Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Poutine, le « défenseur de la chrétienté », devient le principal allié militaire et politique du régime islamique iranien

Poutine, le « défenseur de la chrétienté », devient le principal allié militaire et politique du régime islamique iranien

par
1 407 vues

Le Wall Street Journal a révélé,  le jeudi 1er novembre, que les États-Unis disposaient de renseignements selon lesquels le groupe russe Wagner était sur le point de fournir des missiles de défense aérienne au groupe terroriste Hezbollah basé au Liban. Cela affaiblirait la capacité d’Israël à défendre ses villes contre les missiles lancés régulièrement par le Hezbollah. Le soutien de la Russie aux terroristes islamistes n’est pas vraiment une surprise, c’est une confirmation. Car cette politique était aussi celle de l’URSS qui soutenait militairement, finançait et/ou abritait les organisations anti-occidentales, islamistes ou pas. L’information confirme aussi le rapprochement de la Russie de Poutine avec l’Iran des ayatollahs. En 2022, l’Iran a commencé à fournir à la Russie des drones Shahed qui ont aidé Moscou à bombarder des villes ukrainiennes. Téhéran participe aussi à la construction d’une usine de drones dans la ville russe de Yelabuga, qui, à terme, produira des milliers de drones à usage militaire.

Entre novembre 2022 et avril 2023, l’Iran a fourni à la Russie plus de 300 000 obus d’artillerie et un million de cartouches. Comme les stocks russes de missiles s’épuisent, Téhéran fournira très probablement aussi des missiles sol-sol. Rappelons que l’Iran détient le plus grand arsenal de missiles au Moyen-Orient. En échange, la Russie aide le régime islamique à développer des armes nucléaires et lui donnera des avions de chasse Sukhoi Su-36 ainsi que, très probablement, des systèmes de défense aérienne S-400.

Poutine, surnommé le « défenseur de la chrétienté » par nombre de ses admirateurs français, devient le principal allié politique et militaire de la théocratie iranienne. Les deux régimes ont d’ailleurs d’autres points en commun, comme le sort qu’ils réservent aux opposants : la prison et ou la mort. Leur but est de détruire, la Russie l’Ukraine chrétienne et  l’Iran, le Liban. Ils veulent aussi entretenir plusieurs fronts afin d’affaiblir d’abord les alliés de l’Occident et ensuite l’Occident lui-même. Nos démocraties sont de plus en plus menacées.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

13 commentaires

Laurent46 6 novembre 2023 - 9:47

Il faut toujours se méfier de ce que disent les USA, Ils n’ont jamais faits autre chose que la guerre et le pillage des pays ou ils passent.

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 novembre 2023 - 11:46

C’est sûr ! C’est pou ça que les pays libérés par eux (et défendus par eux), comme la France, ont connu la démocratie et la prospérité alors que le reste du monde sombrait dans la misère et les dictatures marxistes…

Répondre
Clarance 29 novembre 2023 - 8:56

Laurent46 vous feriez mieux de vous méfier des pays où des dictateurs milliardaires empoisonnent ,assassinent, enferment ceux qui ne sont pas d’accord avec eux ,se moquent des droits de l’homme ,interdisent toute liberté de la presse ,manipulent ,intoxiquent les populations par une propagande éhontée dans leur pays et ailleurs, provoquent des guerres , et ne voient l’avenir qu’avec la fabrication d’armes de destruction massive

Répondre
LOUIS 6 novembre 2023 - 10:30

L’occident a commis deux grandes erreurs sous l’impulsion des intérêts des USA. D’une part en 1979 en abandonnant le Shah d’Iran qui était l’allié de l’occident (mais pas assez flexible ou lâche aux regards des prédateurs) puis d’autre part, en apliquant la politique des héritiers de Brezinski qui veulent arracher l’Ukraine à la Russie ( cf. Le trou noir) . Une Europe forte aurait eu les USA comme allié sur son flanc ouest et la Russie sur son flanc droit. Les Usa on fait de l’Europe son flotteur droit. la Rusie devient l’allier de la cHibne et celle-ci le gourou du sud global. la démographie fera le reste. Maintenant que le mal est fait pourquoi s’étonner que ceux qui sont devenus nos adversaires s’allient ?

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 novembre 2023 - 11:45

C’est l’Ukraine qui ne veut pas tomber sous l’occupation de la Russie, comme les autres pays de l’Est qui se sont précipités pour adhérer à l’OTAN afin de se protéger de la Russie. Quand il n’y aura plus le dictateur Poutine, il faudra que la Russes et les Russes changent.. On l’espère pour eux. Mais ils seront vassalisés par la Chine déjà.

Répondre
Maellys93 6 novembre 2023 - 3:22

@NICOLAS « Mais ils seront vassalisés par la Chine »
OK avec vous. C’est une issue probable.
Pas besoin d’être un expert en géostratégie comme vous pour comprendre cela.
Au début de notre XXIème siècle, la Russie avait compris qu’elle risquait de devenir un vassal de la Chine.
D’où tous ses efforts pour s’approcher de l’Europe d’égal à égal et ainsi éviter cette issue prévisible de dépendance totale à la Chine.
Le monde occidental (les US) n’en a pas voulu.
Dont acte.
En quoi peut-on reprocher à Poutine de négocier, pendant qu’il est encore temps, de bonnes conditions de vassalité avec la Chine?
Et quoi de plus convaincant pour obtenir de son futur suzerain des conditions favorables?
Exploiter toute situation défavorable à son adversaire putatif.
Sur ce plan l’attaque de L’Occident par l’Islam est la bienvenue pour la Russie.
Cela la met en position favorable pour donner des gages à la Chine et accessoirement temporiser son bouillant voisin islamique Erdogan
Nous pouvons reprocher à Poutine beaucoup de choses, mais force est de constater qu’il défend son peuple pour qu’il garde un parcelle d’autonomie dans les nouveaux blocs, dont l’Islam, qui émergent .
La question est: mais pourquoi la Russie n’a pas choisi d’être le vassal de la vertueuse Europe?
Peut-être que l’Europe n’a plus la volonté de défendre la culture occidentale!!!
Les émeutes récentes suite à la mort du « petit ange », les manifestations pro-hamas actuelles ont créé un flou dans notre pays.
Comme si une partie de nos concitoyens entrevoyait une AUTRE ISSUE possible …
… celle de la DHIMMITUDE

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 novembre 2023 - 6:11

La Russie de Poutine ne s’est jamais approché de l’Europe alors que celle-ci a tout fait pour faire plaisir à Poutine. Ca prend qqs secondes pour regarder sur Google et vous rafraîchir la mémoire. ON a intégré la Russie dans toutes les organisations, y compris dans le commandement de l’OTAN où on l’a invité à assister ! Elle a refusé et Poutine a choisi tuer les journalistes et les opposants (y compris sur le sol occidental), a envahi la Crimée et envoyé les « hommes verts » au Donbass, il a abattu un avion de passagers… Et ça peut continuer.

Répondre
Maellys93 7 novembre 2023 - 12:59

EXACT! La Russie ne voulait pas devenir le vassal de l’Occident avec une entrée dans l’OTAN..
Elle voulait traiter d’EGAL à EGAL.
Mais pourquoi a-t-elle préféré devenir VASSAL de la Chine et NON pas VASSAL de l’occident comme leur demandait les US?
Face à l’EXPENSIONISME MUSULMAN, un SUZERAIN ASIATIQUE lui inspirait-t-il beaucoup plus de confiance ?
L’Occident, et c’était prévisible, vacille en ce moment face aux assauts multiples et répétées des forces et des opinions publiques islamiques partout dans le monde.
La confrontation a commencé en Israël et nous sommes sur le « fil du rasoir » en Europe.
Or, il est patent que le « dictateur » Xi Jinping est vraiment « sans pitié » face aux islamiques Ouighours dès qu’ils ont la moindre velléité expansionniste de leur religion.
Visiblement il n’y a pas encore de « territoires perdus » en république populaire de Chine.
Rien à reconquérir à l’instar de nos banlieues françaises..
C’est effectivement un énorme avantage qui donne à la Chine beaucoup plus de latitudes pour « bichonner » et protéger ses VASSAUX
Ce que ne peut plus faire l’Occident tout occupé à sa reconquête et incapable d’assurer ses devoirs de SUZERAIN.
Tout compte fait le choix de Poutine (vassal de la Chine plutôt que des US) n’est pas idiot, mais plutôt réaliste!

Nicolas Lecaussin 7 novembre 2023 - 11:47

Vos connaissances sont vraiment très limités et totalement erronées. Personne n’est vassal en entrant dans l’OTAN, c’est chaque pays qui se précipite pour y entrer car il veut être protégé de la dictature russe surtout ! Et c’est une décisions à l’unanimité qui les accepte !

Maellys93 12 novembre 2023 - 11:09

@Nicolas J’en conviens mes connaissances sont très limitées voire erronées.
Je me bornerai donc à n’exprimer qu’un sentiment a priori sans fondement 🙂 🙂 🙂
Je m’inquiète des visées de contrôle TOTAL de nos VIES PERSONNELLES telles qu’elles sont exprimées par les leaders d’un bloc islamique en progression.
Bloc islamique dont le Yémen, le Pakistan, l’Iran, l’Afghanistan en sont les « échantillons »
Je crois que cela s’appelle l’uma ou oummah.
Les « dictatures » chinoise et russe me semblent en ce moment un « moindre mal » .
En tout cas plus raisonnables que les dirigeants du Hamas et tous ces prédicateurs des « Frères Musulmans » qui appellent à la guerre sainte contre l’Occident.

Nicolas Lecaussin 12 novembre 2023 - 5:28

Non, il n’y a pas de « moindre mal » parmi les dictatures. On ne choisit pas entre la peste et le choléra. On combat les deux !

Mathieu Réau 6 novembre 2023 - 5:48

Personnellement, je m’insurge lorsque l’on vient reprocher à mon pays, la France, d’avoir vendu des armes à tel ou tel dictateur. Tiens, par exemple, à l’Arabie Saoudite qui ne s’est pas privée de s’en servir contre le Yémen. Je vous laisse vous dépatouiller comme vous savez si bien le faire pour trouver une justification morale à tout cela : moi, il me suffit de savoir que c’est des soussous dans notre popoche.
Je soupçonne donc Poutine d’être aussi pragmatique que moi. Des groupes terroristes ont du mal à se procurer des armes puisque le bienveillant Occident fait tout pour l’en empêcher ? Vendons-en-leur. Ce n’est pas de l’accointance idéologique, c’est du business. Et de la politique. Est-il besoin de rappeler le sort des islamistes dans la russe Tchétchénie ? La proximité économique de la Russie avec quelque État ou groupe islamiste que ce soit hors de ses frontières ne l’a certainement pas empêché de punir ceux qui encombrent son territoire par une pluie de bombes qui n’a, du reste, pas soulevé la moindre émotion dans le reste du monde islamique. Et, cerise sur le gâteau, Poutine s’entend malgré tout très bien avec Israël. C’est fou, ça, pas vrai ?
C’est bizarre comme les dirigeants auxquels l’Occident aime reprocher de ne pas avoir notre morale savent se faire respecter, même de gens qui nous détestent, nous… Je confesse que je le leur envie plutôt que je me réjouis d’appartenir au « camp du bien » que la moitié de la planète a désigné comme ennemi à abattre dans un torrent de sang…

Répondre
Nicolas Lecaussin 6 novembre 2023 - 6:05

désolé mais quand on soutient la plupart les organisations terroristes et qu’on tue et on enferme sa propre population, ce n’est plus vraiment que du business… En Tchétchénie, c’est Poutine qui a instauré un régime islamiste..

Répondre