chaque ministre traitera « tout a fait normalement » sa feuille de route en gérant le portefeuille qu’il détient dans une coordination qui permettra au gouvernement d’exister en étant crédible, tout simplement.

TOUT EST PRIORITAIRE EN FRANCE CAR TOUT EST INTERDEPENDANT OU CHAQUE ROUAGE EST ESSENTIEL EN LUI-MÊME….

Un état c’est un « corps humain » où chaque organe a son rôle et chaque membres et organes sont ses essentiels, pour en fonctionnant ensemble de manière coordonnés….
N’est-ce pas cela gouverner ?

N’est-ce pas du bon simple sens bien organisé et donc une évidence…?

Répondre
Arlet 30 mai 2022 - 9:32

Très contente de vous lire , car j’ai été très  » surprise  » de voir que Borne ne parlait pas de l’insécurité – galopante – puisque que chaque jour nouveau compte une atteinte ou – pire encre – une nouvelle victime . Macron et son gouvernement montrent plus que jamais le dédain que Macron porte aux français , et malgré cette certitude a été réélu , les retraités , quoique mal traités , lors du premier quinquennat , ayant en grande partie revoté pour lui .
L’avenir s’obscurcit , sauf si les électeurs revoient leur vote pour les législatives , en donnant une majorité forte à la droite .

Répondre
DOUCET 30 mai 2022 - 11:25

macron s’imagine qu’il a été bien élu, évidemment si nous nous arrêtons au score acquit, oui c’est sur ! Mais pourquoi un tel résultat ? Il n’en fait pas état et pourtant c’était un vote majoritaire pour éviter le R N n’arriver e en tête , on peut le comprendre aisément en voyant son résultat …

Mais nous ne sommes pas dupes , il l’ a bien compris mais feint de l’avouer

Répondre
DOUCET 30 mai 2022 - 11:29

macron s’imagine qu’il a été bien élu, évidemment si nous nous arrêtons au score acquit, oui c’est sur ! Mais pourquoi un tel résultat ? Il n’en fait pas état et pourtant c’était un vote majoritaire pour éviter le R N d’arriver e en tête , on peut le comprendre aisément en voyant son résultat …

Mais nous ne sommes pas dupes , il l’ a bien compris mais feint de l’ ignorer

Répondre
Md 30 mai 2022 - 4:05

Effectivement le vote à la dernière présidentielle n’a pas été POUR E.Macron mais par peur le président Macron n’a pas été élu avec des voix POUR mais CONTRE M LPen . Or un président élu par défaut ne peut gouverner un pays sereinement et faire adhérer le peuple à sa vision politique. Donc durant tout le quinquennat Macron ( si il reste 5 ans au pouvoir) il faut s’attendre à des grèves, des manifestations, et de plus en plus d’agressions .Quand la France va t elle se doter d’un véritable homme d’état faisant abstraction de son intérêt privé au bénéfice du bien général. C’est mal parti. Une future révolution …..

Répondre
JR 30 mai 2022 - 4:08

Bonjour, ce gouvernement serait bien avisé de créer un asile pour obsédés climatiques ou hystéroclimatiques ou climato-hypocrites ou encore éscrolo-climatiques: https://climatetverite.net/2022/05/20/climat-de-quoi-avons-nous-peur/ . E. Borne sera à la barre de la déconstruction planifiée. Merci . Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire