Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’expulsion de l’imam Hassan Iquouissen confirmée, le condamné en fuite

L’expulsion de l’imam Hassan Iquouissen confirmée, le condamné en fuite

par
87 vues

C’est une victoire pour Gérald Darmanin. Après que le tribunal administratif de Paris eut suspendu la décision au début du mois d’août, le Conseil d’Etat l’a finalement validée et l’imam islamiste Hassan Iquouissen devrait donc être expulsé. Fiché S par la Direction générale de sécurité intérieure (DGSI), proche des Frères musulmans, ayant répudié sa nationalité française à sa majorité, il compte des milliers d’abonnés à sa page Facebook et plus de 150 000 à sa chaîne YouTube. Il donnait de nombreuses conférences dans le nord de la France, en Île-de-France et en Belgique.

Cependant, pour le moment, l’imam est en fuite. Son domicile, dans le Nord, a été perquisitionné, et son avocate en profite pour revenir sur les circonstances de l’affaire. Selon elle, les propos pour lesquels son client a été condamné « ne sont pas des appels à la violence ». Hassan Iquouissen parle de « gouvernement manipulé par les juifs », affirme que les anciens musulmans apostats sont « des collabos » auxquels il faut mettre « douze balles dans la tête », qu’une femme voilée inspire le respect et qu’elle ne devrait laisser apparaître « que son visage et ses mains ». Il qualifie l’attentat de Merah et celui du 11 septembre de « pseudo-attentats » pour « faire peur aux non-musulmans ». Il appelle parfois à « ne pas suivre les lois de la République » et enseigne aux jeunes qui l’écoutent le contraire de ce qu’ils devraient apprendre pour être pleinement citoyens français. Selon le Conseil d’Etat, ces propos relèvent d’appels à la discrimination et à la haine. Maître Lucie Simon déplore qu’on envoie là le très mauvais signal qu’un homme né en France « peut, du jour au lendemain, être expulsé du territoire pour ses propos ».

Hassan Iquouissen est maintenant inscrit au fichier des personnes recherchées, et son expulsion dépendra beaucoup des instructions de Gérald Darmanin, qui peut confirmer sa volonté de le poursuivre ou s’en tenir à une démarche passive de communication. Précisons également que l’imam reste soutenu par certaines personnalités de gauche, comme Louis Boyard, plusieurs centaines d’imams et de très nombreux individus sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

BUCHSENSCHUTZ 1 septembre 2022 - 5:16

Ce serait intéressant d’interpréter ces décisions à la lumière de la condamnation d’Axel Jones aux Etats-Unis à une énorme amende pour diffamation (et diffusion de fake news). Les morts du 11 Septembre ne sont pas une allégation : dans le meilleur des cas ils sont au cimetière, dans le pire on ne les a pas retrouvés.

Répondre
Obeguyx 2 septembre 2022 - 2:21

Ma fille dirait « mdr ». Personnellement, j’avoue avoir rit, beaucoup rit avec mon épouse. Encore un camouflet pour la République, plus que pour Darmanin qui n’est rien (comme dirait son chef « chaudard »). Sarkosy, lorsqu’il était président avait besoin d’un escabeau pour être à la « hauteur »; Hollande a fait rire la planète entière et a commencé une lente destruction de notre démocratie (avec l’aide d’un certain Badinter); le nouvel olibrius ne se contente plus de détruire la République, il a décidé de la mort de notre patrie, notre nation. Personnellement, il ne me reste plus qu’à en rire, car je n’ai plus le courage ni la force de me saisir d’une fourche !!!

Répondre

Laissez un commentaire