Accueil » Le gouvernement s’occupe aussi des séances chez le psy

Le gouvernement s’occupe aussi des séances chez le psy

par Adélaïde Motte

Le gouvernement Macron souhaitait mettre plus de moyens, ou plutôt plus d’argent du contribuable, dans la santé mentale. Il peut désormais considérer que c’est chose faite, puisque sept séances annuelles chez un psychologue seront remboursées si elles coûtent 30 euros (40 euros pour une première séance permettant de réaliser un bilan initial). Pour accéder à ces remboursements, il faudra consulter sur prescription médicale pour troubles « légers à modérés”, avoir au moins trois ans et s’adresser à l’un des mille praticiens volontaires inscrits sur la plateforme “MonPsy”. Ce dispositif vient compléter quelques mesures déjà en application.

Prendre la santé mentale en compte dans les dépenses de santé, cela peut avoir l’air d’une bonne idée, pour peu qu’on pense que la Sécurité sociale en est une, ce qui est loin d’être certain. En réalité, le dispositif gouvernemental montre une nouvelle fois que la santé est trop précieuse et complexe pour être gérée par un appareil étatique. D’abord parce qu’une séance chez le psychologue peut coûter deux à dix fois le remboursement accordé par l’Etat. On comprend alors pourquoi il faut, pour bénéficier d’un remboursement, s’adresser à l’un des psychologues de la plateforme gouvernementale : ce sont les rares à avoir accepté d’être payés si peu.

De plus, il est peu probable qu’un patient ayant un réel trouble psychologique se contente de sept séances dans l’année. De nombreuses personnes ont besoin de séances hebdomadaires sur plusieurs mois, et, de toute façon, le remboursement de l’Etat fera pâle figure à côté de leurs besoins.

Le remboursement des soins de santé mentale est une énième preuve de l’absurdité de la Sécurité sociale. N’aurait-il pas été plus simple de permettre aux mutuelles privées de proposer un forfait santé mentale, qui se serait adressé exclusivement aux personnes en ayant besoin et aurait permis la prise en charge des coûts de façon plus ajustée ?

You may also like

3 commentaires

Laurent46 7 avril 2022 - 4:30

On pourrait commencer avec notre gouvernance. Mais peut-être est-il déjà trop tard pour envoyer les psy dans le monde politique.

Répondre
Astérix 7 avril 2022 - 8:01

Merci Adélaïde de votre article. Je pense qu’il faudrait surtout envoyer E. Macron, tous les membres du gouvernement, chez le Psy !

Répondre
Obeguyx 7 avril 2022 - 4:42

C’est bien parce que nos gouvernants et toute leur clique veulent se faire soigner « gratos » qu’ils décident ces remboursements. Je connais des soins efficaces et peu coûteux : ce sont les coups de pieds aux « c… » !!!

Répondre

Laissez un commentaire