Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le wokisme frappe maintenant Jules Verne

Le wokisme frappe maintenant Jules Verne

par
1 757 vues

Polémique nantaise dans le landerneau de gauche. Un collectif d’extrême gauche s’oppose au projet de la Ville de Nantes, tenue par les socialistes et les écologistes, de créer un nouveau musée Jules Verne en 2028 à l’occasion du bicentenaire de la naissance de l’écrivain.

La page Facebook de « La Commune de Chantenay » dénonce l’« idéologie sexiste, racialiste et colonialiste » du Nantais, qui vénérait « les machines et le ‘progrès’ du capitalisme prédateur au XIXe siècle ». Le Figaro (27 mai 2024) rapporte les propos de deux membres de ce collectif « d’habitant.es(sic) » au sujet de « cet écrivain blanc et bourgeois », « raciste et antisémite ».

En contrepoint, la présidente de la société Jules Verne a justement rappelé qu’il fallait « replacer dans son époque » le grand auteur du XIXe siècle.

Ce qui est stupéfiant, c’est que ces nouveaux iconoclastes abominent un auteur aux relents effectivement antisémites, alors même que Verne partageait les canons d’une certaine gauche de l’époque prompte à voir dans le Juif un suppôt du capitalisme…

Le projet de musée s’inscrit dans un projet plus vaste estimé à une cinquantaine de millions d’euros. Peut-être la polémique serait-elle moins vive si l’État au sens large, ici la Ville de Nantes, se piquait moins de culture avec l’argent du contribuable et si les musées sortaient de terre de la volonté et avec les fonds de la société civile

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

7 commentaires

Jean-Aymar de Sékonla 1 juin 2024 - 6:17

Toujours les mêmes imbéciles qui préfèrent regarder le doigt que la lune…

Répondre
Photini 1 juin 2024 - 6:50

Marre de ces conneries. Nous sommes gravement atteints. Jules Verne, beaucoup de géographes sont devenus géographes en lisant Jules Vernes et la Cloche tibétaine, cloué au pilori. En revanche, Loti, une cloche, qui n’était même pas tibétaine, a été honoré pour un anniversaire. Probablement les 100 ans de sa naissance. Mais Loti aimait les musulmans et surtout les turcs. Il avait même pensé à se convertir, c’est la circoncision qui l’a arrêté. Son livre « Jérusalem », écrit je crois un an avant l’affaire Dreyfus, est un sommet d’antisémitisme. La description qu’il fait des juifs est digne d’Hitler. Hitler ne pouvait écrie pire. Il a été un auteur prolifique mais c’était de la gnognote, du roman de gare à une époque où ce genre littéraire n’existait pas. Il est mort en 1923 et l’on ne sait pas quelle aurait été sa conduite dans les années 40.

Répondre
Grumpy Regis 1 juin 2024 - 8:47

Je cite :
« au sujet de « cet écrivain blanc et bourgeois », « raciste et antisémite ». »

On parle pas de JL Mélanchon n’est ce pas ?

Répondre
yuropp 1 juin 2024 - 9:14

Laissez Jules Verne tranquille !
Depuis le début, il a été ostracisé par le système éducatif, comme d’autres qui avaient pour tare de vivre de leurs lecteurs, alors qu’ils n’avaient pas le « diplôme d’auteur littéraire ». Résultat, à l’école, pas de lecture « obligatoire », pas de « commentaire dirigé » (avec « décorticage ligne à ligne »). À condition de savoir lire (c’est à dire si les parents ont pris les choses en main), des enfants se sont construit une culture (pas celle des germanopratins !) en « dévorant » Jules Verne. Puis Astérix (ou les mangas quand l’école a tenté de le stériliser en cherchant à se l’annexer). Et Harry Potter, (« Harry » avec un « H » aspiré, quand on n’est pas intello-cuistre à la télé…), en cours de remplacement dans le cœur des (jeunes) lecteurs. D’une part parce qu’ils les ont déjà tous lus. Plusieurs fois. Et d’autre part parce que nos pédagocrates ont décidé d’en faire un « support didactique laxatif » (quoique avec des pincettes), le condamnant au rejet.

Jules Verne a largement échappé, jusqu’ici, à cette récupération. Pourvu que ça continue. et que les woke continuent à ne pas le lire (d’ailleurs, pourquoi ? leurs préjugés leur suffisent…)

Répondre
duriez 1 juin 2024 - 12:33

Ignorer l’époque d’un auteur talentueux est l’apanage des ignares. Il y a beaucoup plus à retirer de la lecture de Jules Verne que des pensées confuses de quelques personnes pour laquelle la culture est une langue étrangère.

Répondre
AlainD 2 juin 2024 - 5:13

Les anti-tout que sont tous ces mouvements contestataires ne produiront probablement jamais ouvrage utile, préférant dénigrer plutôt que de tenir compte de la chronologie, c’est normal : ils sont probablement incultes…

Répondre
Thibault 9 juin 2024 - 10:44

Bien sûr que je viens d’aller voter le RN ce matin, ce n’est pas l’extrEme Droite Et j’espère que beaucoup vont faire comme moi.
J’en ai marre des Ecolo, des LFI, des Wokistes,

Répondre