Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le voile islamique : symbole du féminisme français ?

Le voile islamique : symbole du féminisme français ?

par
1 401 vues

A l’occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes du 8 mars 2023, de nombreuses institutions publiques françaises ont exposé le voile islamique dans leurs campagnes de communication. Paris, Nice, Marseille, Roubaix, Saumur, Nancy, Valence et même… Lourdes.  Plusieurs dizaines de collectivités ont elles aussi activement préparé ladite journée avec la même volonté de mettre ce thème à l’honneur. Sur les affiches colorées, répertoriées par Fdesouche.com, toutes font figurer, parmi de nombreux profils féminins, des femmes voilées.

Lydia Guirous, féministe engagée d’origine algérienne, dénonçait déjà en 2017 dans son livre Ça n’a rien à voir avec l’islam ? Face à l’islamisme réveillons-nous, réveillez-vous ! le fait que « l’islam politique a fait du voile et de ses dérives vestimentaires des outils de propagande dont les cinq piliers pourraient se résumer ainsi : Toujours plus visible, ton voile sera. Dans les lieux publics, fièrement tu l’arboreras. Face à l’autorité tu refuseras de l’ôter, car tu ne respecteras que les lois d’Allah. L’incident, tu médiatiseras. La République, tu attaqueras ». Six ans plus tard, la tendance s’est accentuée. Le hijab et sa version waterproof, le burkini, sont devenus les véritables fers de lance des féministes, là où d’autres femmes, dans le monde, perdent la vie pour être libres de l’ôter.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

3 commentaires

Daniel 1945 11 mars 2023 - 9:23

Les féministes militent pour le voile, laissons les discuter chiffon.

Répondre
Bruno GERMAIN 11 mars 2023 - 10:11

Comme m’apprenait mon professeur de latin :
« MINUS HABENS »
En gaulois moderne : Personne faible d’esprit et d’une grande médiocrité intellectuelle !
Hélas, dans le monde d’aujourd’hui, pire que le COVID !!!

Répondre
Didier MOREL 11 mars 2023 - 11:10

Non aux prisons portatives

Répondre