Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les agriculteurs hollandais, en lutte contre l’écologisme, font démissionner leur ministre

Les agriculteurs hollandais, en lutte contre l’écologisme, font démissionner leur ministre

par
188 vues

Aux Pays-Bas, le combat des agriculteurs contre l’écologisme de leur gouvernement continue. Depuis la fin juin, les nourriciers hollandais protestent contre l’agenda écologiste du Premier ministre Mark Rutte, et en particulier contre un projet de loi qui vise notamment à réduire arbitrairement la taille des cheptels de 30%, ce qui menace un tiers des exploitations agricoles. Plus précisément, le gouvernement suit (avec entrain) une décision de justice de 2019 contraignant les dirigeants du pays à réduire les émissions d’oxyde d’azote et d’ammoniac produites par le bétail. L’Union européenne souhaite également sanctionner les agriculteurs hollandais qui, comme ceux d’autres pays, ne respectent pas (ne peuvent pas respecter) un certain nombre de réglementations et de normes ordonnées par les technocrates de Bruxelles.

Cette réglementation idéologique a provoqué dans le pays une véritable révolte paysanne, qui se poursuit toujours. Cette lutte pour la liberté agricole commence à porter ses fruits. En effet, le ministre néerlandais de l’Agriculture, Henk Staghouwer, qui n’a pris le poste qu’il y a neuf mois, vient de démissionner. Il a ensuite déclaré aux journalistes qu’il n’était pas la bonne personne pour cette fonction.

Cette démission est une bonne nouvelle et peut conduire le gouvernement à réduire ses terribles ambitions si ce n’est à les abandonner devant la grogne de ceux qui, chaque jour, nourrissent leur pays ainsi que des millions d’individus ailleurs dans le monde. Les agriculteurs hollandais se battent pour la liberté de toute l’agriculture européenne. Ils ont notamment été rejoints par des collègues allemands dans leurs manifestations. Mais pour autant, ils ne peuvent pas baisser la garde et doivent continuer à se battre pour travailler.

Cette démission d’un ministre devrait aussi inspirer notre gouvernement français. Quand un dirigeant prend de mauvaises décisions, c’est la seule réponse envisageable. Elisabeth Borne, qui a promu la réduction du nucléaire, compromettant ainsi l’hiver 2022-2023 de millions de Français, devrait prendre ses responsabilités et quitter Matignon.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

LYBD 10 septembre 2022 - 5:35

Les agriculteurs hollandais sont de grands spécialistes de la culture hors sol. Cette méthode apporte des avantages environnementaux et des résultats économiques et alimentaires.La démission de son ministre est des plus naturelle car le politique doit rendre des comptes.
Les politiques français devraient en prendre de la graine et cultiver ailleurs leur absence de résultat.

Répondre
Baptiste 10 septembre 2022 - 8:15

L’Elysée reconnaitre une erreur ? Vous n’y pensez pas ! En tout cas, chapeau bas à nos amis hollandais.

Répondre
Daniel 1945 10 septembre 2022 - 9:46

À ce rythme là, plus de première ministre ni de ministre de la justice, de l’intérieur, des affaires étrangères, des finances, des armée, etc…,etc…, En bref plus de gouvernement ni de président de la République.

Répondre
Obeguyx 10 septembre 2022 - 9:50

Le problème en France : c’est que le politique est totalement irresponsable et ne rend aucun comptes à personne. Si ce cas existait, il y a très longtemps que 80 % de nos élus seraient dans l’incapacité de terminer leur mandat. C’est ce qu’on appelle couramment la « démocratie » que je trouve, chez nous, bien CRASSEUSE !!

Répondre
Obeguyx 10 septembre 2022 - 9:51

C’est pareil pour l’appareil judiciaire et toute la magistrature qui se croit pourvus d’un droit divin.

Répondre
Obeguyx 10 septembre 2022 - 9:53

« Croient et non croit » , je vous prie de bien vouloir m’excuser… je vais trop vite, alors que j’ai le temps…

Répondre

Laissez un commentaire